Myanmar ACTED

Comment la lutte contre COVID-19 nous a rendus plus forts en tant que communauté

Comment maintenir la cohésion et la solidité d'une communauté dans un contexte de stricte fermeture du gouvernement ?

Alors que le chômage augmente dans tout le Myanmar malgré les initiatives ambitieuses du gouvernement, ACTED aide les travailleurs du secteur de l'habillement en difficulté en mettant à profit leurs compétences pour stimuler la production d'équipements de protection individuelle (EPI).

Pour ce reportage photo, ACTED a rencontré des travailleurs dans les townships de Hlaing Thar Yar/Htan Ta Pin, les centres manufacturiers de la capitale du Myanmar, pour voir comment notre récent projet les aide à revitaliser leur industrie et à contribuer à la lutte contre Covid.

Plus de 60 000 ouvriers d'usine ont perdu leur emploi au Myanmar en raison de la pandémie
92 189
cas confirmés de Covid-19 identifiés en 2020
Les régions les plus touchées par la pandémie sont Yangon, Rakhine et Bago.

Dans un premier temps, le personnel du département de l’enseignement et de la formation techniques et professionnels a aidé ACTED à identifier les populations à risque qui auraient le plus besoin d’EPI.

Les travailleurs de l’habillement dans les townships de Hlaing Thar Yar et Htan Ta Pin ont dû faire face à de nombreux licenciements, la pandémie ayant entraîné la fermeture de leurs usines. ACTED travaille ici avec l’Institut technique gouvernemental Insein pour déterminer une liste de bénéficiaires prioritaires.

L’étape suivante a consisté pour le personnel d’ACTED à interviewer les tailleurs et les fabricants de vêtements locaux afin d’évaluer leurs besoins, de sélectionner les candidats et de leur fournir les outils et les formations nécessaires pour leur permettre de commencer la production d’EPI.

Une couturière locale utilisant ses compétences pour fabriquer des masques en tissu.

Les tailleurs comptent le nombre de masques de protection produits et les préparent pour la distribution.

Les membres de l’équipe d’ACTED vérifient la qualité du produit final, comptent le nombre de masques et les emballent pour chaque lot en distribution.

Leur travail est payant. Les tailleurs ont pu vendre les EPI et ainsi gagner un revenu suffisant pour couvrir les dépenses quotidiennes de leur famille pendant plus de quatre mois.

Les 11 couturières ont produit 10 155 masques en tissu qui ont ensuite été distribués à 5 078 destinataires au total, dont 2 450 femmes et 2 628 hommes.

ACTED a fait don de 4 000 masques au Département de l’Education et de la Formation Technique et Professionnelle pour une distribution ultérieure aux étudiants et aux enseignants afin d’assurer leur sécurité et la poursuite de leur apprentissage.

Ce projet est financé par Schneider Electric.

quis Curabitur luctus in elit. Aenean risus