Tchad Article

Lac Tchad : le défi de l’aide alimentaire d’urgence dans les zones difficiles d’accès

Chaque année de juin à août, les réserves alimentaires viennent à manquer dans la province du Lac Tchad. Avant les nouvelles récoltes, quand les stocks des récoltes précédentes sont quasi épuisés, la soudure laisse chaque année les populations dans une situation de grande fragilité. Dans la région du Lac Tchad, l’instabilité sécuritaire et les difficultés d’accès aux marchés exacerbent cette situation déjà extrême.
ACTED intervient dans la province du Lac Tchad pour apporter une aide alimentaire d’urgence. Ce projet, financé par le Programme Alimentaire Mondial (PAM) est un véritable défi humanitaire : soutenir près de 97 000 personnes dans une zone particulièrement instable.

Le défi de répondre à la pénurie alimentaire dans le contexte du Lac Tchad

Chaque année, dans la bande sahélienne, des millions de personnes sont confrontées à des crises alimentaires suite à la période de soudure. L’instabilité, exacerbée par les aléas climatiques, les menaces terroristes et les conflits inter-communautaires, isole de nombreux villages. Loin des axes commerciaux, ceux-ci sont encore plus vulnérables face à la soudure.

61% de tchadiens se retrouvent en situation d’insécurité alimentaire pendant la période de soudure.

 

Food distribution site in Ngarangou

Présente dans la région du Lac Tchad depuis 2012, ACTED connaît bien les territoires et les dynamiques de la région. Ces connaissances permettent aux équipes d’être flexibles dans la mise en œuvre des activités de distribution, en fonction des enjeux sécuritaires et opérationnels. Les interventions peuvent donc avoir lieu en dépit de ces contraintes en étant déplacées vers des zones plus stables et plus sûres.

L’ONG intervient dans les départements du Wayi et du Mamdi pour répondre aux besoins fondamentaux en nourriture de ces populations vulnérables. Le Wayi et le Mamdi, difficiles d’accès, sont en proie à l’instabilité sécuritaire.

ACTED privilégie une approche territoriale et communautaire. Les interventions tiennent compte des différentes composantes des zones d’intervention, dont notamment les dynamiques sécuritaires et les conditions d’accès, et sont définies en étroite collaboration avec les communautés bénéficiaires. Cette approche permet d’apporter une réponse d’urgence flexible, adaptée et transparente, grâce à des connaissances solides des territoires et à l’acceptation des communautés.

Food collection by families

De l’urgence à la résilience

ACTED a pu réaliser deux distributions générales de vivres sur les trois prévues dans les départements du Wayi et du Mamdi. Ces interventions ont permis d’atteindre 86% des personnes initialement visées par cette action. En vue de garantir la sécurité alimentaire dans la région, les équipes d’ACTED complètent ces distributions par des sessions d’information aux meilleures pratiques alimentaires et nutritionnelles, notamment à destination des mères et des femmes ayant des enfants à leur charge. 4000 femmes ont participé à ces sessions jusqu’à présent. Les équipes ont également distribué des semences à 1000 familles vulnérables, dans l’objectif de mieux les préparer aux chocs futurs en cultivant eux-mêmes leur nourriture.

Families collect pulses at Matafo food distribution site

Ce projet a été réalisé grâce au soutien du Programme Alimentaire Mondial:

tristique nunc felis adipiscing sed neque. venenatis dapibus non vel,