ACTED Global ACTED

Des solutions innovantes pour l’accès à l’énergie, levier du développement

Comme l’eau, l’alimentation, la santé, l’éducation et le logement, l’accès à l’énergie est un besoin vital pour l’être humain. L’énergie permet de se chauffer, de produire et de conserver des aliments ou des médicaments, de se déplacer, de s’éclairer, de garantir sa sécurité.

Aujourd’hui, plus d’1,3 milliard de personnes dans le monde sont privées d’électricité. L’accès à l’énergie est un vecteur de progrès et de développement : ACTED travaille à fournir aux populations les plus vulnérables et démunies des solutions d’accès à une énergie fiable, abordable et durable.

Comment garantir l'accès à l’énergie pour tous tout en préservant la planète ? Dans le cadre de son programme stratégique « Zéro Exclusion, Zéro Carbone, Zéro Pauvreté », ACTED promeut des solutions éco-efficientes, pauvres en carbone et riches en développement humain, grâce aux énergies renouvelables.

Vers l'objectif sécurité énergétique, sécurité alimentaire et résilience climatique

ACTED et ses partenaires ougandais Dream Shuttle et Mandulis Energy se sont donnés un objectif commun : soutenir les agriculteurs pour nourrir les populations de l’Ouganda et leur fournir de l’énergie, tout en respectant l’environnement. C’est le triple objectif de leur projet REPARLE : la sécurité énergétique, la sécurité alimentaire et la résilience climatique.

En Ouganda, 75% de la population travaille dans le secteur agricole, qui représente 37% du PIB du pays. Pourtant, les agriculteurs peinent à accéder à du matériel agro-industriel abordable et de qualité. 95% des communautés rurales ne sont toujours pas rattachées aux réseaux d’électricité. En Ouganda, les émissions de CO2 ont augmenté de 350% depuis 1990, en grande partie à cause du diesel et du fioul lourd. 85% des familles rurales recourent au charbon de bois (jusqu’à 168 kg par an et par personne). L’Ouganda a déjà perdu un tiers de sa couverture forestière nationale depuis 1990. Elle pourrait être entièrement décimée d’ici 2050 si rien n’est fait.

Transformer les pratiques agricoles

Le projet REPARLE soutient les communautés rurales de l’Ouganda en leur donnant accès à des moyens agro-industriels et à une énergie propre à un prix abordable. Le partenaires du projet assurent des formations et fournissent des outils aux agriculteurs pour leur permettre d’accroître leur productivité.

La solution REPARLE ? Donner une seconde vie aux déchets agricoles, de la biomasse convertie en électricité propre par gazéification. Cette technique permet aux fermes déconnectées du réseau électrique d’avoir accès à l’électricité à un prix nettement inférieur à celui du marché.

La biomasse ? Une solution intégrée : assurer la sécurité énergétique, c’est garantir la sécurité alimentaire et la résilience climatique. C’est contribuer au développement économique et à la réduction de la pauvreté.

Quand énergie solaire rime avec inclusion sociale

Pour la première fois au Pakistan, des femmes se sont diplômées dans un secteur plutôt atypique, bravant les difficultés et les traditions : celui de l’énergie solaire, un secteur traditionnellement très masculin.

Histoire des pionnières de l’énergie solaire au Pakistan

Les habitants du district de Multan au Pakistan sont confrontés à de graves pénuries d’énergie, et le niveau de développement socio-économique y est faible. Face au potentiel de la région pour l’énergie solaire, et au manque de techniciens solaires qualifiés, ACTED et la Banque Asiatique de Développement ont lancé un programme des formations aux techniques solaires qui s’adresse aux femmes, très peu présentes dans les secteurs structurels de l’emploi.

54 femmes ont réussi à se diplômer et ont déjà installé des panneaux solaires dans 4 écoles de Multan. Aujourd’hui, 18 d’entre elles ont déjà trouvé un emploi.

75% des techniciennes formées disent avoir gagné en confiance grâce à ce projet, et d’être plus conscientes de leurs droits. Elles sont 50% à témoigner d’une amélioration de leur statut au sein de leur famille, et 55% au sein de leur communauté.

L'énergie solaire, une solution pour venir en aide aux plus vulnérables en temps de crise

Depuis le début de la crise syrienne en 2012, ACTED facilite l’accès à l’eau pour les plus vulnérables. La vétusté et le conflit ont réduit les aqueducs publics en ruines, si bien que l’eau est surtout acheminée par camion-citerne. Cette solution, très coûteuse, concerne de nombreuses communautés.

En 2018, ACTED a choisi d’investir dans la réhabilitation et la solarisation des infrastructures d’approvisionnement en eau, une manière d’apporter de l’eau potable de manière durable, tout en réduisant les coûts.

Alors que tous les regards sont tournés vers l’urgence, ACTED s’engage pour un avenir meilleur en développant des sources d’énergie plus propres, plus autonomes et plus durables. Une tâche particulièrement épineuse en plein conflit, mais qui porte ses fruits : grâce à l’énergie solaire, la quantité d’eau disponible est passée à 24 m3 par jour. La durée de vie de l’installation est de 25 ans.

 

Lorem mattis ultricies lectus ut ut quis,