Organisation de la société civile

La société civile a pris de l’ampleur et de l’importance partout dans le monde. Avec une société civile dynamique, des millions de personnes vulnérables peuvent avoir une voix et jouer un rôle central pour le progrès des droits politiques, sociaux, économiques et constitutionnels. La société civile peut identifier et soulever des problèmes qui appellent une résolution collective. Les organisations de la société civile (OSC) jouent également un rôle essentiel lorsque les services publics font défaut ou sont limités, notamment dans les pays qui connaissent des crises prolongées.

Ainsi, dans les zones vulnérables et marquées par les conflits où ACTED travaille, la place de la société civile et sa capacité d’action est souvent très limitée, les OSC étant souvent petites, informelles, dotées de peu de moyens et d’une capacité limitée à avoir un impact qui dépasse leur communauté et leur environnement direct. C’est pourquoi ACTED cherche à renforcer la capacité institutionnelle des OSC et à les doter des ressources nécessaires pour en assurer l’efficacité à long terme.

Pourquoi la société civile est-elle importante ?

Parmi les nombreux domaines d’activité de la société civile et les nombreuses fonctions qu’elle remplit, le rôle de renforcement de la démocratie et de contribution au développement sont sans doute les plus importants. La société civile et les OSC apportent une contribution essentielle aux processus de développement et de démocratisation, en agissant à différents niveaux :

  • Elles peuvent fournir des services de base, comme l’accès à une éducation primaire, aux soins, à l’eau et à l’assainissement, mais aussi des solutions d’abri, de conseil et de soutien aux groupes de population les plus défavorisés ;
  • Elles peuvent demander des services publics efficaces aux autorités compétentes.
  • Elles encouragent la participation politique ;
  • Elles effectuent un suivi de la qualité des services fournis par le gouvernement ou d’autres acteurs et s’assurent de leur redevabilité ;
  • Elles participent à la planification et à la budgétisation au niveau local ;
  • Elles défendent les droits de l’homme, et plaident pour des solutions aux besoins et aux priorités de leurs communautés, et notamment des groupes marginalisés, de même qu’aux manquements du gouvernement ;
  • Elles contribuent aux processus de médiation et de résolution des conflits, contribuant ainsi à l’innovation sociale ;
  • Elles influencent les politiques gouvernementales tout en impulsant le changement.
  • Elles contribuent enfin à l’innovation sociale.

 

L’approche d’ACTED pour développer les compétences des organisations de la société civile

En fonction du contexte, ACTED va :

  • Renforcer la capacité institutionnelle des organisations de la société civile en développant leurs compétences ;
  • Favorise la création de réseaux d’organisations de la société civile au niveau local, régional et mondial, tout en soutenant et encourageant des initiatives de la société civile ;
  • Renforce les capacités de communication et de plaidoyer des organisations de la société civile pour qu’elles soient mieux à même de défendre et de protéger les intérêts des groupes vulnérables sur des questions socio-économiques qu’ils retiennent importantes ;
  • Appuie la société civile dans son rôle de fourniture de services de qualité en l’absence d’acteurs étatiques, par exemple dans des contextes de conflits ou de fragilité de l’État.

 

L’outil GOCA : développer les capacités des organisations de base (« Grassroots organisations »)

L’acronyme GOCA, pour « Grassroots Organisations Capacity Assessment », désigne l’outil employé par ACTED pour évaluer les capacités des organisations de la société civile.

L’outil GOCA peut être employé pour analyser les capacités organisationnelles et institutionnelles d’organisations de la société civile locales et nationales. Plus précisément, il peut être utilisé pour identifier les besoins en développement de compétences, pour planifier les interventions techniques pour répondre à ces besoins, pour assurer un suivi et évaluer l’impact des interventions en renforcement de compétences et les ajuster si besoin en fonction des résultats.

L’outil GOCA a été développé pour permettre de recourir à des processus participatifs pour évaluer les besoins des organisations de la société civile en termes de capacités dans un certain nombre de domaines. Il permet également d’élaborer des plans d’action en renforcement de capacités pour répondre aux besoins identifiés. En somme, il représente un set complet d’outils et de lignes de conduite pour la gestion organisationnelle et financière, le leadership et la participation, la gestion de cycle de projet et les relations externes.

elit. dapibus mattis non sit efficitur. amet, ipsum quis commodo quis, Praesent