Somalie Article

Somalie : une eau potable sûre, suffisante et accessible

A travers ce projet, l'équipe d'ACTED en Somalie vise à améliorer l'accès à une eau potable sûre, propre et en quantité suffisante pour les communautés vulnérables des régions de Yufle of Sanag et Talex of Sool, afin de leur permettre d'accéder aux services de base et de reconstruire leur dignité.

Le projet WASH d’ACTED a amélioré l’accès à l’eau potable, l’hygiène et l’assainissement de l’environnement pour les communautés vulnérables. Grâce à la construction de deux nouveaux forages, cette intervention a considérablement amélioré l’accès à l’eau potable des communautés touchées par la pénurie d’eau, et a également contribué à réduire les taux de prévalence des maladies hydriques.

Test pour le fonctionnement du kiosque

Le Somaliland est toujours confronté à une crise humanitaire complexe et prolongée, résultant de catastrophes naturelles et d’origine humaine, et qui continue à déclencher des tendances au déplacement ainsi qu’à exacerber les vulnérabilités existantes. Dans ce contexte, la pénurie d’eau est fréquente et dans des régions comme Sanag et Sool, elle a été encore aggravée par les conflits claniques persistants dans la région. Par conséquent, les communautés ont été laissées dans l’insécurité de l’eau, car l’eau potable, ainsi que l’eau pour la cuisine et l’élevage, n’étaient pas suffisamment disponibles pour répondre aux besoins sur le terrain.

En plus des travaux de construction, ACTED a également dispensé des formations aux membres des communautés sur la gestion des forages, en veillant à ce que la maintenance des points d’eau puisse être effectuée afin de préserver leur fonctionnalité sur le long terme.

Les deux forages desservent maintenant diverses communautés, améliorant l’accès à l’eau pour un total de 10 000 ménages

Le travail d’ACTED à Yufle et Talex a permis de réduire le stress hydrique des communautés environnantes, et a permis aux communautés de cesser d’utiliser l’eau des puits peu profonds et des bassins non protégés – la principale source de maladies hydriques dans la région. L’action de l’équipe a également eu un impact positif important sur les enfants, les personnes âgées, les femmes et les filles. En effet, ils passent désormais moins de temps à marcher sur de longues distances à la recherche d’eau, ce qui réduit considérablement l’exposition aux risques.

Des bénéficiaires ayant accès à l'eau à Yuffle

Mon bétail dépendait de l'eau de berkads éloignés, où nous avions l'habitude de les emmener au milieu de la nuit pour éviter de faire de longues files d'attente. Il nous fallait au moins trois heures pour y arriver. Nous recevions également de l'eau potable d'Erigavo par des camions citernes, ce qui était très coûteux et parfois difficile d'accès.

Mako, mère de 7 enfants vivant dans la région de Sanag

La seule source de revenus de Mako est la vente de chaussures et de bétail dans les environs de Yufle. En raison du manque d’eau accessible dans le village, sa famille dépendait auparavant de l’accès à l’eau potable par des camions qui la livraient depuis Erigavo, à 30 km de Yufle. Le transport de l’eau de cette manière entraînait des coûts insoutenables pour l’eau potable, et l’obligeait à marcher 3 km par jour à la recherche d’une eau abordable, sûre et propre afin de répondre aux besoins en eau de sa famille.

Aujourd’hui, Mako et d’autres familles de la région de Yufle vont chercher de l’eau dans les kiosques à eau construits par ACTED. Leurs animaux peuvent également avoir accès à cette eau sûre, propre, bon marché et accessible.

mattis sed mi, fringilla risus amet, quis accumsan velit,