Tchad Aide Humanitaire

Tchad : apporter une assistance d’urgence aux réfugiés soudanais à la frontière Est

L'Est du Tchad est actuellement confrontée à un nouvel afflux sans précédent de réfugiés et de retournés* en provenance du Soudan. Le 15 avril 2023, des affrontements armés ont éclaté dans la capitale soudanais, Khartoum, entre les forces armées soudanaises (SAF) et les paramilitaires des forces de soutien rapide (RSF), obligeant de nombreuses familles à quitter leur maison et à chercher refuge dans les pays frontaliers. Dès les premières semaines de la crise, Acted est intervenue dans la province du Ouaddaï en apportant une assistance humanitaire multisectorielle aux réfugiés et retournés. Six mois plus tard, le conflit ne tarit pas, et Acted continue de soutenir les personnes touchées.

Dès les premières semaines du conflit, plus de 30 000 personnes réfugiées sont arrivées dans la ville d’Adré, qui ne compte que 30 000 à 40 000 habitants. Aujourd’hui, on dénombre plus de 420 000 nouveaux réfugiés et retournés dans l’Est du Tchad, et le gouvernement tchadien, le Haut Commissariat aux réfugiés (HCR) et l’Organisation Internationale des Migrations (IOM) estiment que plus de 600 000 réfugiés soudanais et retournés tchadiens arriveront à l’Est du Tchad avant la fin de l’année 2023.

Afin d’accueillir au mieux ces nouveaux réfugiés, toute la communauté humanitaire à l’Est du Tchad s’est mobilisée sous la coordination de la Commission Nationale d’Accueil et de Réinsertion des Réfugiés (CNARR) et du HCR, permettant d’établir des nouveaux camps comme à Arkoum, Ourang, Metie et Zabout, mais aussi d’étendre les camps déjà existants.

Acted, présente au Tchad depuis 2004 en réponse à la crise du Darfour, s’est mobilisée à nouveau pour apporter une assistance humanitaire aux personnes arrivant au Tchad. L’expérience historique d’Acted dans la zone et son expertise des interventions d’urgence ont permis à Acted de se déployer rapidement, notamment en ouvrant une base à Adré, épicentre de la crise.

*Dans ce contexte, les personnes réfugiées sont les soudanais étant arrivés au Tchad après avoir fui leur pays, et les retournés sont les personnes de nationalité tchadienne qui vivaient au Soudan avant le début du conflit.

Une évaluation rapide des besoins pour une réponse adaptée, même en situation d’urgence

Construction des abris sur le camp de réfugiés de Ourang dans l'Est du pays

Dès le début de la crise et l’arrivée des premiers réfugiés et retournés à la frontière Est du Tchad, les équipes d’Acted ont été mobilisées à l’Est afin d’identifier les besoins immédiats et urgents des familles ayant franchi la frontière avec le Soudan. Cette évaluation rapide des besoins s’est déroulée sur une semaine au sein de trois sites où se trouvaient à la fois populations réfugiées, des personnes retournées, et les communautés hôtes.

Les 45 entretiens individuels ainsi que les six focus group réunissant chacun 20 personnes dont la moitié de femmes, ont permis de mettre en lumière les besoins principaux. En premier lieu, les bénéficiaires ont exprimé le manque d’abris, beaucoup de familles ayant dû s’abriter sous les arbres en établissant des abris de fortune, puis des besoins accrus en vivres. Enfin, les besoins en termes de latrines et de points d’eau ont été recensés, soulevant également la question de l’hygiène face à la forte concentration d’individus sur les sites.

Renforcer les partenariats et la localisation pour une réponse au plus près des besoins

Grâce à l’activation du mécanisme du Start Network par la communauté humanitaire au Tchad, Acted a pu intervenir dès le 5 mai 2023. Ce réseau d’ONG internationales permet de financer la réponse d’urgence à des crises dans les premiers instants, suite au lancement d’une alerte par les ONG membres. Le soutien du Start Network a permis à Acted, Première Urgence International (PUI) et l’ONG locale ADRAH, de combiner leurs expertises et leurs ressources dans un délai très court afin de proposer une assistance multisectorielle sur 45 jours.

