Skip to Content

Sud Soudan

Des programmes d’urgence et de renforcement de la résilience

Depuis l’éruption du conflit sud-soudanais en décembre 2013, ACTED a contribué à la réponse humanitaire d’urgence en soutien aux personnes déplacées internes, réfugiées et aux communautés hôtes. S’appuyant sur son expertise technique de coordination et gestion des camps, eau et assainissement, distributions de liquidités, sécurité alimentaire et moyens de subsistance, ACTED a développé une approche multisectorielle de mise en œuvre d’activités d’urgence vitales. ACTED reconnaît également l’importance de mettre en place des projets de long terme afin d’assurer une transition vers des solutions durables, une étape indispensable au renforcement de la résilience et à l’amélioration des conditions de vie des plus pauvres et des populations déplacées, en luttant contre les causes profondes de l’insécurité alimentaire et de la pauvreté.

Alors que le pays se remet doucement du chaos suite à des décennies de conflits, les programmes d’ACTED sont axés sur le développement d’une approche multisectorielle en réponse aux besoins en eau et assainissement, liquidités sécurité alimentaire et appui aux moyens d’existence. Suite à la forte augmentation des déplacements au sein du pays, ACTED a mis en place des activités de réponse d’urgence dans des sites de protection des civils à Juba et à Bor, et dans des camps informels à Wau.. Ces déplacements et la situation générale dans le pays ont entraîné une détérioration de la sécurité alimentaire : ACTED continue ainsi de distribuer des vivres aux populations les plus vulnérables, tout en travaillant au renforcement de la sécurité alimentaire des populations affectées.

Améliorer la sécurité alimentaire et assurer l’accès aux moyens de subsistance

ACTED répond aux besoins urgents des populations déplacées en termes de sécurité alimentaire, avec des distributions de nourriture dans les camps de déplacés et de réfugiés. ACTED travaille également à l’amélioration de la résilience des populations vulnérables à travers le pays grâce à des distributions de semences, de légumes, de kits et d’outils de pêche. Afin d’améliorer les moyens de subsistance des réfugiés et des populations déplacées, ACTED met en place des activités génératrices de revenus et de développement des actifs, ainsi que des techniques innovantes de préservation de la nourriture pour le bétail, des groupes communautaires d’épargne et des écoles agropastorales et rurales.

Assurer l’accès aux services dans les zones de déplacements

ACTED coordonne et assure les services de gestion de camp dans des sites de protection des civils à Juba et Bor, dans des camps informels à Wau, et dans des camps de réfugiés à Maban. ACTED contribue également à la coordination des camps au niveau national en tant que co-chef de file du cluster de Gestion et Coordination de Camps. ACTED continue en outre à gérer l’approvisionnement en eau et les services d’hygiène pour les populations à risque de contamination dans les camps de réfugiés, et intervient pour l’amélioration des pratiques d’hygiène à Mingkaman et Maban grâce à des campagnes et la mise en place de systèmes de gestion des déchets.

 

Partenaires en 2016 :

Bureau of Population, Refugees, and Migration (BPRM), Concern Worldwide, European Civil Protection and Humanitarian Aid Operations (ECHO), Food and Agriculture Organization of the United Nation (FAO), French Embassy in South Sudan, Gesellschaft Für Internationale Zusammenarbeit (GIZ), IMPACT Initiatives, International Organization for Migration (IOM), KfW Development Bank, Office of U.S. Foreign Disaster Assistance (OFDA), Swiss Agency for Development And Cooperation (SDC), United Nations Development Programme (UNDP), United Nations High Commissioner For Refugees (UNHCR), World Food Programme (WFP)

 

 

Nos communiqués