République centrafricaine

ACTED a ouvert sa mission en République centrafricaine (RCA) en 2007 en réponse aux épisodes de violence survenus dans le pays. Les équipes d’ACTED interviennent aujourd’hui dans l'Ouham Pendé, la Ouaka, la Basse Kotto, Mbomou, le Haut Mbomou ainsi qu’à Bangui, avec des projets de réponse aux urgences humanitaires et des programmes d’appui aux communautés et aux autorités locales pour initier un développement durable à long terme. L’ONG met en œuvre des mécanismes de réponse rapide aux urgences, un appui intégré au retour durable des personnes déplacées, et travaille au renforcement de la résilience.

Contexte de la mission

En 2013, la République centrafricaine a vécu une crise politico-militaire sans précédent. Quatre années plus tard, le pays peine à se relever. Suite à cette crise, la production agricole centrafricaine a chuté et 30% de la population se trouve en situation d’insécurité alimentaire. L’accès aux soins médicaux ainsi qu’aux infrastructures d’eau et d’assainissement est un défi pour nombre de personnes, avec des conséquences dramatiques :  91 enfants sur 1000 meurent avant l’âge d’un an (2016). La RCA est au dernier rang du classement mondial du développement humain (IDH).

Alors que depuis début 2016 la situation semblait s’améliorer, 2017 a été marqué par une recrudescence des violences entre groupes armés dans le nord et le sud du pays. Lors des tensions sécuritaires, les habitants des villages touchés par les violences fuient vers des lieux qu’ils considèrent comme sûrs et y demeurent le temps que la situation se stabilise, de quelques jours parfois plusieurs années. Or, ces zones rurales d’accueil disposent bien souvent d’infrastructures trop limitées pour faire face aux besoins de ces populations déplacées ; 600 000 personnes déplacées à l’été 2017. Ces tensions régulières intensifient les besoins déjà importants des communautés locales. L’accès à un hébergement, à l’eau, à l’hygiène, à des infrastructures d’assainissement et à l’éducation ainsi que les questions relatives à la  sécurité alimentaire et aux moyens d’existence sont des défis de tous jours pour ces populations.

ACTED en République centrafricaine

ACTED est présente en RCA depuis 2007 et met en œuvre des programmes qui répondent non seulement aux urgences humanitaires du pays, mais aussi aident les communautés et les autorités locales à initier un développement durable à long terme. L’ONG intervient dans 6 provinces du pays : l’Ouham Pendé, la Ouaka, la Basse Kotto, Mbomou, le Haut Mbomou et Bangui.

La stratégie d’ACTED se base sur trois approches :

  1. La réponse rapide aux urgences : dans les zones affectées par les crises ou les risques de crises, ACTED fournit une assistance d’urgence aux communautés dans les secteurs de l’eau, de l’hygiène et l’assainissement, des abris d’urgence et biens de première nécessité, de l’alimentation, et assure la couverture des services de base.
  2. L’appui intégré au retour durable des personnes déplacées : ACTED soutient les ménages dans le processus de réinstallation dans les quartiers et les accompagne dans le processus de reconstruction. Ce soutien va de pair avec des activités qui contribuent à rétablir la confiance au sein des communautés et à renforcer les acteurs locaux dans le but de réduire les risques de nouvelles tensions intercommunautaires ou de nouveaux déplacements.
  3. Renforcement de la résilience et appui au développement : ACTED a pour objectif l’amélioration de la situation économique au niveau des ménages et au niveau communautaire. Dans les localités qui présentent une certaine stabilité et qui permettant d’envisager des interventions à long terme, ACTED appuie les ménages vulnérables grâce à des opportunités de en travail contre paiement, augmentant ainsi le pouvoir d’achat et en élargissant leurs options, en matière d’alimentation, d’éducation, des soins de santé. Les équipes travaillent également avec les entreprises et acteurs économiques locaux afin de renforcer leurs capacités techniques et entrepreneuriales.

Projets en cours

Fourniture d’aide d’urgence aux populations vulnérables déplacées et retournées

Réponse d’urgence intégrée pour les personnes très vulnérables dans les sous-préfectures d’Ippy et de Bakala

Réhabilitation de la piste aérienne de Obo

Emergency Water, Sanitation and Hygiene Response for displaced people in Zemio sites

Contrat de servies professionnels – Projet d’Appui auc Communautés Affectées par le Déplacement

Appui intégré au retour des ménages très vulnérables déplacés dans le quartier Boeing

Appui au Relèvement du Système Educatif

Réponse aux besoins alimentaires urgents des ménages vulnérables et renforcement des capacités de production locales

Mécanisme de Réponse Rapide (RRM) pour les populations centrafricaines

Brigade d’Intervention Mobile : Restaurer l’accès humanitaire aux populations affectées par les crises

