Skip to Content

Ouganda

Accroître la résilience des agriculteurs en Ouganda

Malgré un sol fertile et un climat favorable, l’Ouganda fait face à des problèmes d’insécurité alimentaire et de faible résilience, particulièrement dans les régions rurales. Ce manque de résilience accroît la vulnérabilité des populations à risques, qui peuvent facilement, en cas de stress ou de chocs, sombrer dans la pauvreté. ACTED accompagne les communautés pour accroître leur résilience et améliorer leurs conditions de vie dans les régions du nord et de l’est du pays. Dans le nord, ACTED travaille avec plus de 1000 agriculteurs pour réduire les pertes des récoltes des petites exploitations en délivrant des formations et des équipements technologiques adaptés. Dans la région Est, ACTED met en œuvre le système d’alerte précoce de sécheresses du Karamoja qui permet aux communautés d’être alertées en cas de chocs climatiques et de réduire les effets de la sécheresse.

Améliorer les conditions de vie des agriculteurs marginalisés dans le nord de l’Ouganda

Depuis la fin de la guerre civile en 2007, ACTED soutient les populations rurales dans le nord de l’Ouganda pour améliorer leurs conditions de vie, accroître leur accès au marché et développer les infrastructures dans la région. Grâce à des formations sur-mesure et à des équipements adaptés, ACTED permet aux producteurs de réduire leurs pertes post-récoltes de plus de 92%. Cette approche révolutionnaire permet aux producteurs de stocker plus de denrées pour les consommer durant la saison sèche tout en augmentant le revenu du ménage par la vente des surplus de production. Cette augmentation de revenu permet aux agriculteurs d’investir dans la santé, la nutrition et l’éducation de leur famille.

Construire une résilience à la sécheresse dans la région marginalisée de Karamoja

Avec une pluviométrie annuelle extrêmement faible et une population vivant presque uniquement du pastoralisme et de l’agropastoralisme, la région Est du Karamoja est la plus aride de l’Ouganda. Grâce à un système de collecte et d’analyse de données, ACTED fournit chaque mois des informations sur les risques de sécheresse à travers le Karamoja. L’information, diffusée aux communautés, aux autorités locales et aux autres acteurs concernés, est utilisée pour les activités visant à renforcer la résilience et complète les connaissances traditionnelles sur le pastoralisme et l’agriculture. Cela permet aux communautés de mettre en place des activités atténuant les risques, telles que planter différents types de semences au bon moment ou déplacer le bétail vers les points d’eau quand les risques de sécheresse sont plus importants que d’habitude.

Informer pour des actions efficaces et adaptées dans la région vulnérable du Karamjoa

Depuis que le désarmement de la région du Karamoja a commencé dans les années 2000, le développement de la région s’est accéléré. Cependant, au même moment, l’investissement dans la recherche sur la région a été réduit. ACTED tente aujourd’hui de combler cet écart. ACTED a mené une étude dans la région, interrogeant les communautés sur des sujets allant de la santé animale jusqu’aux sujets sur le rôle des genres. ACTED a réalisé une carte des routes migratoires ainsi qu’une analyse détaillée des causes sociales, culturelles et du développement de la région. Ces données donnent une information vitale à tous les acteurs intéressés aux enjeux des programmes menés dans le Karamoja.

Construire les moyens d’existence et réduire l’impact des catastrophes climatiques

A l’avenir, ACTED va continuer de soutenir les communautés vulnérables dans le renforcement de leur résilience et améliorer leurs conditions de vie dans le Karamjoa et au nord de l’Ouganda. Au vu de l’accélération du changement climatique, les régions marginalisées du pays peuvent s’attendre à subir des chocs climatiques de plus en plus importants. ACTED continuera à renforcer les capacités des communautés et leur fournira une aide technique pour être en mesure de faire face à ces chocs. ACTED va également continuer à travailler avec les petits producteurs. Diminuer les déchets en réduisant les pertes post récoltes des agriculteurs est aussi un moyen clef pour contribuer à combler les besoins de nourriture croissant dans le monde et atteindre l’objectif de « Zéro Faim ».

Accroître la résilience grâce aux systèmes d’alerte précoce

Le système d’alerte précoce de sécheresse permet aux communautés de Karamoja d’accéder à des recommandations sur-mesure basées sur les conclusions des bulletins de sécheresse. En septembre 2015, le district de Kotido a souffert d’une période de sécheresse prolongée. En août 2015, une communauté locale a rencontré les équipes d’ACTED pour discuter de solutions pour accroître leur résilience. ACTED a alors recommandé à la communauté de construire un système d’irrigation. Un membre de la communauté raconte : « avant la construction du bassin de récolte de l’eau de pluie, je devais souvent marcher plus de 60 kilomètres pour trouver de l’eau pour le bétail, ce qui me prenait toute une journée ». Avec le bassin, la communauté a plus de temps à consacrer à d’autres activités, ce qui leur permet de prendre soin d’eux et de leur famille durant cette période de pluie retardée.

Partenaires en 2015

Food and Agriculture Organization of the United Nation (FAO), United Nations Development Programme (UNDP), World Food Programme (WFP)

Nos communiqués