Thaïlande Récit-photo

Reportage photo : Formation de la prochaine génération de thérapeutes en Thaïlande

ACTED Thaïlande soutient les femmes réfugiées pour un avenir au Myanmar par la beauté et le travail acharné.

Des centaines de maisons en bambou couvertes de feuilles, des routes poussiéreuses et de grandes rizières verdoyantes vous accueillent à votre arrivée dans les camps de réfugiés de Ban Mai Nai Soi et Ban Mae Surin, au nord de la Thaïlande.

Ces camps existent depuis plus de 30 ans et accueillent actuellement plus de 12 000 réfugiés qui ont fui le conflit au Myanmar. ACTED travaille avec le soutien de l’Union européenne pour fournir une formation professionnelle aux résidents des camps depuis 2015. L’idée est d’accroître leurs compétences en vue de leur retour volontaire au Myanmar.

 

1500
Les résidents des camps ont été diplômés des cours d'ACTED depuis le début du programme en 2013

La périphérie du camp de réfugiés de Ban Mae Nai Soi – qui abrite 12 000 réfugiés.

L’un des nombreux petits marchés de rue gérés par les résidents du camp.

Le Youth Learning Center où les jeunes femmes peuvent s’inscrire pour participer au cours de coiffure soutenu par L’Oréal.

L'action d'ACTED en Thaïlande travaille avec la société L'Oréal pour former les femmes réfugiées aux techniques cosmétiques afin de les préparer à un éventuel retour à la vie active au Myanmar.

Les élèves apprennent les soins capillaires, notamment comment laver, couper et fixer les cheveux.

Les étudiants mettent en pratique leurs nouvelles compétences les uns sur les autres afin d’assurer un niveau élevé de professionnalisme avant de terminer le cours. Cela augmente les chances des étudiants de trouver un emploi, tant dans le camp qu’après un éventuel retour au Myanmar.

Une fois que les étudiants ont plus confiance en leurs compétences, ils ont l’occasion de s’entraîner sur des femmes du camp. Cela leur permet d’améliorer leurs compétences et les aide à acquérir une plus grande estime de soi tout en leur offrant un espace sûr et une petite pause dans les difficultés qu’elles ont traversées.

L’Oréal soutient le cours avec des produits de soins capillaires qu’ils utilisent dans leurs formations.

Pendant le cours, les étudiants acquièrent également des compétences interpersonnelles telles que la gestion du temps, la prise de décision, la communication et le travail en équipe, ce qui leur permet d’améliorer leurs compétences et leur expérience en tant que clients.

Khin Boe est l’un des diplômés du cours de coiffure. Khin est optimiste quant à son avenir et espère retourner au Myanmar et ouvrir une petite entreprise grâce à ses nouvelles compétences.

Voici Kay Wai, une autre diplômée du cours de coiffure. Elle est née dans le camp et s’est inscrite au cours pour acquérir des compétences sur la façon de couper, de laver et de fixer les cheveux afin d’aider les femmes à se sentir plus sûres d’elles. Kay rêve d’aller en Australie pour travailler comme coiffeuse, si elle peut économiser suffisamment d’argent.

consectetur luctus sem, Praesent id venenatis mattis adipiscing