Liban Article

Des résultats concrets pour les initiatives de développement local au Liban

Pour les habitants de Deir Qanoun el Nahr, dans le sud du Liban, le manque cruel d'infrastructures de soins de santé a contraint les personnes souffrant de maladies graves à recourir à des cliniques privées coûteuses ou à parcourir de longues distances pour se faire traiter. Cette situation a directement entraîné une augmentation des coûts financières et du taux de mortalité des personnes atteints de maladie grave.

En collaboration avec la municipalité, les organisations de la société civile et les habitants, ACTED a travaillé au développement du cadre d'action précis pour l'équipement et la dotation du personnel du centre de soins de santé primaires (CSSP) existant. Le projet représente un véritable succès, en tant qu’initiative de développement local

Selon l'organisation mondiale de la santé, seulement 8% de la population bénéficies des soins de santé primaires du gouvernement libanais
Pour lire l'article en anglais
La délivrance de services de santé est dominé par le secteur privé qui compte pour plus de 90% des services

Située sur un vaste plateau juste au sud du Litani, au sud du Liban, la ville de Deir Qanoun el Nahr offre aux visiteurs des paysages enchanteurs de nature, un air pur, une archéologie glorieuse et des habitants chaleureux. Son nom signifie  » Ordre « , et à raison, la ville se caractérise par sa simplicité d’organisation. Cependant, les résidents continuent à faire face à une multitude de défis qui entravent le développement local, en particulier dans les secteurs de l’éducation et de la santé.

La ville ne prétend qu’à un seul centre de soins de santé primaires aujourd’hui (CSSP). Leurs résidents et réfugiés peuvent accéder aux médicaments à moitié prix par rapport au prix du marché. Cependant, ces médicaments n’englobent pas ceux qui traitent les maladies chroniques et les frais pour un test s’élèvent à 6,65 $US.

Pour les résidents , ces soins de santé primaires fournissent un service de soin vital. Cependant, ces derniers ont besoin de services plus spécialisés comme une clinique mobile, un hôpital, un centre de traitement de la toxicomanie ou un établissement de santé mentale.  Ces options, qui existent encore peu, les obligent à recourir à des cliniques privées et à des hôpitaux éloignés de la ville, ce qui a évidemment un impact sur leur santé et leurs finances.

ACTED contribue à renforcer l'engagement local entre la municipalité et les personnes qu'elle dessert

La municipalité de Deir Qanoun el Nahr a récemment commencé à organiser des réunions auxquelles plus de 40 acteurs et experts locaux de tous les secteurs ont participés, réunis par un désir commun de contribuer et de favoriser à un changement positif.

Consciente de l’énorme potentiel de ces rencontres, ACTED a lancé son projet TA’CIR. Financé par l’UE, il vise à soutenir cette initiative naissante. Selon le maire, TA’CIR est venu à la rescousse à un moment où leur communauté générait des idées pour résoudre les problèmes existants.

De tout temps, nous avons eu les idées et les ressources humaines nécessaires pour mettre en œuvre des initiatives de développement local, tout en étant incapables de combler les lacunes ou d'élaborer la planification nécessaire. C'est là que TA'CIR a joué un rôle essentiel

MR. ADNAN KASER - MAIRE DE DEIR QANOUN EL NAHR

Aider à orienter un mouvement

Le projet TA’CIR a contribué à structurer et à orienter l’élan du mouvement communautaire. ACTED a organisé des sessions de dialogue, des ateliers et des sessions de rencontres. Ces réunions ont rassemblé un grand nombre d’intervenants locaux venant de diverses secteurs clés, afin de discuter et chercher des résolutions aux défis existants.

La municipalité a également participé aux discussions communautaires qui ont mené à l’élaboration du Plan municipal. Ce document décrit les interventions prioritaires pour la ville en fonction des besoins des résidents, au-delà des infrastructures. Cela a mené à la fixation d’objectifs: la fourniture de l’équipement médical nécessaire aux CSSP, le recrutement d’experts en santé, l’approvisionnement en médicaments pour les maladies chroniques et la création d’un centre de sensibilisation de soin à la santé.

La municipalité travaille maintenant à l’établissement d’un ensemble d’objectifs clairs, dans un délai convenu, et qui doit rendre compte de ses résultats à la collectivité locale.

Grâce au soutien financier d’ACTED, le secteur de la santé de Deir Qanoun connaît des améliorations durables, surtout vis-à-vis la situation sanitaire de tous ses habitants, y compris les réfugiés.

TACIR construit la confiance en soi durable de nos sociétés en poussant les communautés à devenir plus ouvertes et engagées face aux défis. Les groupes de travail et les discussions qui rassemblent tous les membres de la communauté sont le pilier le plus fondamental du développement local

MR. ADNAN KASER - MAIRE DE DEIR QANOUN EL NAHR

tempus diam neque. Sed mi, libero ante. felis ut