Soudan du Sud Success Story

Sud-Soudan : aider les personnes déplacées à l’intérieur du pays et les familles vulnérables à devenir autonomes sur le plan alimentaire

Les distributions de nourriture sont essentielles pour sauver des vies et dans les situations d'urgence pour offrir un soulagement immédiat, mais elles ne prennent pas en compte les besoins de résilience à long terme. Soutenir les ménages dans le rétablissement de leurs moyens de subsistance après un choc ou dans le contexte de chocs récurrents tels que les conflits, les crises économiques et les risques naturels, fait également partie de l'action humanitaire pour assurer l'autonomie et la dignité des populations touchées.

Avec le soutien du Programme Alimentaire Mondial (PAM), ACTED est intervenue auprès des déplacés internes à Mingkaman et des familles vulnérables à Bor, dans l'Etat de Jonglei, par le biais de la Distribution Alimentaire Générale Plus (GFD+) - un programme complémentaire aux distributions alimentaires visant à mieux soutenir la sortie de crise des ménages et à reconstruire progressivement leurs moyens de subsistance après les multiples chocs multidimensionnels qui ont affecté le Sud Soudan.

Sur les dix États du Sud-Soudan, l’État de Jonglei affiche le plus fort pourcentage de population en situation d’insécurité alimentaire aiguë, avec près de 2 millions de personnes confrontées aux niveaux de la phase 4 (urgence) et de la phase 5 (catastrophe) du CIP[1]. En effet, le Jonglei, comme la plupart des régions du pays, est fréquemment victime d’inondations saisonnières massives et de flambées de violence interethnique. En conséquence, les communautés sont dramatiquement vulnérables aux déplacements, à la perte des moyens de subsistance et à l’insécurité alimentaire. Dans de nombreux endroits, une assistance alimentaire immédiate est nécessaire pour soulager les souffrances des populations les plus vulnérables, pour empêcher l’effondrement total des moyens de subsistance et pour sauver des vies.

Pour répondre à leurs besoins d’urgence et construire une résilience à long terme, ACTED, avec le soutien du PAM, met en place des transferts d’argent liquide parallèlement à des activités agricoles résilientes à Mingkaman et Bor, dans l’Etat de Jonglei.

Donner aux femmes les moyens d'assurer la résilience de la sécurité alimentaire

Les noms des bénéficiaires ont été modifiés.

Alia, dans le camp de déplacés de Mingkaman

Vivant dans un camp de déplacés à Mingkaman depuis 2014, Alia, 36 ans, et sa famille de huit personnes ont bénéficié du programme GFD+ en 2022. En tant qu’activité complémentaire à l’assistance en espèces, le GFD+ soutient la population affectée avec des formations en maraîchage, des connaissances financières et des compétences commerciales. Grâce au soutien technique des équipes d’ACTED, Alia a réussi à cultiver son propre potager, récoltant une variété de produits comme le gombo, l’amarante, l’aubergine, l’oignon et le chou frisé. Les récoltes d’Alia augmentent la sécurité alimentaire de sa famille, mais ses légumes sont également une source de revenus pour le foyer. Avec l’argent qu’elle gagne en vendant quelques légumes au marché, Alia peut acheter des produits supplémentaires à ceux qu’elle peut obtenir avec les bons alimentaires qui lui sont également distribués par ACTED en tant qu’aide alimentaire immédiate.

Alia a exprimé sa gratitude pour le soutien d’ACTED car le petit revenu généré par ses légumes lui permet également de payer les factures médicales de ses enfants. A l’avenir, Alia espère augmenter la taille de son potager.

Alia interviewée par un agronome d’ACTED sur son potager et les compétences acquises avec le soutien de la GFD+, Mingkaman, mai 2022.

