Yémen Aide Humanitaire

Yémen : « Cette route est comme une bouée de sauvetage pour nous »

Arashy est un village yéménite d'environ 1 750 habitants à l'extrémité d'une route de montagne trouée de nids de poule du gouvernorat Al Dhale'e (sud du pays). La route représente le seul moyen d'accès au village. Avant l'intervention d'ACTED, certaines sections avaient été tellement endommagées par la pluie que les véhicules ne pouvaient plus passer, risquant d'isoler la quasi totalité de ses habitants. Samer, un habitant du village, a été participé aux travaux de restauration, indispensables pour relier de nouveau Arashy avec le monde extérieur.

Un bénéficiaire se tient devant sa maison au Yémen
"L'eau devait être amenée du point d'eau jusqu'aux maisons à dos d'homme, des femme ou avec des ânes", explique Samer.

Samer, 49 ans, est né et a grandi à Arashy. Il est responsable d’une famille de 10 personnes, dont 2 personnes âgées et un enfant de moins de 5 ans. Depuis plusieurs mois il lutte pour subvenir aux besoins de sa famille. Suite au conflit, l’économie yéménite s’est effondrée. Le chômage est endémique et les prix des denrées alimentaires ont flambé à cause de la dépréciation de la monnaie. Samer a dû vendre son mobilier de maison et emprunter de l’argent à ses parents pour subvenir à ses besoins. L’isolement de son village n’a fait qu’empirer sa situation.

Lorsque nous devions transporter les malades les femmes enceintes, les personnes âgées ou handicapées à l'hôpital c'était très compliqué. Ce sont les parents et leur entourage qui étaient obligés de les porter sur leur dos.

Samer

Road in Arashy, Yemen
Prior to rehabilitation the condition of the Arashy road has deteriorated to such an extent that vehicles could no longer pass.

En 2018,  ACTED a mis en œuvre un projet de réhabilitation de la route vers Arashy (dans le cadre d’un consortium avec Mercy Corps et CARE, soutenu par Food for Peace (FFP) de l’USAID). A travers un volet  » Vivres contre Actifs « , ACTED a cherché à renforcer la résilience des communautés en jumelant les travaux de réhabilitation avec la sécurité alimentaire. En bref, cela signifie que les ménages les plus exposés à l’insécurité alimentaire peuvent bénéficier de possibilités d’emploi vitales à court terme. Les résidents locaux ont travaillé sur les réparations en échange de bons alimentaires.

Les habitants d’Arashy ont identifié la réhabilitation de la route comme étant une priorité absolue. Samer était l’un des 63 résidents participant à la réhabilitation de la route, après avoir suivi une formation en sécurité et en premiers soins. Pendant trois mois, Samer a travaillé pendant environ quatre heures tous les matins, utilisant des pierres et du ciment pour paver les zones les plus endommagées de la route et en créant des murs de soutènement et un drainage pour assurer la durabilité de la route. En échange, il a reçu des bons pour six mois de paniers de nourriture de taille familiale, ainsi que des kits d’hygiène pour sa famille.

Le projet m'a permis d'avoir un emploi, d'acquérir des compétences et de l'expérience, et de rentrer chez moi avec un panier alimentaire pendant toute la durée du projet.

Samer

Road after rehabilitation - Arashy
Now that the road has been rehabilitated, residents can access local markets, and crucially, no longer have to physically carry family members to the nearest hospital.

La réhabilitation de cette route a facilité beaucoup de choses dans nos vies ; le coût du transport a chuté, les habitants ont eu un accès plus facile aux marchés alimentaires et les camions d'eau ont pu accéder au village, ce qui a rendu la tâche quotidienne de collecte d'eau beaucoup plus rapide. Le nombre d'accidents de la route a diminué et les malades peuvent maintenant se rendre à l'hôpital plus rapidement. Cette route est notre bouée de sauvetage !

Samer

En octobre 2018, la route a été achevée et le site a été confié aux bons soins de la communauté, préalablement formée à l’entretien de la route.

dapibus ipsum leo. libero. venenatis libero eget Nullam luctus