Somalie Article

Des informations actualisées sur le Covid-19 pour protéger des plus vulnérables

La pandémie de Covid-19 a touché des communautés dans le monde entier, y compris les populations rurales et déplacées du Somaliland.

Au niveau national, bon nombre des premiers cas officiellement reconnus ont été découverts à Togdheer, une région qui accueille un grand nombre de personnes déplacées à l'intérieur du pays.

Etant donné le faible niveau d'accès aux informations vitales sur les mesures de base que les familles peuvent prendre pour se protéger dans des conditions de vie souvent surpeuplées, les équipes d'ACTED se sont mises au travail pour s'assurer que ces informations soient largement disponibles.

Aider les communautés à comprendre les risques liés au Covid-19 et les mesures de prévention

Les communautés de personnes déplacées doivent souvent se battre pour obtenir un accès de base aux équipements de base et aux types de services que d’autres considèrent comme acquis.

Vivant dans des zones périphériques ou dans des zones mal desservies/non reconnues, ces communautés sont souvent oubliées lorsqu’il s’agit de mener des campagnes de sensibilisation du public. La situation à Togdheer avant l’intervention d’ACTED le montre clairement : Certains membres de la communauté ignoraient l’existence de la pandémie de Covid-19, tandis que d’autres n’avaient pas d’informations sur les symptômes, les risques, les stratégies d’atténuation ou quand s’adresser aux services de santé.

 

L'équipe d'ACTED interviewant un bénéficiaire dans la région de Togdheer, Somalia.

Afin d’améliorer la situation, le personnel d’ACTED a mené des campagnes de sensibilisation pour diffuser des informations sur les risques et les mesures d’atténuation nécessaires pour aider à contenir la propagation.

ACTED a fourni des informations par le biais de : des SMS, des diffusions via la télévision câblée de Horn, et une campagne d’affichage dans les espaces publics (y compris les unités de santé et les centres communautaires). Afin de s’assurer que les communautés elles-mêmes jouent un rôle clé dans la campagne, ACTED a organisé pour les membres des comités de gestion des camps des formations approfondies sur les mesures d’atténuation et l’identification des symptômes du virus.

 

L'équipe d'ACTED organise des sessions de sensibilisation à Erigavo

Hodan, 40 ans, mère de six enfants, vit depuis trois ans dans un site pour personnes déplacées dans la région de Togdheer. Après la fermeture de son salon de thé, elle n’avait plus de revenus et n’était pas en mesure de payer le loyer d’une maison privée, ce qui l’a obligée à vivre dans un site pour personnes déplacées. Avant l’intervention d’ACTED, Hodan faisait partie de ceux qui avaient entendu parler de Covid-19. Cependant, elle ne savait pas exactement quelles étaient les mesures de prévention appropriées et a reçu cette information pour la première fois de la part du personnel d’ACTED.

 » Au départ, lorsque nous avons entendu parler de la pandémie pour la première fois, chacun l’a interprétée à sa manière : Certains pensaient qu’elle n’atteindrait pas l’Afrique ou le Somaliland mais c’est le cas ; d’autres pensaient qu’elle ressemblait à une toux normale mais nous avons vu la mort d’un grand nombre de personnes », a déclaré Hodan.

Lorsque Hodan a reçu des informations en langue somalienne sur la manière de se protéger, ainsi que sa famille et la communauté, en réduisant la propagation du virus, les effets positifs ont été immédiats : « Maintenant, nous pratiquons la distanciation sociale quand nous sommes au marché », a déclaré Hodan.

in elit. massa venenatis, leo. ut sem, justo leo porta. consequat. elit.