Sri Lanka Article

Sri Lanka : Soutenir les petites entreprises dans les zones rurales

Les micro, petites et moyennes entreprises (PME) sont le principal moteur de l'économie du Sri Lanka, contribuant à plus de la moitié du PIB du pays et fournissant 45 % de tous les emplois. Pourtant, les entrepreneurs manquent souvent de compétences techniques essentielles, de compétences fondamentales en gestion d'entreprise, de capital financier à investir et d'un réseau fiable pour les aider à se développer. Le pourcentage de femmes cheffes d'entreprise est très faible, 25 % et les PME dirigées par des femmes ont souvent du mal à sortir du secteur informel.

Le projet d’ACTED soutient plus de 300 micro, petites et moyennes entreprises dans les chaînes de valeur agricoles dans les provinces du centre et d’Uva. Le COVID-19 a sévèrement touché les petites et moyennes entreprises au Sri Lanka, provoquant l’effondrement des marchés et des chaînes d’approvisionnement, l’imposition de restrictions à l’importation, et limitant davantage l’accès au financement dans les zones rurales. Dans ce contexte, le projet a aidé les petites entreprises à diversifier leurs activités, à s’engager dans le e-commerce et à concevoir et investir dans des plans de reprise des activités, renforçant ainsi la résilience.

Renforcer la résilience climatique et économique

Addara Pathiranalage et sa famille vivent dans le district de Monaragala, dans la province d’Uva. Addara et son mari ont débuté leur activité à très petite échelle il y a environ 15 ans, lorsqu’ils ont commencé à vendre de petites quantités de mangues cultivées dans leur ferme. Ensemble, petit à petit, le couple a élargi la variété de fruits qu’il cultive et possède désormais une entreprise florissante de vente de fruits en gros dénommée Sohoyuro Fruits.

 

petites entreprises

ACTED a organisé des formations techniques qui ont permis à Addara de faire face à l’impact des sécheresses cycliques et autres externalités. Les formations ont démontré des solutions pratiques d’atténuation, y compris l’expansion de la production de légumes, l’alignement de la culture sur les modèles météorologiques cycliques et la mise en œuvre de la rotation saisonnière des cultures. Addara met désormais cette méthode en pratique en cultivant des pastèques, une culture qui absorbe l’eau, pendant la saison des pluies, et des fruits plus résistants à l’eau pendant la saison sèche. Pour atténuer l’impact de son activité sur l’environnement, Addara réduit les déchets en investissant dans des caisses réutilisables pour le transport et en utilisant les restes de produits ou les produits meurtris pour les salades et les jus.

Se relever après la pandémie

La crise du COVID-19 a sévèrement affecté l’activité d’Addara. Pendant les premiers lockdowns en 2020, ACTED a développé une sorte de marché en ligne temporaire à Monaragala pour connecter les producteurs avec les distributeurs et les acheteurs. Cela a permis à Addara de poursuivre ses ventes et de conserver ses employés pendant le lockdown. Cela a permis à de nombreuses familles vulnérables d’avoir accès à des produits alimentaires essentiels pendant cette période difficile.

 

petites entreprises
petites entreprises

“Nous achetons et vendons uniquement les meilleurs produits, et c’est la raison de notre succès”, dit fièrement Addara. Dans cette optique, elle a l’intention d’obtenir des certificats de sécurité alimentaire reconnus au niveau international, qui favoriseront l’expansion de l’entreprise dans les chaînes de magasins nationales et internationales.

En adoptant des pratiques de production plus durables, Sohoyuro Fruits contribue au développement économique vert du Sri Lanka et à sa compétitivité sur des marchés en mutation. L’entreprise d’Addara contribue donc pleinement à l’économie locale, non seulement en termes de pratiques environnementales durables, mais aussi par la création d’opportunités économiques décentes dans le district.

Le projet de développement économique intégré d’ACTED, financé par l’UE, soutient plus de 300 PME dans les chaînes de valeur agricoles des provinces du Centre et d’Uva. Le projet facilite le développement d’entreprises adaptées et sensibles aux risques grâce à des formations techniques et de gestion d’entreprise, des investissements transformateurs et des liens avec le marché, tout en améliorant les services de soutien aux entreprises pour qu’elles se développent et créent des opportunités économiques.