Skip to Content

Plaidoyer, soutien institutionnel et dialogue régional

La gouvernance locale au service du développement

ACTED intervient dans des pays où des années de conflit ont souvent mis à mal les capacités institutionnelles, que ce soit au niveau national, régional, départemental ou communal. Or, ces capacités sont indispensables pour parvenir à un développement autonome et durable. C’est pourquoi, ACTED privilégie des partenariats et la participation des structures existantes à l’échelon communal, souvent qualifiées d’Organisations communautaires (OC). Ces organisations, privées ou publiques à but non lucratif, représentent une communauté ou un segment significatif de celle-ci et ont pour but d’améliorer certains aspects au sein de la communauté. En basant ses interventions sur les communautés, au niveau le plus proche de leurs préoccupations, ACTED encourage le renforcement des mécanismes de gouvernance locale.

Principes de la gouvernance locale

Le principe de gouvernance peut être défini de différentes manières selon les situations. Dans le contexte de l’Initiative Commune de Gouvernance Locale Transfrontalière Afghanistan-Tadjikistan, la gouvernance fait référence au processus par lequel les éléments d’une société donnée exercent un pouvoir, une autorité et une influence, élaborent des politiques et prennent des décisions qui concernent la vie publique et le développement socio-économique.

Cette notion repose sur les principes suivants :

La participation démocratique

Chaque membre d’une communauté donnée a le droit de s’exprimer et peut participer à toutes les activités. Tous les membres de la communauté élisent les représentants de l’Organisation Communautaire.

La transparence

Chacun a le droit d’être informé des décisions prises. Les élus doivent présenter le contenu de ces décisions de manière exhaustive sans en dissimuler un aspect particulier.

La redevabilité

Les élus doivent rendre des comptes sur leurs actions à ceux qui leur ont confié un pouvoir de décision.

L’efficacité

Les élus doivent orienter leurs actions en vue d’obtenir le résultat le plus bénéfique pour la communauté.

La crédibilité

Les élus doivent être honnêtes et dignes de confiance ; les membres de la communauté doivent pouvoir leur accorder leur confiance.

La stabilité

Les systèmes de gouvernement peuvent être changés par les membres de la communauté, si le besoin s’en fait ressentir.

Encourager la résolution pacifique des conflits

Dans chacune de ses interventions, quelle qu’en soit la nature – activités sanitaires, soutien agricole, etc. –, ACTED s’appuie sur les capacités et l’expertise locales pour permettre aux bénéficiaires de prendre le relais sur la voie de leur propre développement. Ce principe directeur de gouvernance locale se décline différemment en fonction du contexte : selon les cas, l’accent est mis sur le soutien aux minorités, sur le processus de décentralisation ou encore sur le dialogue régional et la coopération transfrontalière. À titre d’exemple, les activités de soutien agricole encouragent la coopération entre agriculteurs de groupes ethniques différents afin de prévenir les conflits liés à la terre et/ou aux ressources.

Favoriser le dialogue institutionnel

Au-delà du renforcement des capacités d’organisation et de gestion autonomes d’une communauté, l’objectif est d’établir un partenariat durable avec les autorités locales. Dans cette perspective, le dialogue institutionnel est encouragé afin d’assurer la continuité et la qualité des services pour lesquels une communauté s’est mobilisée.

Il s’agit ainsi de contribuer à un développement local à la fois participatif, équitable, transparent et efficace. A titre d’exemple, ACTED met en œuvre des actions préventives dans le domaine de la santé en associant étroitement les communautés concernées ainsi que les autorités sanitaires pour assurer la pérennité de ses interventions.

La prise en compte de la gouvernance locale constitue un thème transversal de nos interventions.