Skip to Content

Haïti

Répondre aux urgences tout en renforçant la résilience des populations

Haïti est l’un des pays les plus touchés par les catastrophes naturelles. En octobre 2016, l’ouragan Matthew a ravagé une partie du pays. À cela s'ajoute l'épidémie de choléra qui sévit depuis octobre 2010 ainsi que des problèmes d'ordre environnemental, politique et socioéconomique. Après le passage de l’ouragan Matthew, ACTED a concentré ses efforts sur la réponse aux besoins urgents des populations touchées, et poursuit aujoudh’ui ses activités de lutte contre le choléra et d’amélioration de l’accès à l’eau potable et de la gestion de l’eau, l’hygiène et l’assainissement.

L’ouragan Matthew a eu des conséquences dévastatrices : les destructions ont touché l’habitat, les infrastructures agricoles, de communication, d’accès à l’eau potable… ACTED a mis en place une stratégie de réponse multisectorielle et intégrée afin de répondre aux besoins des populations touchées, avec une attention particulière portée à la réhabilitation, la protection et la construction d’infrastructures d’accès à l’eau potable, répondant ainsi à un besoin essentiel. En parallèle, ACTED a continué à travailler pour améliorer l’accès à la santé, encore très difficile pour la plupart des Haïtiens, notamment face à l’épidémie de choléra.

Ouragan Matthew : une réponse d’urgence multisectorielle

ACTED a déployé une opération d’urgence dès le mois d’octobre 2016 en réponse aux besoins essentiels des populations touchées par l’ouragan Matthew en termes de nourriture, d’eau potable et d’abris. La priorité a donc été d’organiser des distributions de nourriture et de biens non-alimentaires essentiels, ainsi que de garantir un accès à l’eau potable sécurisé. La distribution de bâches et de kits de réparation légers a permis aux personnes dont les maisons ont été détruites d’avoir un abri temporaire. Fin 2016, ACTED a lancé des interventions tournées vers une réhabilitation durable, en particulier dans le secteur des abris.

Améliorer l’accès à la santé

L’épidémie de choléra ne fait qu’exacerber la problématique de l’accès aux structures de santé formelles. Depuis 2010 ACTED intensifie surveillance, investigation et réponse aux cas de choléra. La surveillance épidémiologique des cas s’est accompagnée d’une réponse immédiate au domicile des malades, complétée par des activités de sensibilisation et la réhabilitation de centres de santé et unités de traitement du choléra. En parallèle, ACTED a commencé en 2016 des travaux de réhabilitation de centres de santé spécialisés en santé maternelle et infantile. Ces travaux permettront aux mères et aux jeunes enfants d’avoir un meilleur accès à la santé, et notamment à des conditions d'accouchement plus sûres pour les femmes.

Partenaires en 2016 :

Agence de l'eau Rhin-Meuse, France, CARE, Concern Worldwide, Conseil départemental de l'Essonne, Conseil départemental des Hauts-de-Seine, Conseil départemental des Yvelines, Conseil National Haïtien des Acteurs Non Etatiques (CONHANE), Conseil régional de Bretagne, Conseil régional de Bourgogne Franche-Comté, Direction Nationale de l’Eau Potable et de l’Assainissement haïtienne (DINEPA), EuropeAid, Fondation Chanel, Fondation Pierre Fabre, Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF), Médecins du Monde (MDM) Mission des Nations Unies pour la stabilisation en Haïti (MINUSTAH), Office of U.S. Foreign Disaster Assistance (OFDA), Office de l'Eau de la Martinique, Office for The Coordination Of Humanitarian Affairs (OCHA), Organisation internationale pour les migrations (OIM), Programme alimentaire mondial (PAM), TOTAL Haïti

Nos communiqués