Niger Aide Humanitaire

Diffa, au cœur des conflits : comment l’extension d’un réseau d’eau contribue à une cohabitation pacifique

À l’occasion d’une enquête de terrain, les équipes d’ACTED ont interrogé des habitants de la commune de Gueskerou (région de Diffa) sur un récent projet d’extension du réseau d’eau. Auparavant contraints d’aller chercher de l’eau à dos d’âne à trois heures de distance, les habitants ont aujourd’hui accès à de l’eau en quantité suffisante près de leur lieu de résidence.

Des déplacements en masse pour fuir les violences

De nombreux villages de la région accueillent des familles déplacées, réfugiées ou retournées. Ces communautés sont pour la plupart originaires du Nigéria, de l’autre côté de la frontière toute proche. L’arrivée de Boko Haram dans les villages a contraint leurs habitants à fuir. Après un voyage de plusieurs jours, voire de plusieurs mois, parfois à pied, ces communautés ont trouvé refuge à Diffa. Elles y sont installées depuis maintenant quelques années. La plupart de ces déplacées ont tout abandonné dans leur fuite. Ils ne pensent pas retourner au Nigéria. Sauf peut-être, pour quelques-uns, « si la paix revient ».

Une cohabitation sans heurts mais pas sans contraintes

L’arrivée de populations déplacées dans les villages va de pair avec une pression accrue sur les ressources essentielles. À Kindjandi (commune de Gueskerou), l’arrivée de ces personnes déplacées a considérablement accru les besoins en eau et en nourriture. Au fur et à mesure, les espaces de culture se sont réduits. Pour construire de nouveaux logements et faire du feu, les habitants abattent de plus en plus d’arbres.

Communautés d’accueil et communautés déplacées vivent néanmoins en harmonie, surtout avec l’arrivée de l’aide humanitaire pour faire face à la crise. C’est ainsi qu’ACTED a lancé les travaux d’extension du réseau d’eau de Kindjandi, une solution au manque d’accès à l’eau.

Un point d’eau accessible à toutes les populations des sites

L’extension du réseau d’eau a permis aux populations des différents sites de la commune d’avoir un point d’eau à proximité. Avec un impact important sur leur vie quotidienne : avec une distance à parcourir moindre, elles sont moins éprouvées physiquement et ont plus de temps à dédier à d’autres activités. Les populations peuvent maintenant se répartir entre plusieurs points d’eau, ce qui réduit le temps d’attente pour prendre de l’eau. Et surtout, l’eau est aujourd’hui de meilleure qualité. Des travaux qui garantissent donc un accès à l’eau en quantité et en qualité suffisantes pour tous.

et, nunc eget ut risus leo. vel, id risus.