Skip to Content

Libye

Soutenir la société civile et les autorités locales, et apporter une aide humanitaire

En 2015, ACTED a poursuivi son soutien aux acteurs locaux à Tripoli, Benghazi, Misrata et Sabha, avec pour objectif d’appuyer le développement local en Libye, en renforçant leurs capacités et grâce à des opportunités de networking. ACTED a contribué au renforcement d’organisations de la société civile (OSC) pour leur permettre de mieux participer à la vie politique et civique, avec un intérêt particulier pour la jeunesse, et a appuyé les efforts de coopération inter-municipale et de planification du développement urbain. ACTED a également lancé des interventions humanitaires visant à soutenir les familles déplacées et locales les plus vulnérables du fait des combats qui se poursuivent encore dans le pays. Enfin, ACTED a participé activement aux mécanismes de coordination des interventions humanitaires et de développement pour promouvoir des actions plus ciblées.

Soutenir le développement de la société civile et son implication dans le développement local

En 2015, ACTED a épaulé plus de 180 organisations de la société civile en leur fournissant les équipements et le soutien nécessaires pour mettre en place des formations, des événements de networking et des débats, et pour sensibiliser sur des sujets aussi variés que l’autonomisation des femmes, l’environnement et le bien-être psychologique des enfants. Avec la mise en place de quatre centres de ressources à Tripoli, Benghazi, Sabha et Misrata, ACTED a pu orienter, soutenir et financer des organisations locales pour la mise en œuvre de leurs projets, grâce à un programme dédié de « Projets à Impact rapide » permettant à ces organisations d’être pleinement actrices du développement. ACTED a également appuyé la coopération et la collaboration entre tous les acteurs locaux, dont les OSC et les autorités locales.

Poser les bases des stratégies de développement local

A la suite de la chute du régime de Khadafi, l’une des principales priorités d’ACTED a été de soutenir l’instauration d’un nouveau système de gouvernance locale efficace. Les actions mises en œuvre ont eu pour but de renforcer la cohésion entre acteurs locaux et de développer les capacités des décideurs en matière d’administration locale. Par exemple, dans la municipalité de Zawiya, ACTED a contribué à instaurer la coopération entre acteurs locaux et internationaux pour l’élaboration d’un plan décanal visant à identifier de nouvelles ressources et à développer des investissements stimulateurs d’une croissance économique durable. Cette « stratégie de développement local » a regroupé plus de 200 acteurs locaux issus de la société civile et des institutions publiques et privées qui ont apporté leur expertise au projet.

Une aide d’urgence pour les populations déplacées et les communautés hôtes vulnérables

La persistance des violences armées en Libye en 2014 et 2015 a amené ACTED à adapter ses activités afin de répondre aux besoins les plus urgents des populations vulnérables et notamment des personnes déplacées. ACTED a soutenu près de 20 000 personnes vulnérables issues de communautés déplacées ou de communautés hôtes locales en leur fournissant soit des denrées alimentaires (Baten el Jabel) soit des kits d’hygiènes et des kits bébé (Benghazi). En raison du manque d’informations précises et à jour, ACTED et son partenaire IMPACT (via l’Initiative REACH) ont mené une évaluation multisectorielle des besoins dans tout le pays, dont les résultats ont été utilisés par la suite dans la définition du Plan de Réponse Humanitaire 2015-2016 pour la Libye. Sur la base de cette évaluation, ACTED a décidé de concentrer ses futures interventions dans les régions de l’est de la Libye.

Améliorer les capacités des acteurs locaux et leur implication dans le développement local tout en continuant d’apporter une aide d’urgence aux populations vulnérables

Malgré des progrès politiques, concrétisés par la mise en place récente d’un gouvernement d’accord national, la Libye reste en proie à l’instabilité politique, ce qui renforce le besoin des autorités locales d’être soutenues dans la mise en place de stratégies de développement local. Pour ce faire, ACTED adopte une approche participative impliquant acteurs locaux pertinents (notamment organisations de la société civile et universités) dans le processus. Quant à la situation humanitaire, malgré quelques progrès réalisés en 2015, les foyers déplacés et hôtes vulnérables demeurent dans l’incapacité de subvenir à leurs besoins les plus élémentaires. En 2016, ACTED s’engage à continuer à répondre à leurs besoins en apportant une aide financière et avec des interventions en eau et assainissement.

Améliorer la gouvernance locale dans un contexte institutionnel changeant

Après la chute du régime de Khadafi, la Libye a connu une décentralisation territoriale importante, avec le transfert de nombreuses responsabilités aux institutions locales et notamment aux municipalités. Dans le cadre de ses activités dans le domaine de la gouvernance locale, ACTED a organisé deux formations visant à renforcer les institutions locales en les aidant à acquérir les compétences structurelles et organisationnelles qui leur font défaut. Ces formations ont regroupés 39 cadres territoriaux et représentants locaux, dont des maires, et visaient à transmettre aux participants des compétences de base, notamment en termes d’organisation territoriale, de politiques publiques locales, de planification stratégique, de développement de projets et de gestion des risques.

Soutenir la société civile en temps de crise

En 2014, la situation a radicalement changé en Libye et le pays est entré dans une crise dont l’issue demeure incertaine. La société civile libyenne a appelé à une transition dé-mocratique depuis 2011 mais elle paye aujourd’hui sa participation au débat. En 2015, ACTED a répondu à cette évolution en s’appuyant sur ses réseaux établis via le CIL l’année précédente. Ceci inclut la fourniture d’une aide d’urgence aux personnes déplacées internes, le soutien aux OSC locales dans leur réponse à la crise, et une concertation sur la meilleure réponse à apporter à la situation, en étroite collaboration avec les partenaires internationaux

Partenaires en 2015 :

European Commission Humanitarian Aid & Civil Protection (ECHO), European Commission Directorate-General for International Cooperation and Development (DG DEVCO), Ministère français des Affaires Etrangères et du Développement International (MAEDI), Swedish International Development Cooperation Agency (Sida), Swiss agency for Development and Cooperation (SDC), United Nations Children's Emergency Fund (UNICEF), United Nations Educational, Scientific and Cultural Organization (UNESCO), World Food Programme (WFP)

Nos communiqués