Skip to Content

Thaïlande

Formation professionnelle et entrepreneuriale : diversifier les sources de revenus et atteindre l’autosuffisance

Depuis 1984, des centaines de milliers de réfugiés ont fui le Myanmar. Accueillis en Thaïlande, pays non signataire de la Convention sur les réfugiés de 1951, ils sont sujets aux arrestations et déportations s’ils se déplacent en dehors des camps. Cette contrainte est à l’origine de la détérioration de l’autonomie des réfugiés et de ce fait d’une dépendance à l’assistance humanitaire. ACTED a posé en 2015 les bases de la reconstruction des moyens de subsistance des réfugiés grâce à des formations professionnelles et un appui au développement durable des entreprises. En offrant des formations adaptées aux besoins actuels et à venir, les réfugiés sont mieux équipés pour subvenir à leurs besoins à l’intérieur et à l’extérieur des camps.

S’adapter aux secteurs des marchés en expansion et aux besoins en matière d’emploi

Investir dans la formation professionnelle des réfugiés résidant dans les camps, c’est investir dans la sécurisation de leurs moyens de subsistance futurs, si un retour volontaire était possible. Pour assurer un développement inclusif et durable des moyens de subsistance, les formations professionnelles sont adaptées aux secteurs en expansion, et dispensées en birman et langues locales pour favoriser la réintégration des réfugiés dans le marché du travail birman. Grâce aux formations, 690 réfugiés ont développé des compétences professionnelles qui sont et seront de plus en plus recherchées au Myanmar. Ces compétences professionnelles sont certifiées, et reconnues par la Thaïlande et le Myanmar, garantissant ainsi la valeur de la formation lors du rapatriement.

Formations dispensées par des réfugiés formés, renforçant la communauté

Les formations professionnelles d’ACTED ont un rôle important dans la préparation des réfugiés à un éventuel rapatriement, mais garantissent également un développement économique au Myanmar, bénéfique pour ceux qui ont été le plus touchés par les conflits. Elles sont bénéfiques tant aux élèves qu’aux formateurs professionnels. En formant 50 réfugiés comme formateurs professionnels, ACTED a étendu les opportunités de moyens de subsistance en dehors des limites des camps de réfugiés. Les formateurs améliorent leurs capacités d’accès à l’emploi – et les compétences de leurs étudiants – et se dotent d’une connaissance prospective pour mener et mettre en œuvre des formations professionnelles dans les sites de retour potentiels.

Investir dès à présent pour le futur par le développement durable des entreprises (DDE)

Le développement durable des entreprises offre les moyens de rompre le cycle de dépendance à l’aide humanitaire. Il accroît l’accès aux opportunités de subsistance par des formations et des subventions accordées aux start-up, tout en garantissant  l’autonomie et l’amélioration de la qualité de vie des réfugiés dans les camps. Des formations intensives à l’entrepreneuriat, basées sur le module « Start and Improve Your Business » (« Lancer et améliorer son entreprise ») de l’Organisation Internationale du Travail, ont été dispensées par ACTED à 93 réfugiés en 2015. Cette formation de haute qualité a permis à 86 réfugiés de bénéficier de subventions pour la création d’activités commerciales et notamment de commerces de bouche, de boutiques de couture et commerces de proximité. La pérennité est assurée grâce à un soutien offert aux entreprises en difficulté, qui a contribué à la transition de la théorie à la pratique.

Un futur incertain pour les réfugiés birmans en Thaïlande

Le futur incertain des camps de réfugiés en Thaïlande pose un réel défi pour dispenser des formations professionnelles. Alors que l’aide humanitaire a décliné dans les camps depuis 2012,  les conflits sous-jacents demeurent au Myanmar, de même que l’inquiétude des réfugiés quant à un rapatriement prématuré. ACTED poursuivra les formations auprès des réfugiés pour leur apporter les compétences qui contribuent à leur autonomie au sein des camps, et qui correspondent aux besoins du marché du travail au Myanmar, dans l’optique d’un potentiel retour.

Partenariats interétatiques construits et renforcés par les autorités responsables de la formation

Strong international partnerships were facilitated by ACTED between the Thai and Myanmar Vocational Education authorities. Both bodies signed a Framework of Cooperation which ensures that vocational training delivered in refugee camps is recognised in Thailand and Myanmar. This relationship was strengthened in 2015, where the curricula for three vocational training courses delivered in the refugee camps were acknowledged to meet Myanmar National Skills Standard Authority standards. This allows for the skills of the vocational training graduates to be comparable within the Association of Southeast Asian Nations (ASEAN) Qualifications Reference Framework, support labour force migration, and address the issue of skills recognition within the region.

Garantir des moyens de subsistance durables pour les réfugiés et retournés birmans

De solides partenariats internationaux ont été mis en œuvre par ACTED entre les autorités de formations professionnelles de la Thaïlande et du Myanmar. Les deux entités ont signé un cadre de coopération qui garantit la reconnaissance en Thaïlande et au Myanmar des formations professionnelles dispensées dans les camps de réfugiés. Cette relation a été renforcée en 2015 par la labélisation, par l’Autorité standard des compétences nationales du Myanmar, de trois curriculums de formations professionnelles dispensés dans les camps de réfugiés. Cela permet d’intégrer les compétences validées par les diplômes des formations professionnelles dans le cadre de référence des qualifications de l’Association des nations de l’Asie du Sud-Est (ASEAN), mais également de contribuer à la mobilité des diplômés, et de répondre au problème de la reconnaissance des compétences dans la région.

Partenaires en in 2015:

Bureau of Population, Refugees, and Migration (BPRM), European Commission Directorate-General for International Cooperation and Development (DG DEVCO)

Le bureau de coordination régionale

En 2012, ACTED a ouvert le bureau de coordination régionale de ses activités pour l'Asie du Sud-Est. En plus d'apporter une aide aux opérations d'ACTED en termes logistiques et financiers, le bureau de coordination régionale peut développer directement des interventions à échelle régionale visant d’une part à définir une réponse régionale globale sur les thématiques et problématiques communes des pays de la zone, et d’autre part la visibilité et la cohérence de notre intervention. Les pays d'intervention d'ACTED dans la région sont le Sri Lanka, l'Inde, le Cambodge, l'Indonésie, le Laos, le Myanmar et les Philippines.

ACTED se tient prête à venir en aide aux populations de Thaïlande en réponse à une catastrophe naturelle ou humanitaire.

Coordonnées

Paso Tower, 11th Floor,
88 Silom Road,
Bangkok 10500
THAÏLANDE

Tel Thailand: +66 (0) 2 634 4423

Téléchargez le PDF (4 Mo)

Consulter la stratégie 2013-2015 d'ACTED en Asie du Sud

Nos communiqués