Skip to Content

RDC


View ACTED Base map in a larger map

Assistance d’urgence aux plus vulnérables dans les zones victimes de conflits armés

La République Démocratique du Congo est le pays avec l’Indice de Développement Humain le plus faible au monde (PNUD 2012) en raison de sonInauguration d’une route dans le Territoire de Kalehe qui va améliorer l’accès des populations dans les villages aux services de base et à l’aide humanitaire. extrême pauvreté et du délabrement de ses infrastructures de base (santé, éducation, justice, voies de communication, etc.). A cela s’ajoute une instabilité chronique à l’est du pays due à l’activisme des groupes armés et à la difficulté que rencontrent les autorités congolaises à assurer la sécurité de son territoire et de sa population. Ainsi, la pauvreté structurelle de la RDC se conjuguent avec une vulnérabilité conjoncturelle à laquelle les communautés font très difficilement face du fait de capacités de résilience limitées.

L’amélioration de la sécurité alimentaire et la relance économique pour les plus vulnérables

En 2012, plus de 6,4 millions de personnes étaient en situation d’insécurité alimentaire en RDC. Les conflits armés limitent la production agricole car les cultivateurs abandonnent leurs champs et les déplacés ont, dans la majorité des cas, perdu l’ensemble de leur moyens de subsistance (semences et outils notamment) lors de leur fuite. Face à cette situation de vulnérabilité, ACTED est intervenue avec des distributions d’intrants agricoles et des formations aux techniques culturales appropriées afin d’augmenter la production agricole. ACTED a en outre poursuivi le soutien à des coopératives dans la province du Katanga, via des formations à la gestion organisationnelle, ainsi que la construction de magasins de stockage et de moulins.

Par ailleurs, des programmes de transferts monétaires (transferts inconditionnels de liquidités, travail contre paiement et formations contre paiement) ont permis de fournir une assistance aux ménages les plus vulnérables tout en contribuant soit à la réhabilitation de routes, soit à l’amélioration des connaissances et des pratiques des communautés sur des sujets pertinents en RDC, tels que la nutrition. Ce type d’assistance permet de responsabiliser les bénéficiaires sur l’utilisation de l’argent tout en injectant des liquidités dans l’économie locale.

Enfin, ACTED a mis en œuvre des activités génératrices de revenus dans le but de favoriser une relance économique au niveau communautaire et d’impliquer les bénéficiaires dans le relèvement.

La promotion d’un accès à des infrastructures hydrauliques et sanitaires de qualité

Les activités en termes d’eau, hygiène et assainissement, telles que cette distribution de kits d’hygiène à Ngona (Equateur), ont contribué à la réduction de la prévalence des maladies hydriques.Depuis son implantation en RDC en 2003, ACTED a fait du secteur de l’eau, de l’hygiène et de l’assainissement (EHA) l’une de ses spécialités. Dans les zones subissant une forte pression démographique due à l’arrivée massive de déplacés, le taux de prévalence des maladies hydriques et en particulier du choléra augmente sensiblement. Ainsi, ACTED est intervenue en 2012 dans les provinces de l’Equateur, du Sud Kivu, du Katanga et Orientale avec la construction de points d’eau afin d’apporter une réponse d’urgence aux besoins des populations les plus vulnérables et de diminuer le risque épidémique lié au choléra. En parallèle, des sensibilisations aux bonnes pratiques en matière d’hygiène ont été organisées afin de mettre en exergue le lien entre hygiène et santé, ainsi que des formations sur le VIH / Sida et d’autres sur la protection des plus vulnérables (notamment le droit des enfants et la non discrimination des filles).

La réhabilitation d’infrastructures sociocommunautaires cruciales

ACTED dispose d’une expertise dans les travaux de réhabilitation d’infrastructures en RDC. La réhabilitation des voies de communication permet de désenclaver certaines zones tout en permettant un meilleur accès humanitaire et de créer de nouvelles opportunités économiques. Par ailleurs, ACTED a continué à s’investir dans le secteur de l’éducation avec la construction d’écoles, la formation d’enseignants et de parents d’élèves et la distribution de fournitures scolaires. Enfin, la construction d’infrastructures sanitaires (latrines, douches, systèmes de gestion des déchets) a permis de diminuer la prévalence des maladies hydriques grâce à un meilleur assainissement.

Poursuivre les interventions d’urgence au profit des populations les plus vulnérables tout en posant les jalons d’une transition vers des initiatives de plus long terme

Les perspectives pour l’année 2013 ne sont guère encourageantes en RDC, notamment à l’est du pays où les conflits armés perdurent et où les solutions semblent introuvables à court terme. Dans ce contexte de crises chroniques, ACTED continuera à apporter des réponses d’urgence aux populations victimes des conflits en particulier dans les secteurs des abris, de la sécurité alimentaire au sens large, de l’EHA et de l’accès aux services de bases (reconstruction de routes, d’infrastructures sociocommunautaires).Cette sensibilisation dans la zone de santé de Nyemba (Katanga) a pour but de souligner le lien entre hygiène et santé. Par ailleurs, ACTED développera un système de gestion de l’information afin d’améliorer le suivi des mouvements de populations ainsi que des analyses d’impact dans le but d’améliorer les pratiques existantes.

Dans les zones davantage stabilisées, ACTED va chercher à mettre en œuvre des projets sur le plus long terme en accompagnant les populations dans leur développement, faisant le lien entre l’urgence, la réhabilitation et le développement, afin de diminuer la vulnérabilité structurelle de la RDC.

Enfin, la présence d’OXUS en RDC depuis janvier 2012 dans le secteur de la microfinance va permettre de créer des synergies avec les activités d’ACTED ainsi que des stratégies de sortie pour les programmes mis en œuvre.

Partenaires en 2012/2013:

European Commission's Directorate-General for Development and Cooperation - EuropeAid, European Commission Humanitarian Aid and Civil Protection Department (ECHO), United Nations Development Program (UNDP), Bureau of Population, Refugee and Migration (BPRM), United Nations Population Fund (UNFPA), Office of Foreign Disaster Assistance (OFDA), UK Department for International Development (DFID), World Food Programme (WFP).

Description du fichier rattaché

Nos communiqués