Skip to Content

Syrie

Un soutien multisectoriel aux populations touchées par le conflit dans les camps et les communautés hôtes

En 2015, ACTED a apporté une aide d’urgence à plus de 800  000 personnes déplacées installées dans des camps et au sein de communautés d’accueil en Syrie avec des activités de gestion de camps, la fourniture de services de base en eau et assainissement, et des distributions de liquidités, de nourriture et de produits non alimentaires. ACTED a également mis en œuvre des activités visant à renforcer la résilience des communautés, en collaboration étroite avec les autorités locales (les conseils locaux) : réhabilitation de réseaux hydrauliques, soutien à la gestion des déchets en milieu urbain et soutien à l’agriculture par la distribution d’intrants agricoles et de formations. Enfin, dans le cadre de sa stratégie de gestion à distance, ACTED a appuyé le développement des capacités d’acteurs et de partenaires syriens installés en Turquie et en Jordanie.

Une aide alimentaire vitale pour les populations vulnérables touchées par le conflit

Au nord de la Syrie, la production agricole a considérablement décru, la chaîne de production ayant été affectée par la crise. La flambée des prix des denrées alimentaires qui en découle, couplée à l’amenuisement des moyens de subsistance, laisse la population en grande difficulté pour pourvoir à ses besoins alimentaires de base. Chaque mois, ACTED a distribué des paniers de vivres dans les camps et dans les communautés d’accueil du gouvernorat d’Idlib, et des liquidités dans le gouvernorat de XXX à plus de 415 000 familles vulnérables. Dans les zones rurales d’Idlib, ACTED a également distribué des tentes à 400 familles vulnérables sans abris, et a renforcé les capacités de 276 paysans vulnérables à générer un revenu et à augmenter leur production, en distribuant des intrants agricoles et du carburant, puis en soutenant l’irrigation et en organisant des formations.

Un meilleur accès à de l’eau propre et potable pour les populations vulnérables au nord de la Syrie

Avec l’effondrement des services publics de base et les bombardements, 70% des infrastructures d’eau et d’assainissement dans les zones contrôlées par l’opposition ne fonctionnent plus et ont besoin d’être réhabilitées pour assurer un accès adéquat des populations aux services de base et éviter de nouveaux déplacements de populations. En 2015, ACTED a réhabilité 5 réseaux hydrauliques dans les gouvernorats d’Idlib et d’Alep, au nord de la Syrie. Grâce à ces réhabilitations, près de 7000 foyers reliés à ces réseaux peuvent maintenant accéder à 44 litres d’eau par personne et par jour en moyenne. Lorsque cela est possible, ACTED a également installé des pompes spéciales au sein de ces réseaux afin de chlorer l’eau et de faciliter les conditions de vie de milliers de femmes qui ont normalement la responsabilité de chlorer l’eau avant de la stocker. Des comités de gestion de l’eau ont été mis en place et formés pour assurer l’entretien durable de ces réseaux.

Une réponse plus efficace à la crise syrienne grâce à la coordination de l’information humanitaire

L’initiative REACH a été de plus en plus impliquée dans les différents mécanismes de coordination pour la Syrie, notamment pour la coordination et la gestion de camps (CCCM, Abris / Produits non alimentaires, FSL et dans le groupe de travail « Cash Based Response »), à qui REACH a fourni un soutien en matière de gestion de l’information et sur les évaluations de terrain. REACH a également conduit plus de 20 évaluations multisectorielles des besoins, portant notamment sur les conditions de vie des personnes déplacées dans les zones contrôlées par l’opposition. Les rapports des évaluations ont été partagés via le site internet de REACH et diffusés aux membres des clusters. Ce faisant, REACH a gagné en visibilité dans le secteur de la gestion de l’information et auprès des partenaires opérationnels, et a augmenté la disponibilité d’informations de qualité pour les organisations humanitaires.

Soutenir le relèvement rapide des communautés syriennes touchées par le conflit

En 2016, ACTED va continuer à apporter un appui d’urgence aux populations déplacées et aux communautés d’accueil touchées par le conflit, et développera des activités de résilience, pour garantir une meilleure préparation des populations face à la crise. ACTED va donc soutenir tant le secteur de l’eau et de l’assainissement que les secteurs de la sécurité alimentaire, de l’agriculture et des moyens de subsistance, avec la réhabilitation de réseaux hydrauliques et de réseaux d’égouts, le soutien à l’agriculture locale et le renforcement des capacités des structures de gouvernance communautaire. Ces activités seront mises en œuvre à Idlib, en étroite collaboration avec d’autres acteurs humanitaires, dont les pairs d’ACTED au MENA, pour garantir une approche harmonisée de la réponse humanitaire au conflit syrien.

Améliorer les conditions de santé de 60 000 personnes à Alep

Depuis le début de la crise en Syrie, les autorités locales font face à des difficultés croissantes pour assurer les services publics de base aux communautés, comme l’entretien des réseaux hydrauliques et la gestion régulière des déchets. En 2015, ACTED a apporté un soutien au Conseil local d’Alep pour déblayer une décharge non officielle qui s’était développée dans le centre-ville, entraînant d’importants problèmes environnementaux et sanitaires pour la population. À cette fin, ACTED a appuyé le Conseil local d’Alep pour louer des camions et embaucher du personnel pour déplacer les déchets sur un site officiel et pour nettoyer le site d’origine, bénéficiant ainsi à plus de 60 000 personnes.

Nos communiqués