Somalie Article

Construire un centre communautaire pour faciliter l’échange d’informations entre les communautés

Baidoa accueille actuellement les plus grandes colonies de personnes déplacées dans le centre-sud de la Somalie, en raison du conflit prolongé et des chocs consécutifs qui ont provoqué des déplacements internes.

16,500
nouveaux foyers
44
nouveaux camps

La majorité des personnes ont fui leur région d’origine en raison de la sécheresse et des conflits, choisissant la ville de Baidoa comme centre de sécurité et d’accès à l’aide humanitaire.

Je viens de Koban, un village rural de la région de Bay. Je suis parti en raison de la sécheresse prolongée, de la mauvaise situation économique et des conflits récurrents.

Mursal, chef de camp sur le site de Badbado IDP

Avant cette intervention, il n’y avait pas de salles de réunion et les résidents du camp ne disposaient donc pas d’une zone centrale pour converger et partager les points de vue, les opinions et les préoccupations. Il manquait également un espace décent où les communautés et les partenaires pouvaient interagir librement. Les femmes dans les camps n’avaient pas la possibilité de faire entendre leur voix pour exprimer leurs opinions. Mais le centre communautaire a été considéré comme le lieu le plus approprié, le plus sûr et le plus neutre pour répondre à leurs besoins.

ACTED soutient les populations déplacées par le biais de programmes de coordination et de gestion des camps (CCCM), avec le soutien financier du Fonds humanitaire pour la Somalie. ACTED s’assure qu’il y a une coordination avec les partenaires concernés, les autorités locales, qu’il n’y a pas de lacune ou de duplication des activités et que les normes minimales sont respectées. Nos équipes font également circuler les informations recueillies auprès de la communauté par le biais de panneaux d’information et de réunions communautaires. De même, les travailleurs de terrain améliorent les conditions de vie et la sécurité dans les camps grâce à des activités d’amélioration et de maintenance des sites, améliorant la connaissance de la communauté en fournissant des capacités aux comités de gestion des camps et aux autorités locales. Dans le cadre de ses activités CCCM, ACTED a récemment construit un centre communautaire, qui permet aux résidents des camps d’accéder plus facilement à des informations cruciales.

Le Community Meeting Hall

Le service et le partage d'informations au plus près des gens

Dans un premier temps, ACTED a consulté les communautés pour reconnaître qu’il manquait un espace communal où l’information puisse être librement partagée. Aussi, une priorité essentielle pour la communauté était la construction d’un lieu où les gens pourraient se rencontrer. L’objectif était de créer un espace où les gens n’auraient pas à parcourir de longues distances pour assister à des formations ou à des réunions de coordination avec les partenaires et les autorités locales – sachant que ces réunions étaient cruciales pour que les communautés puissent exprimer leurs points de vue, leurs opinions et leurs plaintes. Enfin, par l’intermédiaire de la communauté, les autorités locales et d’autres organisations ont reconnu les lacunes des besoins humanitaires.

Sur la base de ces résultats, et dans le but général d’améliorer la coordination et le partage d’informations avec la communauté au niveau du site, ACTED a construit une salle de réunion communautaire sur le site de Badbaado (Baidoa). Le centre est utilisé par tous les partenaires travaillant sur les sites, lors des réunions des partenaires, de la consultation de la communauté et des autorités locales. Certains de nos partenaires, tels que Save the Children, l’OIM, World vision ou WOCCA ont été très satisfaits de notre travail pour créer un nouvel espace pour les communautés de la région.

Les gens n’ont plus à parcourir de longues distances à pied pour se rencontrer et le partage d’informations s’est profondément amélioré car des groupes comme les jeunes, les femmes et d’autres membres de la société civile ont désormais une voix et peuvent représenter une communauté plus large.

ACTED Somalia, 2020

ACTED a construit ce centre communautaire pour améliorer l'accès à l'information dans un site plus accessible, faciliter la coordination entre les partenaires, l'autorité locale et sensibiliser la communauté sur le mécanisme de réponse aux plaintes et aux retours d'information ainsi que sur les voies de recours. Il a permis à la communauté de discuter de ses besoins prioritaires lors des réunions de consultation.

Abdi, chef de projet pour le projet CCCM dans les régions de Baidoa et Sanaag

Améliorer les conditions de vie

La construction de ce centre communautaire a créé une voie ouverte entre les partenaires, les communautés, les anciens et les autorités locales pour communiquer leurs points de vue et leurs opinions. Le centre a créé un environnement inclusif où les femmes ont désormais la possibilité d’exprimer leurs opinions sans être dénigrées par les communautés. Il a en outre facilité l’accès à l’information pour la communauté, ainsi que pour les partenaires et les autorités locales. Grâce à cela, ACTED a établi une relation concrète avec les membres de la communauté mais aussi avec les autorités locales.

Depuis lors, la communauté a fait état d’un accès accru à l’information sur les services fournis par les différents partenaires, sur les lieux où il est possible d’obtenir ces services, sur l’accès aux mécanismes de plainte et de retour d’information disponibles, sur les voies d’orientation des victimes de violences sexuelles parmi les partenaires et sur la coordination au niveau des sites.

Le centre a également créé une intégration communautaire à partir de divers sites pour partager les informations entre eux et avec les partenaires. Le rassemblement des communautés des différents sites a amélioré la coordination inter-clusters, la cohésion communautaire, la responsabilité et les rôles et responsabilités.

diam dolor neque. tempus id, velit, quis Lorem pulvinar ut felis