Corne de l'Afrique Communiqué

Faire face à la double crise des criquets et du COVID-19 dans la Grande Corne de l’Afrique

Déclaration de la Regional Desert Locust Alliance

Nairobi, le 17 avril 2020 – Les impacts combinés du COVID-19 et de l’invasion de criquets pèlerins vont aggraver la situation déjà désastreuse de la sécurité alimentaire dans la Grande Corne de l’Afrique. Par conséquent, il est essentiel que les opérations de surveillance et de lutte contre les criquets, ainsi que les mesures visant à assurer les moyens de subsistance et la sécurité alimentaire se poursuivent, et cela même avec la mise en place de restrictions de déplacement pour empêcher la propagation du virus.

Pendant la première semaine d’avril, de nouveaux essaims de criquets pèlerins ont commencé à apparaître dans la Grande Corne de l’Afrique. L’arrivée de ces essaims coïncide avec le début de la saison des longues pluies et de plantation, ce qui constitue une menace encore plus grande pour la sécurité alimentaire qu’auparavant, lorsque les cultures étaient déjà matures. Ces essaims pourraient causer jusqu’à 100 % de pertes de récoltes dans certaines zones, selon le Groupe de travail sur la sécurité alimentaire et la nutrition. Cela aggraverait considérablement la situation d’insécurité alimentaire et de malnutrition dans la région.

Outre la crise des criquets actuelle, la pandémie de COVID-19 a un impact sans précédent sur l’économie et les moyens de subsistance. Les pays de la région ont fermé leurs frontières, restreint les transports publics et les déplacements à l’intérieur du pays, et limité les rassemblements, avec la fermeture de certains marchés. Ces mesures de santé publique, bien que jugées nécessaires, ont entraîné à la fois la perte d’emplois et de moyens de subsistance, mais aussi une augmentation des prix des aliments de base.

Les mesures prises par le gouvernement pour empêcher la propagation du virus et atténuer l’impact du COVID-19 ont également entravé la capacité à répondre à la crise des criquets pèlerins. Il est donc essentiel d’identifier et d’adapter nos approches pour permettre aux communautés, aux ONG (tant internationales que nationales), aux agences des Nations unies et aux gouvernements de répondre de manière cohérente à cette double crise.

La Regional Desert Locust Alliance (RDLA) recommande :

  • De considérer comment la planification de la réponse au COVID-19 peut être liée à la réponse à la crise des criquets pèlerins, par exemple en utilisant les mêmes voies de communication de messages, établies à la fois pour les réponses à ces deux crises.
  • La classification par les gouvernements des activités de contrôle, de surveillance et de lutte contre les criquets, ainsi que leurs services de soutien (logistique/chaînes d’approvisionnement) en tant que services essentiels qui devraient être exemptés des restrictions de déplacement. Les gouvernements sont également encouragés à autoriser l’engagement des communautés pour permettre aux acteurs humanitaires de maintenir les voies de communication nécessaires afin d’assurer une mise en œuvre des projets pilotée par les communautés, qui respecte la distanciation sociale et protège les communautés.
  • L’amélioration du contrôle des bandes larvaires, notamment par la réduction du temps de réponse dans la surveillance communautaire et l’approfondissement de l’engagement de la communauté par le biais de conseils techniques et d’informations adéquates sur ce processus de contrôle.

***

Pour plus d’informations ou pour toute demande, veuillez contacter :

  • Steven Burak / Coordinateur de la RDLA et Responsable de développement de projet pour ACTED, steven.burak@acted.org
  • Martin Mamsaka / Conseiller régional Médias et Communications pour OXFAM, martin.namasaka@oxfam.org
  • Jeremy Taylor / Conseiller Régional Plaidoyer pour NRC, jeremy.taylor@nrc.no

Note aux éditeurs :
La Regional Desert Locust Alliance rassemble des ONG nationales et internationales qui répondent à la crise des criquets pèlerins dans la Grande Corne de l’Afrique. L’Alliance a été créée en février 2020 en réponse à la menace croissante des criquets pèlerins pour la sécurité alimentaire et les moyens de subsistance dans huit pays de la grande Corne de l’Afrique – Djibouti, Érythrée, Éthiopie, Kenya, Somalie, Soudan du Sud, Ouganda et Tanzanie.

Communiqué

avril 2020

Faire face à la double crise des criquets et du COVID-19 dans la Grande Corne de l’Afrique
Télécharger
sed ante. sem, ut elementum quis, leo dictum libero.