Skip to Content

Myanmar


Renforcer la capacité des communautés à atténuer l’impact des catastrophes naturelles via des programmes de développement des moyens de subsistance

Plusieurs réformes ont récemment participé à la transition du Myanmar vers un régime démocratique en transformant ce pays isolé en une société plus ouverte. En 2015, en lien avec les priorités du nouveau gouvernement (éducation, emploi et gouvernance) et les besoins humanitaires existants, ACTED a maintenu et renforcé sa capacité à agir dans les domaines de la réponse d’urgence et du redressement rapide, ainsi que sur la réduction des risques de catastrophes, les formations professionnelles et un soutien effectif à la société civile.

Promouvoir la cohésion sociale et autonomiser les communautés

En 2015, ACTED a continuellement renforcé son soutien à la cohésion sociale intracommunautaire, de même qu’entre les acteurs étatiques et non étatiques. Des violences isolées entre la majorité bouddhiste et la communauté musulmane au Myanmar ont créé de l’instabilité et posé les bases de possibles futurs conflits dans l’Etat du Rakhine. De plus, le conflit prolongé dans l’Etat du Kachin a provoqué le déplacement de milliers de personnes dans des camps, privés d’accès à des moyens de subsistance. Avec des programmes d’argent contre travail, ACTED a facilité la reconstruction des infrastructures par les communautés locales elles-mêmes, permettant l’achat de biens par ces communautés sur des marchés locaux. Les activités ont été spécifiquement conçues pour promouvoir la cohésion sociale entre les communautés.

Apporter une aide d’urgence et construire la résilience pour répondre aux catastrophes naturelles

Durant l’été 2015, le cyclone Komen a touché le nord de l’Etat du Rakhine, provoquant des inondations importantes et des glissements de terrain. ACTED a concentré sa réponse sur les besoins humanitaires vitaux et urgents en organisant des distributions de nourriture et en fournissant des kits d’abris afin d’équiper les membres les plus vulnérables de chaque communauté avec des moyens de bases pour reconstruire leurs abris. Ces actions ont été accompagnées de sessions de sensibilisation aux bonnes pratiques en matière de construction. Enfin, ACTED a également continué à mettre en œuvre en 2015 les activités commencées en 2014 visant à renforcer la préparation aux catastrophes, notamment avec la création de comités villageois et le renforcement de la prise de conscience des risques.

Renforcer le développement économique grâce à des formations professionnelles

Alors que le marché de l’emploi au Myanmar est désormais en demande d’une main d’œuvre qualifiée, le pays peine à former suffisamment de travailleurs pour répondre à ces besoins. C’est pourquoi, à la suite d’un projet pilote mis en œuvre en 2014 dans l’Etat du Kayah, ACTED a élargi son action en 2015 en travaillant avec le secteur privé à Rangoon. Grace au soutien de la Government Technical High School et de Schneider Electric, ACTED met désormais en place des formations professionnelles qui ciblent les besoins en formation électrique dans le pays et en formation sur le terrain pour les jeunes. Ces formations permettent aux jeunes Birmans d’accroître leurs opportunités de subsistance.

Vers une paix durable et un développement économique de long terme

Les élections générales qui se sont tenues fin 2015 devraient aboutir à un gouvernement stable. ACTED continue de renforcer la capacité des organisations de la société civile afin qu’elles deviennent des acteurs influents de la gouvernance démocratique, en soutenant les liens avec les acteurs étatiques, renforçant par ce biais les mécanismes de contrôle et assurant une paix durable et un développement économique inclusif au Myanmar. Enfin, en 2016, ACTED continuera à soutenir la cohésion sociale, la sensibilisation aux risques de catastrophes et la préparation au sein des communautés à travers l’éducation et la formation.

Préserver les mangroves grâce à des programmes d’éducation soutenus par les communautés

Au sein de son programme de réduction des risques, ACTED a conduit une évaluation socioéconomique des tendances et facteurs de la détérioration des mangroves à Sittwe dans l’Etat du Rakhine. A la suite de l’évaluation, des formations adaptées et des ateliers ont été mis en place dans les villages, focalisés sur le renforcement de la résilience aux catastrophes naturelles tout en préservant l’écosystème fragile de la mangrove. Le programme est mis en œuvre en collaboration étroite avec les communautés, fondé sur leurs propres besoins et parcours spécifiques, de façon à assurer la pérennité des activités et la correspondance avec les modes de vie locaux.

Vers une paix durable et un développement économique de long terme

Avec les élections de fin 2015, l’objectif d’ACTED a été de renforcer la capacité des organisations de la société civile à devenir des acteurs influents de la gouvernance démocratique, en encourageant le renforcement des liens avec les acteurs étatiques, en renforçant les mécanismes de transparence, et en garantissant une paix durable et un développement économique inclusif à travers le Myanmar. ACTED a aussi continué à soutenir le renforcement de la cohésion sociale, la sensibilisation aux risques de catastrophes et la capacité de préparation des communautés les plus vulnérables, ainsi qu’un développement économique inclusif et durable via des programmes d’éducation et de formation.

Partners in 2015:

Fondation de France, French Embassy, International Organization for Migration (IOM), Office for the Coordination of Humanitarian Affairs (OCHA), Office of U.S. Foreign Disaster Assistance (OFDA), Shneider Electrics, United Nations Development Programme (UNDP), World Food Programme (WFP)

Nos communiqués