République Démocratique du Congo Article

L’histoire d’Hasha, une histoire d’espoir

En avril 2019, les affrontements entre forces armées et miliciens dans les Hauts et Moyens Plateaux de Fizi ont entraîné le déplacement de plus de 800 familles de la zone. Hasha et sa famille en font partie. ACTED a pu soutenir quelque 800 familles en situation d’extrême vulnérabilité avec des vivres et des biens de première nécessité, grâce au soutien d’USAID.

Hasha a fui son village, Kirambi, avec ses quatre enfants et enceinte de sept mois. Sa maison et ses biens ont été pillés, et elle a dû laissé le peu qui lui restait derrière elle. Face aux équipes d’ACTED, elle témoigne de son arrivée dans son nouveau village, où elle a pu être accueillie par une amie: « Ici, les gens sont généreux, et la vie n’est pas trop chère », raconte-t-elle. Elle y vit de petits travaux du quotidien, quand une opportunité se présente, parfois dans les champs, parfois dans les petits commerces, ou en rendant des services de temps à autres. Mais ça ne suffit pas : « il y a trop de jours où mes enfants s’endorment le ventre vide», confie-t-elle aux équipes d’ACTED.

Pour la famille d’Hasha, l’aide alimentaire d’ACTED a été capitale, et un vrai soulagement. Le kit d’articles ménagers essentiels lui permettra d’être plus autonome, et les bâches et couvertures leur garantiront de meilleures conditions d’hébergement dans leur village d’accueil, alors que la crise sécuritaire continue d’affecter leur zone d’origine.

Des besoins urgents aussi pour les familles hôtes

Dans les villages d’accueil, l’arrivée de populations déplacées représente souvent une pression supplémentaire pour les familles.

Sifa nous accueille avec un grand sourire, portant sa dernière fille, âgée de trois mois et demi, sur son dos. À 36 ans, Sifa a déjà 11 enfants. Elle vit dans un petit village au bord du Lac Tanganyika, où elle fait vivre sa famille avec des revenus d’activités agricoles.

Depuis mars, Sifa et sa famille accueillent trois familles de déplacés chez eux.  Ils ne les connaissaient pas, et pourtant leur ont ouvert grand les portes de leur maison.

 

J’ai déjà été déplacée aussi, avec ma famille, et j’ai été accueillie par des inconnus

Sifa

Sifa raconte : « j’ai déjà été déplacée aussi, avec ma famille, et j’ai été accueillie par des inconnus ». Cela lui semblait donc normal de rendre la pareille. Ils se sont donc partagé la maison à quatre familles. Sifa leur prêtait volontiers ses ustensiles de cuisine pour qu’ils puissent préparer à manger, et le soir, ils partageaient souvent le repas tous ensemble. Aujourd’hui, grâce aux financements d’USAID, Sifa va recevoir une assistance alimentaire de la part d’ACTED  : 50 kilos de riz, 20 kilos d’haricots, 10 kilos de farine de manioc, 1 kilo de sel et 5 litres d’huile. Elle apprécie grandement cette aide pour faire face aux difficultés supplémentaires liées à l’accueil des familles déplacées. Elle se réjouit d’avoir du riz, qui est considéré comme un plat de fête et est souvent consommé à l’occasion de la nouvelle année.

Elle recevra également un kit d’articles ménagers essentiels ainsi qu’un kit d’hygiène intime pour les filles et femmes de sa famille. Grâce à cette assistance, le quotidien de son ménage sera grandement facilité pendant les semaines à venir. Mais les besoins de sa famille ne s’arrêtent pas là : elle aimerait être aidée pour les frais de scolarité, afin que chacun de ses 11 enfants puisse aller à l’école.

libero. ipsum leo diam et, pulvinar consectetur