Skip to Content

Liban

Vers un développement durable des régions vulnérables du Liban

ACTED au Liban répond aux besoins urgents et aux besoins de développement des communautés réfugiées et hôtes, grâce à une approche communautaire axée sur le renforcement des capacités des autorités locales et de la société civile, avec pour objectif de promouvoir une gouvernance et un engagement citoyen transparents et responsables. ACTED vise à permettre aux familles libanaises et réfugiées les plus vulnérables de vivre dans des conditions décentes, avec des activités de distributions de liquidités ainsi que des solutions en matière d’abris, d’eau, d’hygiène et d’assainissement, des actions de protection, et des projets pour accroître les capacités d’adaptation des communautés. Ces actions permettent de construire une croissance durable et de responsabiliser les acteurs de la société civile, les différentes parties prenantes et les autorités locales au Liban.

La polarisation politique, fortement ancrée dans le système libanais et reflet du long passé de conflits au Liban, est à l’origine de la situation d’impasse dans laquelle se trouve le gouvernement actuel, avec, pour conséquences, des ressources investies de manière inadéquate, un accès limité aux services publics, des politiques publiques manquant de cohérence et une incapacité à répondre aux problématiques de développement. L’ampleur et la prolongation du conflit syrien et de la crise des réfugiés n’ont fait qu’amplifier ces problèmes. ACTED vise donc à apporter une réponse intégrée pour l’accès et la gestion des ressources dans des zones urbaines et rurales délaissées, apportant ainsi un soutien aux familles les plus vulnérables, tout en travaillant avec les autorités locales et nationales pour permettre des réponses durables.

Améliorer la gestion des ressources environnementales

ACTED intervient en réponse aux problèmes de gestion des ressources environnementales en soutenant les autorités locales et une mobilisation des habitants sur des pratiques écoresponsables et durables. ACTED apporte son soutien à l’Établissement des Eaux du Liban Nord avec des réhabilitations d’infrastructures et le renforcement des capacités sur les systèmes d’information géographique. En parallèle, les citoyens de la région ont été encouragés à ne plus se relier au réseau d’eau de manière illégale. ACTED appuie en outre, les municipalités et résidents des gouvernorats d’Akkar et du Mont Liban pour l’instauration de systèmes de tri au niveau des foyers ainsi que l’installation de zones de traitement des déchets afin de réduire les décharges sauvages. Dans l’Akkar, ACTED intervient également en soutien à la gestion des espaces et à la sécurité alimentaire via une approche intégrée qui vise à favoriser la rétention de l’eau dans les sols pour renforcer la productivité des environnements dégradés, soutenir la production agricole pour accroître les opportunités de revenus, et promouvoir les systèmes de production familiaux pour améliorer la sécurité alimentaire des familles.

Favoriser la planification locale, l’accès aux services et des conditions de vie sûres

L’urbanisation est très élevée au Liban. Pourtant, de nombreuses zones urbaines sont délaissées du fait de la situation politique complexe et d’une forte concentration de populations déplacées. À Tripoli et à Beyrouth, ACTED travaille avec des points de contact de chaque communauté et avec les municipalités pour identifier les besoins les plus importants et apporter une réponse intégrée en matière d’accès à l’eau, l’hygiène et l’assainissement, et aux abris. En parallèle, ACTED distribue des liquidités aux familles les plus vulnérables dans le cadre du Lebanese Cash Consortium. Des formations à la protection, des recommandations et des initiatives communautaires ont été intégrées à ces interventions pour garantir l’accès des populations à leurs droits et à des conditions de vie sûres. ACTED mobilise également les fédérations de municipalités et la société civile à Nahr el Istwan (Akkar) pour l’élaboration d’une stratégie de développement de fédération ainsi que des projets conduits par la société civile. Ces initiatives ont vocation à améliorer l’accès aux services et à promouvoir une gouvernance plus transparente.

Partenaires en 2016 :

Centre de crise et de soutien (CdCS) - French Ministry of Foreign Affairs and International Development (MAEDI), Danish Refugee Council (DRC), Netherlands Ministry of Foreign Affairs, European Civil Protection and Humanitarian Aid Operations (ECHO), EuropeAid, Fondation VEOLIA, Hivos International, Fonds SUEZ initiatives, French Ministry of Foreign Affairs and International Development (MAEDI), French senators, Office For The Coordination Of Humanitarian Affairs (OCHA), Région Provence Alpes Côtes d’Azur, Save the Children, Swiss Agency For Development And Cooperation (SDC), United Nations Children’s Fund (UNICEF)

 

 

 

 

 

Nos communiqués