Yémen Article

Améliorer l’éducation communautaire et la sécurité alimentaire par des formations à l’alphabétisation

Avec ses maisons de pierre ornées, ses terrasses luxuriantes et ses bassins d'eau, le gouvernorat de Raymah est devenu célèbre comme l'Eden du Yémen. Bien que son emplacement au cœur des montagnes l'ait initialement épargné des impacts les plus directs du conflit, les besoins fondamentaux tels que la nourriture, l'eau et l'abri persistent et s'aggravent chaque jour que les combats se poursuivent.

En 2019, selon le rapport de la Banque mondiale et de l’ONU :

14.3
de personnes étaient en besoin urgent d'une aide humanitaire
40%
des familles yéménites ont perdu leur principale source de revenus

Pour y faire face, ACTED mène une série de programmes sur mesure pour réduire l’insécurité alimentaire, allant de la fourniture de nourriture d’urgence à un soutien plus durable comme l’aide aux moyens de subsistance et les activités de Cash for Literacy.

Safa, 34 ans, vit, avec ses quatre enfants, dans le district d’Al Jafariyah, dans le gouvernorat de Raymah. Son mari a été tué lors d’un raid aérien qui a frappé l’usine dans laquelle il travaillait en mars 2015.

 

Skilled Supervisor providing literacy classes to vulnerable women in the area

Notre vie était stable du vivant de mon mari", dit Safa, "mais la guerre a bouleversé notre vie. Elle nous a enlevé tout sentiment de stabilité, nous laissant sans mari et sans père. La maison semble avoir perdu ses fondations et pourrait s'effondrer à tout moment.

Safa

L’effondrement de l’économie yéménite a obligé de nombreuses familles à recourir à des mesures négatives pour survivre, comme la vente de bétail et le mariage d’enfants. La malnutrition reste très répandue. Pour faire face à ces conditions, Safa a réduit le nombre de repas familiaux quotidiens à un ou deux. « Notre plat principal, la plupart du temps, n’était que du pain et du thé » a déclaré Safa. Les statistiques du Programme alimentaire mondial (PAM) montrent que la Raymah a le pourcentage le plus élevé de familles ayant recours à ces mesures négatives, le pourcentage le plus élevé de familles réduisant les repas et limitant la taille des portions

Le taux d’alphabétisation extrêmement faible des communautés de la Raymah est l’un des nombreux facteurs qui créent des obstacles à leur entrée dans la vie active. La situation est particulièrement mauvaise pour les femmes. Une partie de l’aide d’ACTED a donc pris la forme de  » Cash for Literacy  » (CfL) qui consiste à soutenir les femmes alphabétisées de la communauté afin qu’elles puissent donner des cours d’alphabétisation à d’autres femmes.

Safa a été l’un des 33 bénéficiaires sélectionnés pour le programme « Cash for Literacy » dans le district d’Al Jafariyah. Safa, diplômée de l’enseignement secondaire et ayant une expérience de l’enseignement, a participé au programme en tant que l’un des trois participants qualifiés « superviseurs ». Elle a ensuite été chargée de dispenser des cours d’alphabétisation dans sa région pendant quatre mois à raison de 10 jours par mois, en recevant un salaire qui pouvait l’aider à répondre aux besoins alimentaires de sa famille. Les thèmes abordés couvrent également un certain nombre de messages importants sur des sujets essentiels de santé et de pratiques d’hygiène, ce qui permet de sensibiliser les femmes tout en leur apprenant à lire et à écrire.

Lorsqu’on lui a demandé pourquoi elle voulait participer à ce programme, Safa a expliqué que c’était « pour éliminer l’analphabétisme dans ma société et pour éliminer de nombreux problèmes qui surgissent dans la société à cause de l’analphabétisme ».

À la fin du projet, Safa a aidé une centaine de femmes de sa région à acquérir des compétences essentielles en matière d’alphabétisation.

 

J'ai beaucoup profité de cette activité, j'ai acquis de nombreuses compétences sur les méthodes d'enseignement et sur la manière d'aider les femmes à améliorer leur niveau d'alphabétisation. J'ai formé des femmes analphabètes à la lecture, à l'écriture et à l'informatique, et je les ai initiées à des compétences pratiques telles que l'allaitement maternel et la pratique de l'hygiène.

Safa

commodo dolor. leo ut quis, id,