République centrafricaine Aide Humanitaire

Eau, hygiène et assainissement : des interventions clés pour lutter contre la pandémie de Covid-19 en RCA

Une des mesures de base recommandées pour lutter contre le Covid-19 est de se laver régulièrement les mains à l’eau et au savon. Une mesure en apparence très simple, mais beaucoup moins lorsque l’accès à l’eau et à l’hygiène n’est pas une évidence. C’est le cas de nombreuses familles de Bangui, capitale de la République centrafricaine, qui subissent de plein fouet les effets de la pandémie. La République centrafricaine compte 4866 cas de Covid-19 confirmés (novembre 2020).

ACTED contribue à contenir la pandémie et à sauver des vies avec des interventions vitales dans le secteur de l’eau, l’hygiène et l’assainissement dans les quatrième et cinquième arrondissements de Bangui, avec le soutien de l’UNICEF.

Des distributions de matériel d’hygiène essentiel

Chez Blanche, on ne franchit plus le seuil de la porte sans s’être lavé les mains : « Il faut prendre ce virus au sérieux et respecter les gestes barrières », rappelle-t-elle.

Les équipes d’ACTED sont mobilisées dans les quartiers les plus touchés de la ville de Bangui depuis plusieurs mois pour venir en aide aux habitants face à la pandémie, comme la famille de Blanche. Ainsi, elles ont déjà distribué 2200 kits d’hygiène contenant chacun un savon, un seau et un robinet. Ce matériel essentiel permet d’avoir de l’eau à disposition à domicile, et ainsi de se laver régulièrement les mains et se prémunir face aux risques de maladie.

Tous unis pour lutter contre le Covid-19

ACTED facilite l’accès à des sites de distribution d’eau pour permettre aux habitants d’avoir un accès durable à l’eau en cette période de pandémie. David, 36 ans, travaille au sein de l’équipe ACTED depuis 6 mois. Épaulé par Amime, agent de liaison, David s’emploie à installer une pompe à eau : « Nous faisons tout notre possible pour améliorer la situation et faire face à cette urgence sanitaire ».

Jorgette se réjouit de pouvoir bénéficier d’un accès à l’eau près de chez elle : « Les gens sont très contents, on peut accéder à l’eau facilement. La situation s’améliore ici, et c’est rassurant, pour moi et pour mes sept enfants ».

Les équipes ont également installé des dispositifs de lavage des mains partout dans les quartiers. Virginie aide les enfants du quartier à utiliser les dispositifs, gère l’affluence et s’emploie à surveiller que tout se passe bien.

Pour assurer la bonne gestion, le bon fonctionnement et le bon usage de toutes ces infrastructures, ACTED a créé des comités de gestion composés d’habitants. Ces derniers, actifs dans le secteur de la gestion de l’eau, travaillent de pair avec les équipes d’ACTED pour assurer l’efficacité des infrastructures mises en place. Eugénie est hygiéniste. Son rôle est de veiller à ce que les infrastructures restent en bon état. « L’accès à l’eau est bien meilleur désormais, cela soulage beaucoup les habitants du quartier », assure-t-elle.

Informer pour adopter les bons gestes

En parallèle de ces interventions, une équipe sillonne les quartiers de porte à porte afin d’informer les habitants sur le Covid-19 et les sensibiliser aux gestes barrière pour s’en prémunir et lutter efficacement contre le virus. « Les sensibilisations au porte à porte effectuées par les équipes d’ACTED ont permis aux habitants du quartier de comprendre ce qu’est le Covid-19, et surtout les bons gestes pour le combattre », raconte Joseph.

Joseph est chef de quartier depuis près de 20 ans, un rôle qui lui tient à cœur. Les chefs de quartiers sont là pour veiller au bon déroulement des activités et pour faire en sorte que les enjeux de la prévention du virus soient bien compris, mesurés et appliqués. Il prend ainsi soin des 13 600 personnes résidant dans son quartier.  « ACTED a fait beaucoup de choses pour le quartier, et nous en sommes reconnaissants ».

Des réunions communautaires permettent également de partager les craintes et interrogations, et ainsi d’adapter les interventions.

quis, vulputate, Donec lectus Praesent elit.