ACTED

Des opportunité de formation et d’emploi pour les femmes au Liban

Comme des milliers de Syriens, l'éducation de Rim a été interrompue lorsque la guerre civile a éclaté dans son pays, la forçant, ainsi que des milliers d'autres personnes, à fuir vers le Liban voisin pendant sa deuxième année d'études d'infirmière. Avec l'aide d'ACTED, elle est aujourd'hui aide-soignante dans sa ville d'accueil au nord du Liban, Tripoli.

Rim est né à Talkalakh, dans le gouvernorat de Homs, dans l’ouest de la Syrie. Après avoir terminé sa formation professionnelle, Rim a travaillé pendant six ans comme tutrice pour les enfants afin d’aider sa famille, puis a décidé de poursuivre ses études d’infirmière dans sa ville natale de Homs.

En raison de la situation sécuritaire instable, elle a fui au Liban en 2012.

Image: UN WOMEN

Rim a cherché à poursuivre ses études peu après son arrivée, mais on lui a dit qu’elle était maintenant trop âgée pour se réinscrire à son cours d’infirmière.

Rim a enfin pu poursuivre sa passion lorsqu’elle a entendu parler de l’EFTP par quelqu’un de sa communauté et a décidé d’appeler ACTED pour subir les évaluations. Elle a finalement été sélectionnée comme participante au projet pour prendre part au module de soins à domicile.  Elle avait une passion brute pour en apprendre plus sur ce domaine et en même temps compenser les années perdues.

Pendant le programme, Rim s’est révélée être une stagiaire travailleuse et l’une des participantes les plus désireuses d’apprendre. Le module de soins à domicile comprenait une formation en soins infirmiers, les bases de la prise en charge des patients et du traitement des plaies, ainsi que des compétences en communication et les droits des patients.

Rim a ensuite été acceptée pour un stage dans un centre de soins pour personnes âgées à Tripoli, où elle a commencé à travailler en février 2019. Rim est chargée de prendre soin des personnes âgées au sein du service de santé mentale. Elle aime son travail tout en prenant les bonnes précautions, de peur que le Coronavirus ne soit transmis aux patients.

 

Image: UN WOMEN

Alors qu’elle ne devait passer que 80 heures au total dans le programme pendant deux mois, Rim s’est également portée volontaire pour faire des heures supplémentaires afin d’aider les personnes âgées dans leurs activités quotidiennes et de s’occuper d’elles. Son travail au centre a attiré l’attention de son superviseur, qui lui a offert un emploi à la fin du programme de stage. Elle a donc commencé à travailler comme aide-soignante en mars.

Rim a acquis de nouvelles compétences en travaillant au centre, telles que la communication et la prise en charge des patients. Elle a prouvé qu’elle apprenait rapidement, qu’elle était capable de se mettre à l’écoute de la détresse des autres et qu’elle avait le désir de l’atténuer.

« Un emploi est un outil puissant que les femmes peuvent utiliser au sein de leur communauté ; il peut changer les attitudes des gens à leur égard et donner confiance aux femmes, tout en leur permettant d’étendre leurs réseaux sociaux et de nouer des relations avec des personnes d’origines différentes. Indépendamment de toutes les crises socio-économiques et sanitaires qui se produisent dans le pays, pour moi, venir travailler tous les jours est un soulagement du stress », a déclaré Mme Rim. Quant à ses performances, son supérieur hiérarchique estime que Mme Rim sait toujours ce qui doit être fait et quand, affirmant que son « esprit d’initiative et son éthique professionnelle sont impressionnants ».

Rim est maintenant en mesure de soutenir sa famille en ces temps difficiles, surtout depuis la crise sanitaire COVID-19 qui a coûté leur emploi aux membres de sa famille. « Je suis beaucoup plus heureuse que lorsque je suis arrivée au Liban ; le travail change complètement la vie. J’ai vu une énorme amélioration dans ma vie et mon bien-être général ».

 

Depuis octobre 2019, ACTED Liban met en œuvre un projet qui vise à renforcer la résilience des filles et des femmes vulnérables vivant à Tripoli, dans le nord du Liban, en améliorant les opportunités de moyens de subsistance grâce à des formations techniques dans trois domaines : Informatique de base, construction décorative et soins à domicile.

Ce projet est rendu possible grâce au soutien de UN WOMEN.

quis ut suscipit sem, ut neque. felis eleifend lectus Lorem