Haïti ACTED

Haiti : les efforts de mobilisation continuent pour éviter une reprise de l’épidémie de Choléra

 Dans le département de la Grand’Anse, s'établit le marché de la commune côtière des Abricots, formé par les étalages disparates des marchands. Sous un soleil de plomb, les acheteurs déambulent le long des stands, négociant, discutant et achetant au près des vendeurs locaux. C'est aussi dans ce lieux de vie urbain, où les rencontres et les échanges prolifèrent, que les contaminations sont à haut risque. Ainsi, les équipes ACTED sont mobilisés sur place afin d'informer au plus près la population.

En Haïti, le choléra guette encore. Malgré l’absence de nouveaux cas de choléra dans les départements de la Grand ’Anse et du Sud depuis février 2019, les équipes passent quotidiennement dans les communes de la zone, afin de continuer la surveillance et la diffusion des messages essentiels pour éviter une reprise de l’épidémie.

33 000 personnes pourraient être affectées par une résurgence du choléra
ACTED organise des sessions sur les marchés pour encourager les bonnes pratiques
Au cours d’une visite à domicile, un membre de l’équipe de sensibilisation ACTED/MSPP présente les différentes méthodes de traitement de l’eau à une famille – département du Sud, Mars 2019

Dans ma communauté, nous puisons de l’eau dans les sources. Ce type d’activité de sensibilisation au traitement de l’eau est nécessaire ici

Pasteur Oubou

Des résultats positifs à surveiller de près dans les deux départements

Avec une tendance globale à la baisse, l’épidémie de choléra s’est arrêté depuis 9 mois, selon l’ONU et d’autres sources officielles. Dans les départements de l’Ouest, du Centre et de l’Artibonite, les équipes ACTED et du Ministère et de la Santé Publique et de la Population (MSPP) restent vigilents. Dans les départements de la Grand ‘Anse et du Sud, où le choléra proliféraient largement, la surveillance a semble avoir porter ses fruits.. Cependant, les risques de contamination restent élevés aux vues des certaines pratiques en matière d’hygiène et du manque d’infrastructures permettent l’assainissement et l’accès à l’eau potable. Pour éviter une reprise de l’épidémie il est nécessaire de continuer à sensibiliser les populations sur ces questions.

Des équipes mobilisées pour rappeler les messages de protection contre le choléra

Afin de renforcer les messages d’hygiène, les équipes de la Grand’Anse et du Sud, constituées d’infirmières du MSPP et de mobilisateurs ACTED, organisent quotidiennement des visites à domicile et des activités dans les marchés, les écoles ou les places publiques. Munis de panneaux illustrant les bonnes pratiques, elles encouragent la participation des populations en posant des questions avant de rappeler les principes clés pour se protéger du choléra. Les messages portent sur l’importance du traitement de l’eau et de l’utilisation des latrines, rappellent la nécessité de se laver les mains, et expliquent comment préparer un sérum de réhydratation en cas de contamination afin de couper la chaine de transmission du choléra.
ACTED sensibilise les populations aux risques liés au choléra
L’équipe de sensibilisation ACTED/MSPP de la Grand’Anse explique l’importance de boire de l’eau traitée sur une place publique - département de la Grand’Anse, Mars 2019

Nous sommes très fiers d’avoir atteint le résultat 0 dans notre département. Nous allons poursuivre les actions quotidiennes pour que ce résultat reste tel qu’il est

Durand, chef d'équipe Choléra d'ACTED dans la Grand'Anse

Vers la prise de conscience et le changement de comportement des populations

La présence continue des équipes de sensibilisation auprès des communautés vise à ancrer les messages d’hygiène transmis, et à provoquer chez les populations une réelle prise de conscience sur les risques liés au choléra. Dans le département de la Grand’Anse et du Sud, l’absence de cas depuis février 2019 montre le succès des efforts de mobilisation. Les populations deviennent familières avec les méthodes de protection contre l’épidémie, et les équipes constatent que de plus en plus de latrines sont installées au domicile des personnes, ce qui constitue une étape primordiale pour l’assainissement. Les changements de comportements doivent continuer d’être accompagnés pour garantir la pérennité du succès de la réponse.
Démonstration sur le lavage des mains au cours d’une rencontre communautaire organisée par l’équipe de sensibilisation ACTED/MSPP Sud – département du Sud, Mars 2019
libero elementum dolor. ut odio risus mi, porta. Nullam vulputate, accumsan elit.