République centrafricaine ACTED

Des campagnes de vaccination du bétail pour protéger le capital des éleveurs centrafricains

Qu’ils soient sédentaires ou transhumants, centrafricains ou étrangers, musulmans ou chrétiens, tous les éleveurs en Centrafrique ont pour préoccupation principale la santé de leurs animaux, qui sont leur bien le plus précieux. Face à l’absence quasi-totale de services de santé animale de proximité, ACTED réalise des campagnes de vaccination dans le sud-est du pays.

En Centrafrique, l’élevage contribue à hauteur de 15% au PIB total et 45% au PIB agricole ; c’est un maillon majeur de l’économie nationale. Les éleveurs de bétail sont cependant confrontés aux attaques des groupes armés qui volent leurs animaux, aux conflits avec les agriculteurs qui brûlent sciemment les pâturages et aux maladies qui menacent la santé des bêtes.

ACTED 2016

Pour les aider à faire face à ces défis, ACTED a réalisé grâce aux financements de l’Union européenne à travers le Fonds Bêkou et de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) depuis fin 2015 deux campagnes de vaccinations du bétail dans les préfectures de la Basse Kotto, du Mbomou et du Haut Mbomou, dans l’est de la Centrafrique.

ACTED passe par les radios communautaires et le réseau des ardos (chefs traditionnels des éleveurs) pour informer les éleveurs des dates et lieux de vaccination, et les sensibiliser à l’importance d’amener leurs bêtes. Pour le gros bétail, la vaccination se fait au niveau de parcs de vaccination, construits en amont par les éleveurs eux-mêmes. Les parcs de vaccination servent à immobiliser les bœufs le temps de la vaccination par l’équipe d’auxiliaires vétérinaires formés par ACTED. Pour les petits ruminants (ovins et caprins), les auxiliaires se déplacent à travers les villages pour se rendre directement auprès de chaque éleveur ayant des bêtes à vacciner.

ACTED 2016

Les enclos et bergeries étant rares, c'est la course après les animaux pour réussir à les rassembler ! Alors qu'une équipe de cinq auxiliaires peut vacciner jusqu'à 1000 bovins en une journée, il est rare que ce chiffre dépasse les 200 petits ruminants.

Aliénor, chef du projet

La dernière campagne de vaccination s’est terminée à la fin du mois de février et a permis de vacciner plus de 115 000 bovins et 21 000 ovins et caprins. Quelque 3100 éleveurs au total auront ainsi des animaux en meilleure santé.

ACTED 2016

Les conflits entre éleveurs et agriculteurs, et, plus largement, les conflits liés à la gestion des ressources naturelles, sont une des multiples facettes de la crise qui touche le pays. La complexité des enjeux au cœur de ces conflits présente un défi majeur pour la réponse humanitaire. Avec ce projet novateur, ACTED cherche à créer une synergie maximale entre ses actions, qui convergent toutes vers un seul but : réduire la vulnérabilité des communautés rurales à l’est de la Centrafrique.

ACTED 2016

Ces deux campagnes de vaccination s’insèrent dans le cadre d’un programme plus large financé à hauteur de 495 000 Euros par l’Union européenne, à travers le Fonds Bêkou. Ce programme, lancé en novembre 2015 et qui s’étendra jusqu’à juillet 2017, a aussi permis de remettre en fonctionnement des pharmacies vétérinaires, des abattoirs et de former les bouchers aux bonnes pratiques de commercialisation pour relancer dans de bonnes conditions la filière bétail-viande dans la zone.

 

Le présent article relève de la seule responsabilité d’ACTED et ne peut aucunement être considéré comme reflétant le point de vue de l’UE.

ut lectus Sed justo leo. eleifend Praesent Donec nec Lorem