République centrafricaine ACTED

Soutenir les victimes de conflits, des sites de déplacés au retour chez eux

En 2013, puis 2015, la Centrafrique a été impactée par des violences intercommunautaires sans précédent. Plus de 2 millions de personnes (soit la moitié de la population totale du pays) ont alors fui leur domicile afin d’échapper aux attaques des groupes armés dans les villes et villages. Des milliers de maisons ont été pillées et détruites, à Bangui comme en province.

À partir de 2016, avec l’accalmie de la situation sécuritaire à Bangui, les personnes qui s’étaient déplacées vers des villages plus sûrs ou des sites de déplacés soutenus par les ONG ont commencé à envisager de rentrer chez eux.

ACTED 2017
Panneau de présentation du projet Boeing-RCA

C’est dans cette dynamique nouvelle qu’ACTED a mis en œuvre un projet visant à soutenir ces familles démunies et affaiblies par de long mois d’errance ou de vie précaire dans les sites réservés aux déplacés. ACTED a ainsi choisi d’intervenir à la fois dans les sites de déplacés, en y construisant des abris d’urgence pour 12 000 personnes qui ne se sentaient pas encore suffisamment en sécurité pour rentrer chez elles, et à la fois dans les principaux quartiers de retour à Bangui, en aidant 2500 personnes (soit 500 familles) à reconstruire leur maison détruite.

ACTED 2017
Maison entièrement reconstruite à Boeing, RCA

L’économie de la Centrafrique étant dévastée suite à ces crises sécuritaires, les emplois, et donc les possibilités d’avoir des rentrées d’argent régulières et suffisantes, sont rares. De plus, la plupart des infrastructures communautaires ont été pillées ou détruites. C’est pourquoi, en complément de la reconstruction de maisons, ACTED a apporté un soutien supplémentaire aux personnes qui souhaitaient rentrer chez elles, en particulier les jeunes et les femmes – catégories sociales les plus impactées par la crise – en leur fournissant un travail journalier. Les travaux ont consisté principalement en la réparation de bâtiments scolaires et des marchés, et le creusage de caniveaux pour éviter des inondations pendant la saison des pluies. Avec l’argent qu’ils ont gagné, les travailleurs journaliers ont pu s’acheter de la nourriture, des médicaments ou payer les frais scolaires de leurs enfants.

ACTED 2017
Travaux de curage des caniveaux à Bangui

Grâce au financement octroyé par le Service d’aide humanitaire et de protection civile de la Commission européenne (ECHO) et l’action d’ACTED dans les quartiers et sur les sites de déplacés, 39 000 personnes ont pu voir leurs conditions de vie s’améliorer.

ACTED a commencé à travailler au côté des personnes retournées depuis 2014, et poursuit son action à travers un nouveau projet multisectoriel, alliant une réponse en matière d’accès à l’eau et à l’hygiène ainsi qu’en reconstruction d’abris.

Lire aussi : Accompagner le retour des personnes déplacées à Bangui

ACTED 2017
Maison en cours de reconstruction – Boeing RCA

Cet article couvre les activités d’aide humanitaire mises en œuvre avec l’aide financière de l’Union européenne. Les opinions exprimées ici ne devraient pas être prises pour refléter l’opinion officielle de l’Union européenne et la Commission européenne n’est pas responsable de l’utilisation éventuelle des informations qu’elle contient.

dolor amet, quis, mi, porta. Curabitur libero Lorem luctus ipsum in Phasellus