Skip to Content

TPo

Briser le cycle de vulnérabilité face à l’une des plus longues crises au monde

ACTED dans le Territoire Palestinien occupé (TPo) reste mobilisée en soutien aux Palestiniens les plus vulnérables, des communautés rurales sans accès aux services essentiels aux populations civiles de la bande de Gaza en quête d’une vie normale, en passant par les jeunes diplômés qui s’efforcent d’intégrer le marché de l’emploi. Dans l’ensemble de ses activités, ACTED s’efforce de permettre à ses bénéficiaires de s’émanciper en leur donnant les moyens de répondre eux-mêmes aux défis auxquels ils sont confrontés, malgré l’impasse politique et 50 années de crise. ACTED s’appuie pour ce faire sur l’important réseau de partenaires construit au fur et à mesure des années, depuis son tout premier projet en 2007.

Les besoins humanitaires et les problématiques de développement que connaît le Territoire Palestinien occupé sont la conséquence d’un processus de paix sans issue, et dont les répercussions touchent tous les aspects du quotidien. À Gaza, les opérations de reconstruction ont été ralenties du fait des mesures sécuritaires imposées à l’enclave palestinienne, et beaucoup de civils ayant perdu leur maison ont encore du mal à reconstruire. En Cisjordanie et à Jérusalem Est, les restrictions à la circulation des marchandises et des personnes empêchent l’accès de tous aux services de base et limitent considérablement les perspectives économiques. L’économie et le marché de l’emploi sont par conséquent en stagnation. Dans ce contexte d’impasse politique, les Palestiniens n’ont d’autre choix que de trouver eux-mêmes des moyens d’échapper à ce cycle de fragilité.

À Gaza, reconstruire mieux

Suite à l’ampleur des destructions causées par le conflit de 2014 à Gaza, ACTED et ses partenaires MA’AN et ACAD ont soutenu la reconstruction de maisons et d’actifs agricoles, comme des conduites d’eau et des équipements d’irrigation. ACTED a opté pour une approche d’« auto-rétablissement » consistant à fournir le support technique et matériel nécessaire aux populations concernées afin qu’elles puissent reconstruire elles-mêmes leurs maisons et infrastructures. Cette approche permet d’assurer un caractère durable et pérenne à l’intervention, et d’en garantir la qualité et l’appropriation par les populations. Elle permet aussi de faire en sorte que les bénéficiaires soient mieux équipés pour faire face à de futurs chocs.

 

L’émancipation économique des jeunes et des femmes

En l’absence d’un avenir politique défini, nombreux sont les jeunes Palestiniens qui se tournent vers l’éducation dans l’espoir d’un avenir meilleur. Mais le secteur privé et le marché de l’emploi subissent les impacts dramatiques de l’instabilité politique et sécuritaire, avec des répercussions sur le taux de chômage des jeunes diplômés (en 2016, le taux de chômage chez les jeunes diplômés atteignait les 63%). En lien étroit avec les organisations de la société civile palestinienne et le secteur privé, ACTED et son partenaire PYALARA gèrent des centres pour l’emploi à Ramallah et à Gaza pour faciliter les rencontres avec des employeurs potentiels, particulièrement pour les femmes et les jeunes. Ces centres d’emploi permettent également de doter les participants de toutes les compétences nécessaires pour intégrer le marché de l’emploi et construire leur avenir.

 

 Partenaires en 2016 :

EuropeAid, Norwegian Refugee Council (NRC), Office for The Coordination Of Humanitarian Affairs (OCHA)

 

 

Nos communiqués