Mali Aide Humanitaire

Une association de personnes handicapées s’implique dans la gestion d’un point d’eau

À Borko, un village du cercle de Bandiagara du centre du Mali, ACTED a construit un forage équipé d'une pompe à motricité humaine (PMH) pour améliorer l'accès à l'eau potable au sein de la communauté. C'est une association de personnes handicapées qui a proposé d'assurer la gestion des robinets construits sur ce forage.

Grâce à l'engagement des personnes handicapées, les robinets fonctionnent, même en période de récolte

Hameye Maiga, Chargé d’AME pour ACTED, en discussions avec les représentants de l'association de personnes handicapées

Fin 2016, une fois le point d’eau réalisé, il a été officiellement confié aux membres de la communauté. Mais l’histoire ne s’arrête pas là… En 2018, à l’initiative de Mr. le Maire, Hama Kassambara, la mairie a construit neuf robinets reliés à ce forage. L’objectif ? Multiplier les points d’accès à l’eau. C’est ensuite l’association « DOM-Toman-Damaye », une association locale de personnes handicapées qui est venue proposer ses services. L’association en assure désormais la gestion. Dans cette région centrale du Mali, le cercle de Bandiagara, la majorité des communautés s’appuient sur l’agriculture pour subvenir à leurs besoins. En période de récolte, les villageois travaillent dans les champs. Grâce aux membres de l’association, pendant cette période, le fonctionnement des robinets est assuré.

Le manque d’accès à l’eau, l’hygiène et l’assainissement : un des principaux défis de la région de Mopti

À Borko, l’absence d’accès à l’eau contribue largement à la dégradation de la situation nutritionnelle. Le manque de matériel et d’infrastructures (puits, robinets, châteaux d’eau), particulièrement dans les centres de santé, la faiblesse du système de gestion des points d’eau, ainsi que des pratiques nutritionnelles et d’hygiènes inadaptées constituent les obstacles majeurs à l’amélioration de la situation dans la région. En 2016, avec le soutien de l’UNICEF, ACTED est intervenue dans la région de Mopti pour améliorer l’accès à l’eau et à l’assainissement dans les centres de santé. L’objectif était de renforcer les capacités locales afin de prévenir la malnutrition.

Avant l'arrivée des robinets je devais marcher longtemps pour atteindre un puits très fréquenté, et dont l’eau était trouble. Cette corvée me prenait des heures, au détriment de mes autres activités. Le point d’eau est maintenant à moins de 30 mètres de chez moi. Je peux maintenant boire de l’eau potable.

Assama Kassambara, membre de la communauté de Borko

Exemple d'utilisation d'une PMH au Mali

Pour Assama Kassambara, une villageoise, ces nouveaux robinets sont une véritable chance : « Avant l’arrivée des robinets je devais marcher longtemps pour atteindre un puits très fréquenté, et dont l’eau était trouble. Cette corvée me prenait des heures, au détriment de mes autres activités. Le point d’eau est maintenant à moins de 30 mètres de chez moi. Je peux maintenant boire de l’eau potable ». Grace à la qualité de cette eau, elle et ses enfants sont en meilleure santé. Le seau d’eau est facturé 5 Francs, et les bénéfices sont entièrement reversés à l’association de personnes handicapées. Grâce à ces fonds, l’association pourra assurer l’entretien du système.

« Bien que le débit d’eau soit encore trop faible pour servir toute la communauté, l’initiative est bonne », nous confie Mariam Sangaré, présidente de la CAFO, une association locale de femmes.

Pour faire face à la situation humanitaire préoccupante de la région de Mopti, en 2018 ACTED intervient à nouveau avec le soutien d’UNICEF dans les cercles de Koro, Bandiagara et Douentza, afin de renforcer l’accès à l’eau, l’hygiène et l’assainissement, et prévenir la malnutrition.  

accumsan fringilla tristique Sed ut facilisis porta. elit.