Mali Non classifié(e)

Le Nord Mali face aux enjeux du changement climatique

Dans les régions du nord du Mali, les aléas climatiques compromettent les moyens de subsistance des communautés et l’accès aux services sociaux essentiels. Sécheresse, inondations, ennemis des cultures et du bétail affectent tant la qualité que la quantité des récoltes et des rendements de la pêche et de l’élevage, dans une zone où les populations dépendent largement de ces activités pour leurs revenus. Dans certaines régions, les crues et inondations récurrentes compromettent gravement l’accès aux services et infrastructures de base comme les marchés, les points d’eaux ou les centres de santé.

ACTED travaille depuis 2016 au renforcement de la prévention des risques climatiques dans le nord du Mali avec six autres ONG dans le cadre de l’Alliance pour la résilience communautaire (ARC), avec le soutien de Food for Peace (FFP).

ACTED
Barrage du village d'Ihamid 2, commune de Tienkour - Tombouctou, Mali, 2018

Renforcer les mécanismes communautaires de réduction des risques de catastrophe pour renforcer la résilience des communautés

Ahmed est cultivateur, et vit avec sa femme et leurs quatre enfants dans le village de Tonka, dans la région de Tombouctou. Pour subvenir aux besoins de sa famille, il cumule les activités de petit commerce à son activité principale, l’agriculture. Pendant la saison des pluies, les caniveaux sont généralement encombrés, si bien que les eaux de pluie ne sont pas drainées et stagnent devant les maisons. C’est le cas d’Ahmed, comme d’un grand nombre de familles du village de Tonka.

Au cours de l’année 2017, la commune de Tonka située sur les bords du fleuve Niger et sujette aux inondations, a enregistré d’importantes quantités de pluie aux effets dévastateurs pour les communautés. En effet, les maisons du village sont construites en banco, une sorte d’argile qui résiste mal aux fortes pluies. Au-delà des destructions d’habitations, celles-ci ont occasionné des inondations et des coulées de boues qui ont affecté le quotidien des villageois en perturbant la circulation dans le village et en empêchant l’accès au marché, aux sources d’eau ou à la mosquée.

ACTED
Etude participative des vulnérabilités communautaires aux risques de catastrophe dans la région de Tombouctou - Mali, 2018

ACTED au Mali est mobilisée auprès de ces communautés pour prévenir les risques de catastrophes, via des activités d’excavation des caniveaux pour permettre à l’eau de s’écouler plus facilement, et de réhabilitation de digues de protection. Dans les communes d’Anderamboukane et d’Alata (région de Ménaka), ces réhabilitations ont permis d’améliorer le système d’approvisionnement en eau et de prévenir les risques d’inondations, une démarche qui, dans des localités où les sources d’approvisionnement en eau sont peu nombreuses, favorise par ailleurs la culture maraîchère, une activité largement pratiquée par les femmes de la région.

Au-delà de ces travaux de réhabilitation, la prévention des risques se fait également par le biais de la sensibilisation. En effet les différentes études d’impact menées lors du projet ont révélé un besoin important de formation au niveau local, en matière d’identification des risques ou encore de mise en application des systèmes d’alerte précoce. C’est pourquoi ACTED organise, en partenariat avec le SAP (Système d’Alerte Précoce) des séances de discussion au niveau communautaire permettant de sensibiliser les acteurs locaux, représentants communautaires, étatiques, traditionnels et religieux aux risques naturels propres à leurs communautés. Tout en renforçant la cohésion sociale, ces moments permettent aux communautés de mieux identifier et mieux comprendre les risques auxquels elles sont exposées.

ACTED
Phénomène de tarissement des mares dans la commune de Tessit - Gao, Mali, 2018
consectetur neque. non Lorem leo facilisis Donec