Somalie Article

Améliorer les moyens de subsistance des communautés touchées par le conflit

Au fil des ans, la Somalie a été touchée par des sécheresses récurrentes, des affrontements entre clans, l'insécurité et un accès limité aux services de base. A ce jour, on compte plus de 480 camps de déplacés dans le district de Baidoa.
Avec la propagation de Covid-19, le pouvoir d'achat est très limité et les conditions de vie des personnes déplacées sont pénibles. Leur principale source de revenus consiste à occuper des emplois subalternes dans les zones locales, ce qui constitue désormais une menace en raison du virus.

ACTED, Somalia, 2020

La Somalie a été sujette à divers chocs d’origine humaine et climatique, laissant ainsi les ménages vulnérables à la pratique de mécanismes d’adaptation négatifs.

Depuis septembre 2019, ACTED a répondu à la crise en Somalie dans plusieurs secteurs. Cela inclut le WASH, les abris, le CCCM et le soutien à la gestion de l’information pour améliorer les conditions de vie des personnes déplacées et des populations rurales. ACTED a ciblé les personnes vulnérables dans les régions de Kismayo, Baidoa et Badhan, en mettant l’accent sur les femmes comme principaux bénéficiaires.

Soutenir la relance économique de la région

2.6 million
de personnes déplacées en Somalie
483
de personnes déplacées ont été installées à Baidoa

La Somalie est confrontée à une grave crise humanitaire depuis la chute du gouvernement central.  Les mécanismes d’adaptation des populations déplacées ont été érodés au cours des années successives de sécheresse et de conflit, les rendant ainsi vulnérables aux chocs.

A Baidoa, les gens ont besoin d’une aide immédiate. ACTED a aidé la population à travers un soutien direct à l’économie locale. Les équipes sur le terrain ont organisé des activités de travail contre rémunération, donnant aux communautés des sources de revenus ainsi que des emplois. De plus, ACTED a distribué de l’argent liquide sans condition à plus de 800 familles de personnes déplacées, qu’elles peuvent désormais utiliser pour acheter de la nourriture, mais aussi du matériel pour améliorer leurs conditions de vie.

 

 

En raison des chocs climatiques, le bétail de Khadija n’était plus viable. Elle est mère de six enfants, et son mari ne subvient pas du tout aux besoins de leur famille.

« Je vivais sur des dettes et je n’avais pas de soutien de la part de mes proches. En raison de nos faibles revenus, nous avons dû sauter certains repas« , explique Khadija.

J'ai utilisé cet argent pour les besoins domestiques : J'ai payé ma dette (...) j'ai fourni des soins et un soutien à ma famille, à mes proches et à mes amis. (...) J'ai également pu économiser en cas d'urgence.


Khadija

ACTED, Somalia, 2020

Khadija se sent maintenant plus stable en termes de moyens de subsistance. D’humeur joyeuse, Khadija a demandé à ACTED de financer un projet d’autonomisation des femmes qui favorise les moyens de subsistance et améliore les compétences en matière d’entreprenariat. Enfin, Khadija a apprécié les efforts d’ACTED pour soutenir les communautés touchées par la crise en Somalie.

ACTED a choisi de donner de l’argent aux ménages vulnérables en raison de la dynamique et des circonstances en constante évolution. Grâce à cette aide, les bénéficiaires ont pu acheter de la nourriture pour leurs familles et avoir au moins un repas sur la table dans la journée. Auparavant, beaucoup d’entre eux avaient l’habitude de dormir sur leur faim, faute d’argent pour acheter de la nourriture ou même de l’eau. De nombreuses personnes ont perdu leur source de revenus à Baidoa à cause des sécheresses récurrentes, des inondations et des affrontements armés. La volatilité de la région a fait que la meilleure assistance qui pouvait être fournie était l’argent liquide, car cela permettait aux ménages d’acheter des articles en fonction des besoins de leur foyer.

L’objectif de cette intervention était pour ACTED de contribuer à réduire les souffrances immédiates des communautés locales et de leur garantir la sécurité alimentaire. Les parents peuvent désormais se permettre de mettre un repas sur la table et de nourrir leur famille. Grâce à l’aide financière d’ACTED, les personnes ont pu rembourser leurs dettes antérieures et améliorer leur situation dans les camps. Ils sont désormais en mesure de vivre dans la dignité et le respect.

Ces projets ont été mis en œuvre grâce à un financement de l’USAID-OFDA.

risus sed leo libero. efficitur. Donec venenatis facilisis Curabitur elit. ipsum ut