Yémen Aide Humanitaire

Fournir une aide humanitaire efficace aux personnes déplacées au Yémen

Le Yémen est actuellement le pays qui compte la 4e plus grande population de déplacés internes au monde. Abritant plus de 29 millions de personnes, plus de 4 millions de personnes ont été déplacées depuis le début de la guerre en 2015. 3 millions de personnes déplacées à l'intérieur du pays ont besoin d'une aide humanitaire, dont 1 million qui continuent à vivre dans des camps.

Livraison rapide et efficace de l’aide dans les camps au Yémen

Lorsque j’ai réalisé que le conflit s’était intensifié et qu’il n’y avait aucun espoir qu’il s’atténue, j’ai décidé de fuir ma maison et mon village pour protéger ma femme et mes enfants.

Rajeh, 40 ans, explique ensuite qu’il est à la fois reconnaissant et ne peut s’empêcher d’avoir un sentiment de déception. Il est reconnaissant parce que lui et sa famille sont en vie et ont pu échapper au conflit sains et saufs. Il a ensuite raconté que lui et sa famille étaient découragés de quitter non seulement leur maison et leurs biens, mais aussi les souvenirs et leur vie d’avant.

Où irons-nous maintenant ?“, voilà ce qui a traversé l’esprit de Rajeh à l’époque, alors qu’il fuyait son village. “Je vis actuellement dans un camp de personnes déplacées et c’est la première fois que je reçois une distribution d’argent depuis que je suis arrivé ici“.

Cette aide financière va beaucoup m’aider pour subvenir aux besoins de base de ma famille. Cette aide financière va beaucoup m’aider à couvrir les besoins de base de ma famille“. Il a ensuite expliqué que cela lui permettrait d’acheter de la nourriture, de l’eau et de pouvoir faire le nécessaire si un membre de sa famille tombe malade.

Grâce au financement d’ECHO, ACTED va distribuer une aide financière à 1388 familles nouvellement déplacées et aux personnes les plus vulnérables entre décembre 2020 et juillet 2021, aux côtés d’autres organisations faisant partie du consortium de distribution de liquidités dirigé par la Conseil danois pour les réfugiés.

Le but du projet est de mettre en place un mécanisme rapide pour l’acheminement de l’aide humanitaire. Elle se concrétise par une aide financière apportée aux familles touchées par les inondations et aux personnes déplacées dans les 14 jours suivant leur arrivée dans les camps.