Ouzbékistan

ACTED a commencé à travailler en Ouzbékistan en 1999, où elle est l’une des seules ONG internationales présentes. Engagée dans les secteurs de la sécurité alimentaire, des moyens de subsistance, du développement économique, de la prévention des conflits, de la gouvernance locale et de l’appui aux organisations de la société civile, ACTED met en oeuvre des programmes de renforcement des capacités d'organisations de la société civile, de construction d’infrastructures, de microfinance, d’éducation à la santé, et d’eau et assainissement, particulièrement mobilisée auprès des groupes de population marginalisés.

Contexte de la mission 

En Ouzbékistan, au cœur de l’Asie centrale, pauvreté et niveaux d’éducation et d’espérance de vie proches de ceux des pays développés se côtoient de façon déconcertante. Les populations, dont la majorité vit en zones rurales, sont confrontées à des difficultés d’ordre socio-économique, à une gouvernance faible, et au manque d’accès aux ressources naturelles. L’Ouzbékistan a connu beaucoup de progrès depuis 2016, avec une société civile plus forte et l’apaisement des tensions avec les pays voisins, mais sur d’autres sujets le chemin à parcourir est encore long : parmi eux, le manque d’opportunités d’emploi, la forte disparité de niveau de vie entre les zones rurales et urbaines et les migrations massives qu’elle entraîne. Par ailleurs, l’économie ouzbèke a longtemps été tributaire de l’exploitation des matières premières minières et agricoles, et notamment de la culture du coton. La question de la gestion des ressources en eau compte également parmi les urgences : le pays fait en effet face à des problématiques environnementales importantes, d’abord avec la catastrophe de la Mer d’Aral, puis avec l’épuisement progressif des ressources hydriques du fait de la culture du coton, alors même que la question des ressources hydriques est au cœur des tensions transfrontalières. Parmi les autres défis à relever : la lutte contre la désertification, les inégalités entre les sexes et la montée du fondamentalisme religieux, autant de défis auxquels ACTED tente de répondre avec ses projets. La gouvernance a besoin d’être renforcée, au niveau central comme au niveau local, afin d’être à même d’encourager un processus décisionnel participatif et plus de transparence et d’ouverture au niveau gouvernemental.

ACTED en Ouzbékistan

ACTED se concentre sur les priorités programmatiques suivantes en Ouzbékistan :

  • Améliorer la santé de la population rurale et mobiliser les communautés pour améliorer les conditions de santé, réduire le nombre de maladies infectieuses, améliorer les pratiques et l’attitude de la population rurale en matière de santé et prévenir la propagation de la malaria dans les régions voisines du Kirghizistan et du Tadjikistan.
  • Soutenir les familles vulnérables, les familles avec des personnes handicapées, principalement des mères célibataires avec de nombreux enfants.
  • Accroître les revenus des populations rurales vulnérables en améliorant leur activité agricole par la fourniture d’engrais et de semences de haute qualité, y compris la fourniture de bétail et de divers équipements pour le traitement de la production agricole.
  • Améliorer la gestion des ressources naturelles, assurer la protection de l’environnement, promouvoir le développement des énergies renouvelables et préparer les populations rurales aux situations d’urgence ainsi que leur capacité à réagir aux catastrophes naturelles.
  • Améliorer l’accès des populations rurales vulnérables à l’eau par le développement des infrastructures sociales et la formation des populations rurales à l’hygiène.

Projets en cours

Projet d’autonomisation et de promotion des organisations de la société civile en Ouzbékistan – Phase II

Projet d’autonomisation et de promotion des organisations de la société civile

et, ipsum consectetur id facilisis eleifend pulvinar felis mi, consequat. lectus