Thaïlande Article

31 mars 2020 : Les réfugiés en Thaïlande mènent la lutte contre Covid-19 par la production de masques

Le gouvernement thaïlandais a publié un décret d'urgence le 26 mars, exhortant les gens à rester chez eux. Comme dans beaucoup d'autres pays, les gens ont dû se battre pour subvenir à leurs besoins, car seuls les magasins d'alimentation sont autorisés à rester ouverts.

Il y a 1.651 cas confirmés de Covid-19 en Thiland avec 10 décès (31/03/2020)

De nombreuses familles sont privées de leurs moyens de subsistance. Parallèlement, les besoins élevés en articles de protection essentiels tels que les masques faciaux et les désinfectants pour les mains ont créé des pénuries sur tous les marchés du pays. Au 29 mars, il a été rapporté que 59 provinces sur les 76 que compte la Thaïlande ont été touchées dans une certaine mesure. Selon le ministère thaïlandais de la santé publique, 1 651 cas et 10 décès ont été signalés en Thaïlande au 31 mars.

ACTED Thaïlande travaille actuellement dans le sud profond du pays et dans deux des neuf camps de réfugiés situés à la frontière entre la Thaïlande et le Myanmar, pour répondre aux besoins de plus de 10 000 réfugiés, déjà isolés et vulnérables. Pour empêcher le virus d’entrer dans ces camps, les équipes d’ACTED fournissent des communications sur les risques et des articles essentiels au personnel et aux bénéficiaires basés dans les camps, tels que des désinfectants pour les mains, de l’alcool liquide et du savon, ainsi que des stations de lavage temporaires.

Un homme utilise une nouvelle station de lavage dans le camp de réfugiés de Ban Mae Noi Soi.

Même si quelques articles tels que la mousseline, le coton ou les cordes de caoutchouc sont encore limités dans les camps, ACTED a soutenu ses étudiants en formation professionnelle et le personnel des camps dans la production de plus de 100 masques faits à la main, qui ont ensuite été distribués gratuitement dans les deux camps afin d’augmenter la capacité à limiter la propagation du Covid-19.  Une telle action innovante et collective permet de soutenir la réponse commune contre Covid-19 mais aussi de mettre en pratique les compétences nouvellement acquises.

Dans les semaines à venir, ACTED Thaïlande continuera à soutenir les réfugiés en recherchant des opportunités de financement pour leur permettre de continuer à créer des masques faits à la main afin d’empêcher le virus de se propager dans leurs abris déjà vulnérables.

Ces premières mesures doivent être complétées de toute urgence afin d’augmenter la préparation et les capacités de réponse dans ce pays meurtri par la guerre. ACTED prévoit une intensification majeure de ses activités Covid 19 à cette fin dans les semaines et les mois à venir

Donec porta. venenatis elit. mi, libero elit. ut Sed ultricies vulputate,