En ce sens, Acted, en tant que partenaire depuis 3 ans du secteur Camp et Abris pour le (RRM) dans la province du Lac, a pris en charge les distributions de 1165 kits comprenant notamment des bâches, des nattes, des couvertures, des articles d’hygiène et de cuisine, des lampes solaires, ainsi que des bidons pour le transport de l’eau, répondant aux besoins immédiats des bénéficiaires.

Distribution de kits d'articles ménagers essentiels par Acted sur le site de Gaga dans l'Est en mai 2023

En parallèle, PUI a mobilisé ses cliniques mobiles déjà existantes et les a déployées au sein des sites Au total, plus de 10 000 consultations ont pu être réalisées, témoignant de l’ampleur des besoins sanitaires des réfugiés dont nombreux arrivent blessés.

D’autre part, l’ONG locale ADRAH, présente depuis de nombreuses années à l’Est du pays, a pu débuter dès les premiers jours la construction de 15 blocs de latrines et douches et de 2 forages, permettant aux bénéficiaires ciblés un accès sûr et digne à l’assainissement et à l’eau, tout en distribuant 1000 kits d’hygiène et 500 kits de dignité pour les filles et femmes.

Enfin, ADRAH, ayant une connaissance fine de la culture locale, a été le partenaire le plus à même de mener des activités de protection, indispensables dans un tel contexte.

 

*Le Mécanisme de Réponse Rapide est un système de veille, de surveillance et d’alerte des déplacements de population reposant sur un réseau d’informateurs répartis dans toute la Province du lac Tchad. Il permet d’apporter une assistance rapide aux personnes déplacées, dans les trois mois qui suivent leur déplacement.

Adresser les enjeux de protection face à l'ampleur de la crise

Parmi les réfugiés et retournés traversant la frontière, 83% sont des femmes et des enfants, particulièrement vulnérables durant des situations de déplacement comme celle-ci. D’après le Dashboard Monitoring du 27 septembre 2023 du Project 211, 13% des réfugiés interrogés disent avoir subi des agressions physiques lors de leur déplacement vers le Tchad, et 39% ne se sentent pas en sécurité dans les rues en raison des risques d’expositions aux Violences Basées sur le Genre (VBG). Ainsi, grâce au soutien du Start Fund, ADRAH a organisé des sessions de sensibilisations sur la protection transversale et les risques de VBG ayant atteint plus de 3500 personnes et ayant permis d’identifier et d’accompagner plus de 300 victimes d’incidents de protection.

Afin de créer des synergies entre ses différents projets et de proposer une réponse globale et cohérente à la crise à l’Est, Acted a continué de travailler avec ADRAH grâce au soutien de l’Union Européenne, notamment pour les activités de protection. Ainsi, ADRAH a pu passer ses activités à l’échelle en ouvrant quatre centres d’écoute psychosocial afin d’accueillir dans un endroit sûr et sécurisé les victimes, prendre le temps de traiter leur cas et de les référencer à d’autres centres de santé ou services de santé mentale si nécessaire.

Certains incidents de protection peuvent également être alertés par le biais du mécanisme de gestion des plaintes (MGP) mis en place par Acted sur chacun de ses sites d’intervention. Ce système repose sur différents outils et moyens de communication tels qu’une boite à plaintes, un numéro vert, ou la possibilité de s’adresser directement à des staff Acted dédiés, afin de prendre en compte toutes les vulnérabilités et différences culturelles et rendre accessible le mécanisme à toutes et tous.

