Tadjikistan ACTED

3,8 millions d’hectares menacés par le surpâturage au Tadjikistan

Le Tadjikistan possède 3,8 millions d'hectares de pâturages, dont 80% se trouvent dans la région de Zarafshan, l'une des principales zones d'intervention d'ACTED au Tadjikistan. Cependant, le surpâturage, largement pratiqué, a eu des conséquences considérables sur les zones de pâturage, dont la majorité est aujourd’hui très dégradée.

ACTED 2017
Point d'eau dans le village d'Oftobruy, district de Devashtich - ACTED Tadjikistan, 2017

En cause : le manque d’infrastructures adéquates, le manque de financements, le non-respect des réglementations et un manque général de connaissances quant à la la gestion durable des pâturages,  pourtant au coeur des activités économiques dans les zones rurales, en particulier dans les régions reculées et montagneuses comme le Pamir, l’une des chaînes de montagnes les plus hautes du monde. La dégradation de l’environnement, davantage aggravée par le changement climatique, menace aujourd’hui les sources de revenu des populations.

ACTED est l’un des principaux acteurs de la prévention de la dégradation des pâturages au Tadjikistan, et soutient notamment la société civile locale, acteurs clés d’une gestion durable des pâturages. Ainsi, avec HELVETAS Swiss Intercooperation et la coopération allemande (GIZ), ACTED a soutenu la création d’associations de gestion des pâturages, tout en renforçant les capacités des organisations existantes par le biais en les formant à la gestion des pâturages.

Les associations de gestion des pâturages sont des organisations communautaires qui peuvent jouer un rôle essentiel pour prévenir la dégradation des pâturages en plaidant en faveur de lois plus favorables, au niveau local et national, et en adoptant des approches de gestion durable dans leurs régions.

À la suite de son intervention dans le Murghab, ACTED a organisé un forum régional qui a rassemblé plus de 350 participants, autorités nationales et locales, pasteurs et médias. L’événement a confirmé la nécessité de soutenir davantage les pasteurs pour une transition vers une gestion des pâturages et un développement durables. Les discussions se sont poursuivies au niveau national à l’occasion de la Conférence annuelle de la Plateforme de gestion des pâturages (PMNP).

ACTED Tajikistan, 2017
Directeur national d'ACTED Tadjikistan, Conférence annuelle PMNP

Vers une association nationale de gestion des pâturages ?

À cette occasion, ACTED a pu présenter les résultats de ses deux principaux projets et de discuter des activités à mettre en œuvre pour répondre adéquatement aux besoins de gestion durable des ressources avec les principales parties prenantes au niveau national et international. Parmi les participants à la conférence, des pasteurs provenant de tout le pays,  décideurs, bailleurs internationaux comme la GIZ, le FIDA ou la Banque mondiale.

Le projet d’ACTED de création d’une association nationale de pasteurs dédiée à la défense de leurs intérêts a été accueilli très positivement par les intéressés, qui souhaitent coopérer davantage avec des experts botanistes et avoir un accès à des informations clés sur les méthodes de préservation des pâturages et les réglementations appliquées aux pâturages.

Les pasteurs doivent participer davantage au processus de réforme de la législation sur les pâturages, afin d’y défendre leurs intérêts.

Rano Mansurova, directrice pays d'ACTED au Tadjikistan

Pour ce faire, la création d’une association nationale de pasteurs permettrait de leur donner une voix au niveau national et de faciliter leur participation aux réformes pour une gestion durable des pâturages au Tadjikistan.

id consequat. velit, justo efficitur. facilisis sit at