Philippines ACTED

Une maison pour Analyn

Le typhon Nock-ten (Nina) a frappé les Philippines le jour de Noël 2016, en particulier la province de Catanduanes. Environ 400 000 maisons ont été complétement détruites ou fortement endommagées. ACTED, en partenariat avec Action Contre la Faim et Handicap International, répond à l'urgence en apportant des solutions d'accès à l'eau, hygiène et l'assainissement, et un soutien en matière d'abris à 3200 familles, avec la distribution de 1400 kits de réparation d’abris.

140 travailleurs sont embauchés dans le cadre de programme « argent contre travail » pour aider aux travaux de réparation. Fin janvier 2017, 136 maisons avaient déjà pu être reconstruites, et beaucoup d’autres le seront bientôt. L’intervention a eu lieu avec le soutien du START Network’s, START Fund.

L’histoire d’Analyn

Analyn est une femme forte. Veuve, elle s’occupe seule de ses quatre enfants. Son aînée, Malaya, a aujourd’hui 25. Depuis sa naissance, Malaya nécessite de soins particuliers. Analyn est toujours restée à ses côtés et ne travaille pas, c’est donc l’une de ses autres filles qui travaille comme tindera (serveuse) et apporte le seul revenu de la famille. La famille vit dans la municipalité de Bato, une des premières touchées par Nock-ten. La maison de bambou et nipa a été complètement éventrée par le typhon, et Analyn et sa famille n’avaient plus qu’une dalle de béton en souvenir de leur ancienne maison.

ACTED 2017

Travailler ensemble pour Analyn

C’est grâce aux kits de réparation d’abris distribués par ACTED qu’Analyn a pu retrouver un toit : elle a reçu des bâches, des câbles et tous les outils nécessaires pour reconstruire sa maison. Pour aider un peu plus Analyn et d’autres familles vulnérables qui n’ont pas les moyens de réparer leur maison par elles-mêmes, les représentants du village et les équipes d’ACTED ont embauché des ouvriers dans le cadre de programmes d’argent contre travail pour les y aider.

Dans le village de Batalay, où réside Analyn, ces ouvriers ont été non seulement mobilisés pour réparer les maisons endommagées, mais également pour aider quatre familles à reconstruire leurs maisons sous la coordination de M. Domingo Mendez, capitaine du village. Les participants au programme argent contre travail et les autorités du village ont aidé à reconstruire les maisons de quatre ménages monoparentaux qui n’ont pas de revenu, comme Analyn. Le reste des matériaux nécessaires pour reconstruire les maisons étaient difficiles à trouver et coûteux, mais les autorités du village, les charpentiers, les propriétaires de maison et la communauté ont travaillé ensemble pour soutenir les familles les plus vulnérables et acquérir l’équipement nécessaire.

ACTED 2017
Cash-for-workers rebuild Analyn's house after typhon Nock-Ten

67 familles du village ont reçu des kits d’abris dont quatre familles soutenues par les travailleurs du programme argent contre travail.

La communauté nous soutient car ils savent que ces quatre familles ne peuvent y arriver seules et ont besoin d’aide. Une fois que nous aurons terminé avec ces quatre maisons, nous ferons le « Bayanihan » (une journée de bénévolat dans le village) et aider aussi les autres. Il est important de s’aider les uns les autres.

M. Mendez

Par ailleurs, les efforts continuent de permettre l’achat d’autres matériaux nécessaires pour les murs. L’une des priorités maintenant est aussi de chercher un endroit pour se réinstaller, car le village est en zone à risque, sujet aux inondations et aux glissements de terrain, ou aux risques liés à la proximité de la mer.

Efren est l’un des ouvriers embauchés dans le programme d’argent contre travail au soutien d’activités de menuiserie dans le cadre de cette intervention de réparation d’abris. Il explique que son travail habituel est de conduire un tricycle, « mais je suis aussi fonctionnaire du village. Le capitaine a encouragé les habitants à s’aider les uns les autres. Au total, trois fonctionnaires de Barangay interviennent dans l’activité d’argent contre travail ». Efren est heureux de soutenir ses voisins :

Nous devons nous aider les uns les autres même si nous ne sommes pas payés.

Efren

ACTED a également formé les travailleurs et d’autres habitants sur des techniques de « reconstruction en toute sécurité » afin d’augmenter la résilience des maisons reconstruites aux vents forts et aux pluies provoquées par les typhons récurrents.

id justo non elit. Praesent leo