Corne de l'Afrique Communiqué

Grande Corne de l’Afrique : la Regional Desert Locust Alliance demande un soutien urgent face à la crise des criquets pèlerins

Nairobi, 26 Février 2020 – Des bandes larvaires et des essaims de criquets ont été détectés dans toute la Corne de l’Afrique, avec la Somalie et l’Éthiopie qui connaissent la plus grave crise de criquets pèlerins depuis plus de 25 ans, et le Kenya la pire depuis plus de 70 ans. Les criquets se reproduisent et se propagent dans les terres agricoles et les pâturages en Somalie, en Éthiopie, au Kenya, en Ouganda, au Sud-Soudan, à Djibouti, en Érythrée et en Tanzanie. En vue de leur multiplication, plusieurs gouvernements ont déclaré des états d’urgence, notamment en Somalie. En réponse à cette crise actuelle, un groupe d’ONG internationales et nationales opérant dans la Grande Corne de l’Afrique ont formé la Regional Desert Locust Alliance (RDLA), visant à la fois à coordonner une réponse à la crise en cours et à appeler à un plus grand soutien aux niveaux national, régional et international.

Nous appelons à une réponse large et coordonnée de toutes les parties prenantes. Les gouvernements et la structure gouvernementale régionale devraient être les premiers à intervenir, tandis que les acteurs du développement devraient seulement compléter les lacunes. Nous avons formé cette alliance car nous pensons que les organisations non-gouvernementales nationales et internationales sont les acteurs clés d’une réponse communautaire, puisqu’elles amplifient la voix des plus vulnérables.

Jean-Baptiste Heral, Directeur Régional d’ACTED

Pour l’instant, l’impact des criquets sur les moyens de subsistance est limité, les essaims affectant le rendement des cultures dans le sud-est de l’Éthiopie, les pâturages du nord du Kenya ainsi que les terres agricoles et les pâturages en Somalie. Cependant, avec la prochaine saison de plantation de mars à mai, l’impact devrait s’amplifier dans toute la région. Le groupe de travail sur la sécurité alimentaire et la nutrition, organisé par l’Autorité Intergouvernementale pour le Développement (IGAD), signale que les plus grands impacts sur la sécurité alimentaire toucheront probablement les ménages qui dépendent des rendements agricoles pendant la période de croissance des cultures de la prochaine saison agricole. Cette crise supplémentaire va considérablement aggraver la situation déjà vulnérable d’insécurité alimentaire et la menace qui pèse sur les moyens de subsistance des communautés agropastorales de toute la région : elle survient après une succession de chocs antérieurs, notamment de sécheresse et d’inondations, et dans un contexte de conflits et de déplacement généralisés. L’analyse de la FAO et du PAM montre qu’en Somalie, dans le pire des cas, 616 000 personnes supplémentaires connaîtraient une grave insécurité alimentaire (phase 3+ de l’IPC) entre avril et juin 2020 à cause des criquets.

Le criquet pèlerin est apparu à un moment crucial, alors que nous nous préparions à récolter les quelques cultures vivrières après avoir attendu le retrait des inondations qui a mis du temps, retardant ainsi le calendrier agricole. Les criquets ont détruit nos fermes car ils venaient à la fois d’Éthiopie et de Somalie comme premier point d’entrée à Mandera sur le site BP1. Notre situation alimentaire est maintenant tendue et nous avons besoin d’aide pour nous remettre sur pied.

Jumale Muhumed, un agriculteur de BP1 dans le comté de Mandera.

La RDLA recommande une réponse immédiate et rapide pour atténuer l’impact des invasions de criquets sur les vies et les moyens de subsistance. Les membres de la RDLA prévoient de répondre par le biais d’activités de subsistance complémentaires et de distributions d’argent afin de sauvegarder les moyens de subsistance et la diversité du régime alimentaire des ménages pasteurs, agropasteurs et autres ménages vulnérables. L’alliance cherche à tirer parti de la dynamique générée par la FAO par le biais de ses activités globales et continues de surveillance, de lutte et d’atténuation de l’infestation, et aux efforts en cours des gouvernements nationaux dans les pays les plus touchés.

La RDLA encourage les partenariats avec les acteurs nationaux, afin d’assurer la participation des communautés touchées. L’alliance comprend un réseau d’ONG nationales, qui assure que la couverture du RDLA sur le terrain s’étende aux zones mal desservies et difficiles à atteindre dans toute la région.

Ce réseau de partenaires locaux constitue une voie directe pour mobiliser les communautés afin de comprendre, de surveiller et de répondre à la crise des criquets.

Les partenaires de la RDLA demandent aux donneurs de lancer dès maintenant un financement opportun de protection des moyens de subsistance et d’activités de relèvement rapide, plutôt que d’attendre et de devoir fournir une réponse urgente coûteuse plus tard dans l’année. Un financement anticipé permettra aux ONG de se positionner et de réagir rapidement lorsque l’impact des criquets pèlerins sera mieux identifié après la prochaine saison des pluies. La mise en œuvre simultanée d’activités de lutte contre l’invasion et de moyens de subsistance est une leçon essentielle tirée de la réponse à l’infestation de criquets au Sahel et devrait être reproduite.

Les populations vulnérables et déplacées d’Afrique de l’Est commencent tout juste à se remettre d’une grave sécheresse et d’inondations. Les niveaux de financement humanitaire étant bien inférieurs à ce qui est nécessaire pour faire face aux crises existantes, la perte prévue de récoltes et d’aliments pour le bétail risque d’exacerber l’insécurité alimentaire et de menacer les moyens de subsistance de centaines de milliers de personnes supplémentaires…

Sarah King, conseillère régionale en sécurité alimentaire et moyens de subsistance pour NRC.

Pour plus d’informations ou pour toute demande, veuillez contacter :

  • Duncan Wall / Responsable Médias et Campagnes pour ACTED – wall@acted.org
  • Martin Mamsaka / Conseiller régional Médias et Communications pour OXFAM – namasaka@oxfam.org
  • Jeremy Taylor / Conseiller Régional Plaidoyer pour NRC – taylor@nrc.no

 

Communiqué de la RDLA sur la crise des criquets pèlerins dans la Corne de l'Afrique

février 2020

Communiqué de la RDLA sur la crise des criquets pèlerins dans la Corne de l'Afrique
Télécharger
mattis leo nec suscipit ipsum dolor. et,