Ouganda

Contexte de la mission

En 2017, l’Ouganda a continué de bénéficier d’un climat de la paix et d’un développement constant, malgré la pression exercée par l’augmentation croissante du nombre de réfugiés, principalement en provenance du Sud-Soudan. Le régime politique ougandais reste stable et les conditions climatiques, bien qu’imprévisibles dans certaines régions, ont permis d’assurer des récoltes régulières dans tout le pays.

Depuis juillet 2016, l’Ouganda a accueilli plus d’un million de réfugiés du Sud-Soudan, qui continuent de fuir la violence, la famine et la persécution dans leur pays d’origine. La politique ougandaise vis à vis des populations réfugiées reste exemplaire, offrant aux réfugiés l’accès à la terre, aux services sociaux et à l’intégration économique. Cependant, ces populations ont encore besoin d’une aide d’urgence afin de répondre à leurs besoins quotidiens, en particulier lors des premiers jours de leur déplacement.

Par ailleurs, la région de Karamoja continue d’accuser un retard important par rapport au reste du pays au niveau des indicateurs de développement. Les taux d’analphabétisme, de malnutrition et de mortalité sont sensiblement plus élevés que dans le reste du pays, principalement en raison de la marginalisation historique de cette région, d’une intégration commerciale limitée avec le reste du pays et d’un rude climat semi-aride.

 

ACTED en Ouganda

Renforcer les moyens de subsistance sensibles au climat

ACTED en Ouganda soutient le développement d’activités de subsistances sensibles au climat, particulièrement les activités agricoles dans la région du Karamoja et le nord du pays. ACTED cherche à faire de l’agriculture une activité génératrice de revenus durables pour les communautés vulnérables dans les zones rurales. L’équipe d’ACTED en Ouganda soutient les communautés afin de renforcer leur résilience aux chocs climatiques grâce aux systèmes d’alerte précoce pour prévenir la sécheresse au niveau communautaire, tout en accompagnant les agriculteurs afin de maximiser leurs revenus issus de la production agricole. ACTED Ouganda s’appuie en outre sur cette expertise afin de bâtir des partenariats avec des entreprises sociales dans les secteurs de la chaîne de valeur agricole et des énergies renouvelables.

ACTED travaille principalement dans le Nord-Est du pays, dans la région du Karamoja, dont les indicateurs de développement sont parmi les plus faibles du pays. L’élevage de bovins et l’agriculture sont les principaux moyens de subsistance de la région ; la survie de la plupart des ménages repose sur ces activités. Toutefois, les chocs climatiques ainsi que l’accès limité à des services de transformation abordables limitent les opportunités de générer des revenus durables. ACTED soutient ces ménages en mettant à disposition des agriculteurs des informations météorologiques actualisées et précises, tout en améliorant leur production agricole et leur accès aux marchés. ACTED travaille également avec le secteur privé pour proposer des services de transformation agricole abordables en réduisant les coûts grâce aux énergies renouvelables.

Améliorer la résilience grâce au suivi des évolutions climatiques et l’implication communautaire

La région de Karamoja est l’une des plus affectées par la sécheresse. La zone souffre d’une dégradation importante de son environnement, d’un accès limité aux services sociaux de base, d’une faible productivité et d’infrastructures de santé et d’hygiène peu fonctionnelles. De ce fait, la population de la région est particulièrement vulnérable à des conditions climatiques défavorables. ACTED a mis en place un système d’alerte précoce pour prévenir la sécheresse (Drought Early Warning System – DEWS), d’abord testé à petite échelle en 2009, il s’est depuis largement développé, pour couvrir aujourd’hui l’ensemble de la région de Karamoja. Ce mécanisme est employé pour prévenir les sécheresses sur la base des données de l’Autorité Météorologique Nationale de l’Ouganda. Cela permet permettant de fournir des informations complètes et actualisées aux communautés ainsi qu’aux acteurs du développement. En 2017, ACTED a transféré la gestion de ce service au gouvernement ougandais, il maintenant intégré au système d’alerte précoce national.

A propos d'ACTED
©Sumy Sadurni for ACTED Uganda
ACTED utilise les structures communautaires pour diffuser les informations du Système d'Alerte Précoce contre la Sécheresse dans le Karamoja, y compris les groupes de femmes.

Soutien aux moyens de subsistance agricoles grâce à l’amélioration de la technologie

La réduction du gaspillage alimentaire est une étape vitale pour couvrir les besoins alimentaires mondiaux. L’équipe d’ACTED Ouganda aide les agriculteurs de la région de Karamoja à réduire leurs pertes post-récolte grâce à des formations ciblées et à la distribution de solutions de stockage spécifiques et adaptées. Cette nouvelle technologie de stockage a déjà permis aux agriculteurs de conserver 98% de leur récolte (contre environ 40 à 50% avec les techniques de stockage traditionnelles). Conformément aux objectifs d’ACTED, cette approche contribue à soutenir l’amélioration des vies et des moyens de subsistance des petits agriculteurs, tout en rendant la nourriture plus abordable et plus disponible pour les ménages pauvres, permettant une amélioration générale de la sécurité alimentaire dans le pays.

En 2017, 1 500 ménages de réfugiés soutenus afin qu’ils puissent répondre à leur besoins essentiels

L’Ouganda accueille aujourd’hui plus de 1,3 million de réfugiés du Sud-Soudan, de la République démocratique du Congo, du Burundi et d’autres États voisins. Le pays accorde aux populations réfugiées la quasi-totalité des mêmes droits que les citoyens. Cette approche a été présentée dans le monde entier comme le modèle d’intégration. Cependant, les communautés réfugiées ougandaises peinent encore à satisfaire leurs besoins fondamentaux et ont besoin de l’aide humanitaire pour pouvoir s’intégrer dans le pays. En 2017, ACTED a lancé ses opérations dans la région du Nil occidental pour répondre à ce besoin croissant. L’ONG a fourni des transferts monétaires à 1 500 familles, leur permettant ainsi de subvenir à leurs besoins essentiels dans les premiers jours de déplacement.

Projets en cours

Moyens de subsistance d’urgence dans le district de Moyo, dans le cadre de la Stratégie d’intervention d’urgence et de résilience pour les réfugiés et les communautés d’accueil

Moyens de subsistance d’urgence dans le district de Yumbe, dans le cadre de la Stratégie d’intervention d’urgence et de résilience pour les réfugiés et les communautés d’accueil

Soutien à la gestion de l’information pour la coordination de l’action du HCR en faveur des réfugiés en Ouganda

Appui à la gestion de l’information pour la coordination de l’action du HCR en faveur des réfugiés en Ouganda

Renforcement des capacités des petits exploitants agricoles dans le cadre du soutien à l’agriculture et au développement du marché

Amélioration de la sécurité alimentaire et de la résilience des communautés du Karamoja

©Sumy Sadurni for ACTED Uganda
Réunion communautaire dans une communauté rurale pour fournir des recommandations d'alerte rapide en cas de sécheresse
©Sumy Sadurni pour ACTED Ouganda
A women drama group presents monthly recommendations to vulnerable communities to support climate-appropriate livelihood activities.
ACTED
Le matériel agricole spécialisé permet de stocker 70 % de grains en plus en réduisant l'accès des ravageurs aux produits
ACTED
Depuis le désarmement de la région, très peu de choses ont été écrites sur le Karamoja. ACTED a publié un rapport approfondi sur la dynamique des migrations dans la région
libero justo tristique venenatis ultricies nunc libero non risus