Agir dès maintenant pour la cohabitation pacifique et la résilience des populations

Le partage des ressources et services essentiels entre les communautés locales tchadiennes et les populations réfugiées soudanaises devient rapidement une source de conflit, et représente un frein majeur à l’intégration des réfugiés, alors même que 64% des ménages disent de pas avoir l’intention de retourner au Soudan et cherchent donc à s’installer de manière permanente dans l’Est du Tchad. En effet, les communautés locales souffrent déjà d’un accès aux services de bases très limité, d’un manque de ressources naturelles et des destructions de récoltes et infrastructures du fait des aléas climatiques, ce qui les rend également très vulnérables. Dans la province du Ouaddaï, 45% des producteurs déclarent une baisse de leur production 2022-2023 en comparaison avec la saison précédente2. L’arrivée de plusieurs centaines de milliers de réfugiés fait d’autant plus pression sur ces ressources limitées.

 

Forage construits par le partenaire local ADRAH sur le site de Borota dans l'Est du Tchad en mai 2023

En ce sens, Acted et son partenaire local ADRAH mettent d’ores et déjà des actions en œuvre afin de renforcer la cohabitation entre les deux communautés. A titre d’exemple, les forages construits grâce au soutien de l’Union Européenne sont destinés à la fois aux réfugiés et aux villages d’accueil. . D’autre part, Acted qui est l’un des acteurs majeurs de la construction des abris sur les différents camps de réfugiés et retournés grâce au soutien de l’Union Européenne et du Centre de Crise et de Soutien Français, a fait appel à la main d’œuvre locale pour la construction des abris. Cela permet à la fois de créer des revenus pour la communauté locale, et à la fois de renforcer l’acceptation des populations réfugiées et donc leur intégration.

La crise que subit les provinces de l’Est du Tchad depuis le 15 avril 2023 est sans précèdent. Alors que plus de 400 000 réfugiés soudanais étaient déjà présents au Tchad depuis 2004, ce chiffre a plus que doublé en moins de 6 mois. Les besoins urgents en termes d’eau, d’abris, d’articles ménagers essentiels, d’alimentation et de protection sont extrêmement accrus alors que les besoins globaux de financement pour répondre à cette crise ne sont atteints qu’à 20% selon la révision du Plan de Réponse aux Refugiés3.

Ainsi, Acted continue d’œuvrer pour répondre aux besoins urgents et immédiats des personnes affectées par la crise dans l’Est du Tchad, tout en amorçant le passage vers le relèvement précoce, notamment par des opérations de reboisement et de distributions de fours écologiques appelés communément « foyers améliorés », mais surtout par le développement de projets de résilience alimentaire plus ambitieux.

Renforcer notre réponse d'urgence à la suite du conflit en cours : écoutez notre Directeur Pays au Soudan

filminifullhdizle
full film izle
adana web tasarım
donomen.com
bahis siteleri
maltepe escort ümraniye escort ataşehir escort anadolu yakası escort
freerobuxtips.com deneme bonusu veren siteler deneme bonusu veren siteler
Stepdaughter blue film download in hd fucking xxx video XNXX Homemade jija sali xxx chudai with hindi talk porn video Blonde woman thrashed by mean cock sex
bahis siteleri deneme bonusu veren siteler 2023
bonus veren siteler
deneme bonusu veren siteler
sahabet casino
casino siteleri
ümraniye eskort
bitcoin casino no deposit bonus
escort maltepe ümraniye escort bayanlar
crackstreams
https://cialisturk.blogkullan.com
casino siteleri bahis siteleri
https://www.fapjunk.com
tiktok takipçi hilesi
deneme bonusu veren siteler deneme bonusu veren siteler
Babe enjoys getting her booty aperture stretched desi lesbian cam hostels sex marsha may nude
deneme bonusu veren siteler
bonus veren siteler
casino siteleri
eryaman escort
casino siteleri
en iyi casino siteleri
deneme bonusu veren siteler
deneme bonusu veren siteler
deneme bonusu veren siteler
Deneme bonusu
deneme bonusu
deneme bonusu
ankara escort
Deneme bonusu veren siteler
casino levant casino levant casino levant casino levant casino levant casino levant
deneme bonusu veren siteler
deneme bonusu veren siteler