Colombie Covid-19 response

En Colombie, ACTED apporte un soutien financier vital aux familles les plus vulnérables face à la pandémie de Covid-19

13 mai 2020.
Dans les municipalités de Fonseca et Riohacha, un grand nombre de Vénézuéliens et de Colombiens revenus du Venezuela vivent dans des quartiers informels, où des abris improvisés sont fabriqués avec des matériaux de fortune. Comme leur principale source de revenus provient de la vente informelle ou du recyclage, qui nécessite de quitter la maison, les restrictions de mouvement actuelles imposées par le gouvernement colombien pour prévenir la contagion de Covid-19 entraînent leur incapacité à travailler, ce qui augmente leur risque d'insécurité alimentaire et de malnutrition.

En avril et mai 2020, après que l’urgence sanitaire ait été déclarée par les autorités colombiennes, ACTED a soutenu plus de 550 familles vulnérables, viades transferts d’argent – grâce au financement d’ECHO.

Malgré les difficultés liées aux mesures de prévention du Covid-19, ACTED a réussi à s’adapter pour garantir la continuité de ses actions, en s’assurant que les personnes puissent encore recevoir l’aide dont elles ont besoin pendant cette période critique.

Les conditions de vie précaires se détériorent pour les migrants vulnérables et les communautés d'accueil

Depuis 2017, le nombre de migrants vénézuéliens et de réfugiés en Colombie a augmenté en raison de la crise socio-économique qui sévit au Venezuela. La plupart d’entre eux ont quitté une situation difficile dans leur pays d’origine, et bien qu’ils aient trouvé la paix en Colombie, s’installer dans un nouveau pays peut s’avérer difficile. En raison d’une série d’obstacles et de leur statut irrégulier, plus de 60 % des réfugiés eux dépendent du secteur informel comme seule source de revenus. L’arrivée de migrants représente une contrainte supplémentaire pour les communautés d’accueil, car elles doivent désormais partager des ressources limitées. Toutes ces vulnérabilités ont été accentuées lors de la crise de Covid-19.

The Colombian government imposed a national quarantine to prevent COVID-19 contagion that started on March 24 and that has been extended until May 11.

Avec l'aide d'ACTED, j'ai acheté un ventilateur, un matelas puisque nous n'avions rien à la maison. J'ai aussi acheté de la nourriture pour que nous puissions manger trois repas par jour.

Marta, une migrante vénézuélienne, vit en Colombie avec son mari et ses enfants

ACTED soutient les familles vulnérables avec une aide financière capitale

ACTED a soutenu les communautés des municipalités mal desservies du département de La Guajira dans le nord du pays. Grâce à une intervention visant à assurer une réponse de protection sociale au Covid-19, en avril et mai, ACTED a apporté son aide à 568 ménages vulnérables de Riohacha et Fonseca par des transferts d’argent. De plus, les équipes sur le terrain ont organisé des campagnes de sensibilisation sur la nutrition et les bonnes pratiques de prévention du Covid-19. L’objectif est d’aider à réduire les obstacles financiers auxquels certaines familles sont confrontées pour accéder aux biens et services en ces temps critiques.

Le projet, intitulé « Assistance humanitaire régionale : Une réponse à la crise socio-économique vénézuélienne et à ses conséquences migratoires en Colombie, en Équateur et au Pérou », a été rendu possible grâce au financement des opérations de protection civile et d’aide humanitaire de l’Union européenne (ECHO), en consortium avec trois partenaires de l’Alliance2015.

ACTED’s community mobilizer explains to beneficiaries the different steps they have to follow in order to redeem the cash transfer at the authorized collection points.

Acheter de la nourriture, des médicaments et améliorer leurs conditions de vie

Grâce au soutien apporté par ACTED, les familles ont pu améliorer leurs conditions de vie en couvrant leurs besoins les plus urgents : achat de nourriture, de médicaments, de meubles et d’équipements de base tels que des matelas et des ventilateurs, et de matériel pour les abris. Avec de l’argent supplémentaire, ceux qui ont perdu leurs revenus ont pu rester chez eux, se protégeant – eux et leurs proches – du virus. Cette aide était essentielle car elle a permis de garantir à leurs enfants trois repas par jour ; et donné les moyens de mieux agir face aux difficultés financières qui ont résulté de la crise du Covid-19.

Marta, une migrante vénézuélienne vivant en Colombie, explique qu’ils sont à Fonseca depuis leur arrivée. Sans famille et parfois sans nourriture, cela a été difficile pour eux. « Avec l’aide d’ACTED, j’ai acheté un ventilateur, un matelas puisque nous n’avions rien chez nous. J’ai aussi acheté de la nourriture pour que nous puissions manger trois repas par jour. Je partage les courses avec les voisins parce qu’ils ont toujours été là pour nous », dit-elle.

mattis luctus dapibus commodo eget libero. non dolor nunc