Appui multisectoriel au retour volontaire et informé des déplacés de Bangui

Renforcement de la résilience des éleveurs

Appui d’urgence aux localités à taux élevé de malnutrition du Mbomou

Bangui, des projets d’avenir

©Gwenn Dubourthoumieu pour ACTED RCA
Les membres de l'ONG « Femmes Moumine de Centrafrique » posent devant leur atelier situé dans le quartier Yassara de Bangui, capitale de la République Centrafricaine, le 27 janvier 2018. Elles fabriquent et vendent du savon et bénéficient du programme de relance économique mis en place par l'ONG ACTED pour aider les acteurs économiques et redynamiser les quartiers affectés par les violences entre communautés chrétiennes et musulmanes depuis 2013.
©Gwenn Dubourthoumieu pour ACTED RCA
Stéphane Madiko, président du « Groupement des Jeunes Menuisiers du Quartier Sara Blagué » travaille dans son atelier à Bangui, capitale de la République Centrafricaine, le 27 janvier 2018. Il bénéficie du programme de relance économique mis en place par l'ONG ACTED pour aider les acteurs économiques et redynamiser les quartiers affectés par les violences entre communautés chrétiennes et musulmanes depuis 2013.
©Gwenn Dubourthoumieu pour ACTED RCA
René Ngassa, propriétaire de la Briqueterie Moderne de Centrafrique (BMC), pose dans son entreprise située dans le quartier Banga 1 de Bangui, capitale de la République Centrafricaine, le 27 janvier 2018. Il bénéficie du programme de relance économique mis en place par l'ONG ACTED pour aider les acteurs économiques et redynamiser les quartiers affectés par les violences entre communautés chrétiennes et musulmanes depuis 2013. « Grâce à ACTED, mon business fonctionne mieux. Ma production a augmenté de 50 % : de 10 sacs de ciment par jour, je suis passé à 15 ! Auparavant, je pilotais mon entreprise à vue. Désormais, je tiens une comptabilité précise ».
©Gwenn Dubourthoumieu pour ACTED RCA
Cyril Yamengue (G) et Juvénal Simago (D), membres de l'Association des Artisans du Cuir en Centrafrique, travaillent dans leur atelier situé dans le quartier Bandagbi de Bangui, capitale de la République Centrafricaine, le 27 janvier 2018. Ils bénéficient du programme de relance économique mis en place par l'ONG ACTED pour aider les acteurs économiques et redynamiser les quartiers affectés par les violences entre communautés chrétiennes et musulmanes depuis 2013.
©Gwenn Dubourthoumieu pour ACTED RCA
Une femme puise de l'eau dans un puit construit par l'ONG d'aide humanitaire ACTED dans le quartier “citée Dameka” de Bangui, capitale de la République Centrafricaine, le 27 janvier 2018. Ce quartier, comme beaucoup d'autres, avait été entièrement détruit et vidé de ces habitants en décembre 2013 lors des affrontements entre communauté chrétiennes et musulmanes.
©Gwenn Dubourthoumieu pour ACTED RCA
Jules Ngama, 40 ans, reconstruit une maison, avec l'aide d'un employé d'ACTED, dans le quartier « citée Dameka » de Bangui, capitale de la République Centrafricaine, le 27 janvier 2018. « Je suis maçon et j'ai reconstruit ma maison grâce à ACTED. Le 5 décembre 2013, ma maison a été détruite. J'ai tout perdu, tout abandonné derrière moi. N'ayant pas d'armes pour me défendre, j'ai tout juste eu le temps de rassembler ma femme et mes 5 enfants. Pendant 3 ans, nous survécu grâce à l'aide des ONG dans un camp de déplacés proche de l'aéroport. En 2016, ACTED m'a remis tout le matériel, que j'avais perdu, nécessaire pour reconstruire ma maison, et j'ai pu revenir chez moi. Depuis, je travaille comme maçon pour ACTED, et j'aide mes voisins à reconstruire leurs maisons et à revenir. L'année dernière, j'ai construit 15 maisons, et cette année c'est la 4ème ».
©Gwenn Dubourthoumieu pour ACTED RCA
Des employés d'ACTED discutent avec une bénéficiaire de leur programme de reconstruction dans le quartier « citée Dameka » de Bangui, capitale de la République Centrafricaine, le 27 janvier 2018. Ce quartier, comme beaucoup d'autres, avait été entièrement détruit et vidé de ces habitants en décembre 2013 lors des affrontements entre communauté chrétiennes et musulmanes. ACTED aide les habitants de ces quartiers à reconstruire leurs maisons depuis janvier 2015.
libero et, nec Praesent tempus ut Praesent pulvinar