Yémen ACTED

ACTED soutient la relance de la société civile au Yémen

Débat animé avec des gestes forts de la main dans un coin, murmures excités dans l'autre : les participants à la formation discutent de l'exercice de groupe : "Comment augmenter la visibilité de vos organisations pour les donateurs potentiels ? Abdullah suggère d'accrocher une banderole dans la ville d'Al Dhalee. "C'est dépassé", dit Fatima, une autre participante, "Toutes les organisations utilisent des sites web maintenant !

En 2020, ACTED travaille dans les régions d'Al Dhalee et de Lahj pour relancer la société civile après des années d'hibernation, en les aidant à prendre l'initiative de définir et de répondre aux besoins de leurs propres communautés.

Un projet unique en son genre

Historiquement, le Yémen avait une société civile dynamique, renforcée par une recrudescence de l’activisme des jeunes lors de la révolution de 2011. Dans chaque région étaient représentées au moins des associations de femmes, des coopératives d’agriculteurs, des associations de vétérinaires bénévoles et des membres de la communauté engagés dans l’éducation des enfants. Toutefois, les bouleversements politiques et militaires de 2015 ont eu un impact négatif sur l’environnement juridique et opérationnel des OSC, car nombre d’entre elles ont été saccagées ou fermées.

Dans le passé, ACTED s’est surtout engagée au Yémen en apportant une aide aux individus ou aux familles par le biais de diverses distributions et activités visant à améliorer leurs conditions de vie. Ce projet est particulier car c’est le premier où ACTED soutient les organisations de la société civile et les aide à améliorer leur gestion structurelle et leurs capacités techniques afin qu’elles puissent assumer le rôle de prestataire de services dans leurs communautés sur le long terme.

Pour permettre aux organisations de la société civile de se relancer, ACTED organise des formations pour les membres sur les bonnes pratiques de gestion. D’ici à la fin de l’année 2020, les plus prometteuses recevront une subvention financière pour mettre en œuvre un projet qui bénéficiera aux communautés cibles.

40 organisations de la société civile sont participer à un programme de formation intensif de 7 semaines qui vise à améliorer leurs procédures internes et la qualité de la mise en œuvre, ouvrant ainsi la porte à des financements extérieurs.

Le 10 mars, les membres de 10 organisations sélectionnées ont terminé la formation. Avant la guerre, ces 10 organisations étaient spécialisées dans la réhabilitation des infrastructures hydrauliques, l’organisation de cours de formation en agriculture, couture et apiculture. Elles ont été engagées par des autorités nationales, des organisations internationales et des particuliers pour fournir des services aux communautés locales.

Dans le cadre de ces formations, les dirigeants des organisations et leurs employés clés ont professionnalisé leurs approches en matière de recrutement, de comptabilité et ont accru leur visibilité auprès des donateurs potentiels.

Group work in during a training session in Lahj.

Répondre aux besoins locaux au plus haut niveau

Après la formation, les organisations participantes proposeront des idées pour mettre en œuvre des projets dans leurs communautés. ACTED évaluera les propositions et sélectionnera les meilleures sur la base d’un critère qui inclut leur potentiel pour atteindre un résultat social positif clair pour un grand nombre de personnes pour moins de 15 000 euros. Il peut s’agir par exemple de la construction d’un marché pour le village ou de la réhabilitation d’un puits d’eau.

Pendant la phase de mise en œuvre de leurs projets, ACTED continuera à accompagner les organisations et à les soutenir dans les différentes étapes de l’action afin de s’assurer qu’elles appliquent correctement les meilleures pratiques qu’elles ont apprises pendant la phase de formation.

Le projet "Soutenir les capacités opérationnelles des organisations de la société civile au Yémen" est mis en œuvre de janvier 2018 à décembre 2020 en consortium avec Saferworld et financé par EuropeAid.

tristique accumsan neque. dictum id in ultricies vel, vulputate, Aliquam non consequat.