Skip to Content

Thaïlande

Des formations professionnelles pour préparer l’avenir loin des camps

Alors que la situation dans les États de l’est du Myanmar est en cours de stabilisation, les perspectives de retour se concrétisent petit à petit pour les plus de 100 000 réfugiés birmans qui vivent toujours dans les camps des régions frontalières du Myanmar en Thaïlande. Depuis 2013, ACTED organise des formations professionnelles pour les jeunes adultes résidant dans deux de ces camps, dans le but de contribuer à la construction de leur nouvelle vie une fois qu’ils auront quitté ces camps. Les formations professionnelles s’accompagnent d’apprentissages de compétences pratiques, ainsi que de sessions de conseil et d’information sur la situation actuelle du Myanmar. Les réfugiés ayant participé à ces programmes de formation ont pu améliorer leurs compétences en effectuant des stages, et ont également eu l’occasion de lancer leur propre activité dans les camps.

Avec la mise en œuvre de programmes de formation intégrés, ACTED permet aux réfugiés birmans en Thaïlande de développer des compétences grâce auxquelles ils pourront sortir du cycle de dépendance à l’aide humanitaire, conséquence de cette période prolongée de déplacement. La plupart des réfugiés, les jeunes en particulier, ont passé toute leur vie dans les camps. Ils doivent donc, dans la perspective d’un retour, être préparés à la confrontation avec une nouvelle réalité, en développant des compétences techniques, qui leur permettront de trouver un emploi, mais aussi des compétences pratiques, comme la communication ou la prise de décisions. Les activités mises en œuvre par ACTED permettent de répondre à ces différents besoins.

Investir aujourd’hui pour garantir les moyens d’existence de demain

En 2016, plus de 700 résidents des camps ont achevé avec succès l’un des dix programmes de formation professionnelle dispensé par ACTED et ses partenaires. Ces formations ont été définies en fonction des besoins actuels sur le marché de l’emploi birman. Certains ont reçu une subvention pour le développement d’une petite entreprise, après avoir participé à une formation supplémentaire sur la création d’entreprise. L’accès aux financements permet de renforcer les capacités des réfugiés à générer des revenus de manière autonome. Ce système a permis de lancer plusieurs types de petites entreprises, dans la restauration, le commerce, ou encore la couture. Les nouveaux entrepreneurs sont encadrés par des employés expérimentés d’ACTED pour veiller à ce que leur projet entrepreneurial naissant soit viable à long terme et générateur de revenus stables.

Des compétences affirmées et une confiance renforcée contre les obstacles conjoncturels

ACTED a élaboré un système de stages pour permettre aux participants des formations professionnelles, notamment les jeunes, de bénéficier d’une expérience de travail. En 2016, 84 personnes ont ainsi participé à des stages de huit semaines dans le secteur privé. Ces stages ont été l’occasion de développer leurs aptitudes, ainsi qu’un réseau de contacts avec des potentiels employeurs, et ainsi de briser l’isolement auquel la vie dans les camps les contraignait. ACTED organise également des sessions d’information à l’attention des communautés réfugiées au sujet de la situation au Myanmar, leur situation légale et les réglementations thaïlandaises en matière de migration.. Les stages et les sessions d’informations ont été essentiels au renforcement de la confiance en soi et au développement de connaissances clefs concernant la vie en dehors des camps.

 

Partenaires en 2016 :

ADRA Germany / EuropeAid, Bureau of Population, Refugees, and Migration (BPRM)

 

Nos communiqués