Skip to Content

Ouganda

Renforcer les moyens de subsistance sensibles au climat

ACTED en Ouganda soutient le développement d’activités de subsistances sensibles au climat, particulièrement les activités agricoles dans la région du Karamoja et le nord de l’Ouganda. ACTED cherche à faire de l’agriculture une activité génératrice de revenus durables pour les communautés vulnérables dans les zones rurales. L’équipe d’ACTED en Ouganda soutient les communautés afin de renforcer leur résilience aux chocs climatiques grâce aux systèmes d’alerte précoce pour prévenir la sécheresse au niveau communautaire, tout en accompagnant les agriculteurs afin de maximiser leurs revenus issus de la production agricole. ACTED Ouganda s’appuie en outre sur cette expertise afin de bâtir des partenariats avec des entreprises sociales dans les secteurs de la chaîne de valeur agricole et des énergies renouvelables.

ACTED travaille principalement dans le Nord-Est du pays, dans la région du Karamoja, dont les indicateurs de développement sont parmi les plus faibles du pays. L’élevage de bovins et l’agriculture sont les principaux moyens de subsistance de la région ; la survie de la plupart des ménages repose sur ces activités. Toutefois, les chocs climatiques ainsi que l’accès limité à des services de transformation abordables limitent les opportunités de générer des revenus durables. ACTED soutient ces ménages en mettant à disposition des agriculteurs des informations météorologiques actualisées et précises, tout en améliorant leur production agricole et leur accès aux marchés. ACTED travaille également avec le secteur privé pour proposer des services de transformation agricole abordables en réduisant les coûts grâce aux énergies renouvelables.

Améliorer la résilience grâce au suivi des évolutions climatiques et l’implication communautaire

La région de Karamoja est l’une des plus affectées par la sécheresse. La zone souffre d’une dégradation importante de son environnement, d’un accès limité aux services sociaux de base, d’une faible productivité et d’infrastructures de santé et d’hygiène peu fonctionnelles. De ce fait, la population de la région est particulièrement vulnérable à des conditions climatiques défavorables. ACTED a mis en place un système d’alerte précoce pour prévenir la sécheresse (Drought Early Warning System – DEWS), d’abord été testé à petite échelle en 2009 et qui s’est depuis largement développé, pour couvrir aujourd’hui l’ensemble de la région de Karamoja. Ce mécanisme est employé pour prévenir les sécheresses sur la base des données de l’Autorité Météorologique Nationale de l’Ouganda sur les principales vulnérabilités. Cela permet permettant de fournir des informations complètes et actualisées aux communautés ainsi qu’aux acteurs du développement.

Soutien aux moyens de subsistance agricoles grâce à l’amélioration de la technologie

La réduction du gaspillage alimentaire est une étape vitale pour couvrir les besoins alimentaires mondiaux. L’équipe d’ACTED Ouganda aide les agriculteurs de la région de Karamoja à réduire leurs pertes post-récolte grâce à des formations ciblées et à la distribution de solutions de stockage spécifiques et adaptées. Cette nouvelle technologie de stockage a déjà permis aux agriculteurs de conserver 98% de leur récolte (contre environ 40 à 50% avec les techniques de stockage traditionnelles). Conformément aux objectifs d’ACTED, cette approche contribue à soutenir l’amélioration des vies et des moyens de subsistance des petits agriculteurs, tout en rendant la nourriture plus abordable et plus disponible pour les ménages pauvres, permettant une amélioration générale de la sécurité alimentaire en Ouganda.

 

Partenaires en 2016 :

Danish Church Aid, Food and Agriculture Organization of the United Nation (FAO), IMPACT Initiatives, Institute for International Co-operation and Development (C&D), OXFAM, World Food Programme (WFP)

 

 

 

Nos communiqués