République centrafricaine ACTED

De retour à Kossé : l’histoire de Rachel, de la fuite à la reconstruction

Depuis la crise de 2013, plus de 440 000 personnes sont toujours déplacées dans toute la Centrafrique. Suite aux conflits entre groupes armés en septembre 2015, de nombreuses habitations de Kossé, dans la préfecture de l’Ouham Pendé, au nord-ouest du pays, ont été détruites et pillées, et ses habitants ont dû fuir. Aujourd’hui, avec le soutien d’ACTED, les familles de retour à Kossé reconstruisent leurs maisons, pour retrouver une vie normale après des mois d’absence. Les équipes d’ACTED ont rencontré Rachel : elle raconte son retour à Kossé, son village d’origine.

Reconstruire : ACTED contribue à l’amélioration des conditions de vie des personnes retournées

En Centrafrique, ACTED appuie le retour de plus de 1200 familles déplacées, grâce à la distribution d’outils et de matériaux de construction et la formation des familles aux techniques de reconstruction.

ACTED 2017
Rachel, 38 ans, pose devant son abri dans le village de Kossé, sous-préfecture de Koui, préfecture de l’Ouham Pendé

En 2016, ACTED a appuyé avec le soutien du HCR le retour de près de 300 familles déplacées dans leurs villages d’origine, comme à Kossé, à la frontière du Cameroun. Le soleil se reflète sur les toitures en tôle fraîchement installées. Aujourd’hui, grâce à ce projet, Rachel, 38 ans, est de retour à Kossé en compagnie de ses huits enfants. Suite aux conflits, ils avaient dû fuir leur maison pour se réfugier chez la sœur de Rachel dans un village voisin.

Vêtue de pagnes colorés, son nourrisson adroitement sécurisé dans son dos à l’aide d’un foulard, Rachel nous raconte comment elle a pu reconstruire sa maison, depuis la fabrication des briques jusqu’à la pose des tôles sur le toit, grâce aux matériaux, aux outils et aux conseils techniques fournis par ACTED. Rachel exprime sa chance d’avoir pu être accompagnée au cours de la reconstruction de sa maison, avec l’aide de ses voisins et de sa famille.

ACTED 2017
Visite d’un abri complètement reconstruit par les équipes ACTED et des représentants du HCR, qui a financé le projet

Pour assurer un retour pérenne des personnes déplacées, ACTED travaille également à l’amélioration des conditions de vie dans ces villages, en reconstruisant des points d’eaux et des latrines, et en réhabilitant des écoles et des centres de santé.

La situation dans la région reste précaire, et les besoins des populations retournées restent importants. ACTED reste mobilisée pour apporter un soutien à ces familles.

quis, libero at neque. Curabitur ut adipiscing