Mme A., à Bor

Mme A., une mère de famille de 52 ans vivant à Bor, est l’une des 2 600 bénéficiaires du projet. En mars, les moyens de subsistance de son ménage sont tombés en dessous du seuil de pauvreté, laissant sa famille dans l’incapacité de répondre à ses besoins essentiels tels qu’acheter des vêtements et du savon. Nourrir ses enfants à raison de deux repas par jour était un combat quotidien qu’elle pouvait rarement mener à bien. En 2022, Mme A. a pris part au projet GFD+ où les équipes d’ACTED lui ont fourni des outils de jardinage et des graines de légumes. Après quelques mois de formations sur la délimitation des parcelles et la transplantation des semis, Mme A. a récolté ses premiers légumes.

Avec son potager, Mme A. gagne en autonomie alimentaire, améliore les conditions de vie de sa famille et retrouve sa dignité. Elle a déclaré que sa participation au projet lui permet de gagner 10 000 livres sud-soudanaises (environ 15 USD) par semaine grâce au surplus, ce qui lui permet de s’offrir certains articles de base dont elle manquait pour sa famille. En outre, Mme A. est reconnaissante car elle se sent plus capable, en tant que mère, de prendre soin de sa famille. La réussite de son potager et ses nouvelles compétences agricoles ont convaincu d’autres membres de sa communauté de prendre part au GFD+.

Mme A. montrant des graines de niébé qu’elle a conservées dans son jardin pour la prochaine saison de plantation, Bor, État de Jonglei, septembre 2022.

Mme Chol, dans le comté de Bor South

Dans le comté de Bor South, Mme Chol souffre d’une forte insécurité alimentaire. Les querelles autour du bétail et les graves inondations – qui ont un impact sur les activités agricoles et les pâturages pour le bétail – provoquent d’importantes flambées de prix et des pénuries d’approvisionnement sur le marché. Mme Chol cherchait à atteindre l’autosuffisance alimentaire pour assurer la nutrition de ses enfants lorsqu’elle a entendu parler de l’intervention GFD+ et a été sélectionnée pour bénéficier du programme.

Aujourd’hui, Mme Chol cultive son potager, et les récoltes lui permettent de nourrir ses enfants et de payer leurs frais de scolarité. De plus, les revenus générés par la vente de ses légumes lui ont permis d’acheter 14 tôles pour rénover son toit et d’acheter occasionnellement du poisson ou de la viande au marché, améliorant ainsi la sécurité alimentaire de son foyer. Grâce à une production continue de légumes tout au long de l’année, elle pense que sa famille pourra vivre dans de meilleures conditions et éviter l’insécurité alimentaire.

Mme Chol discutant avec les équipes d’ACTED des méthodes qu’elle utilise pour contrôler les nuisibles dans son champ de gombo. Bor, Etat de Jonglei, septembre 2022.

filminifullhdizle
full film izle
adana web tasarım
donomen.com
bahis siteleri
maltepe escort ümraniye escort ataşehir escort anadolu yakası escort
freerobuxtips.com deneme bonusu veren siteler deneme bonusu veren siteler
Stepdaughter blue film download in hd fucking xxx video XNXX Homemade jija sali xxx chudai with hindi talk porn video Blonde woman thrashed by mean cock sex
bahis siteleri deneme bonusu veren siteler 2023
bonus veren siteler
deneme bonusu veren siteler
sahabet casino
casino siteleri
ümraniye eskort
bitcoin casino no deposit bonus
escort maltepe ümraniye escort bayanlar
crackstreams
https://cialisturk.blogkullan.com
casino siteleri bahis siteleri
https://www.fapjunk.com
tiktok takipçi hilesi
deneme bonusu veren siteler deneme bonusu veren siteler
Babe enjoys getting her booty aperture stretched desi lesbian cam hostels sex marsha may nude
deneme bonusu veren siteler
bonus veren siteler
sweet bonanza
casino siteleri
eryaman escort
Casino siteleri
casino siteleri
en iyi casino siteleri
deneme bonusu veren siteler
deneme bonusu veren siteler
deneme bonusu veren siteler
deneme bonusu veren siteler
Deneme bonusu
deneme bonusu
deneme bonusu