Skip to Content

Somalie

Améliorer la sécurité alimentaire, les moyens d’existence, l’eau l’hygiène, l’assainissement et la gestion de l’information dans le sud et le centre de la Somalie, en proie aux conflits

Depuis 25 ans, la Somalie fait face à des crises humanitaires complexes, caractérisées par l’insécurité alimentaire, les déplacements et les conflits. En 2015, ACTED a répondu à l’augmentation du nombre de retournés et de déplacés internes dans le sud et le centre de la Somalie, atteignant les populations les plus vulnérables, dans des zones urbaines et rurales, et ciblant les districts présentant les insuffisances humanitaires les plus importantes, tout en améliorant la gestion de l’information, particulièrement en période d’urgence. En dépit du contexte sécuritaire volatile, ACTED a travaillé avec les communautés et autorités locales, les groupes sectoriels, les agences et bailleurs de fonds afin d’assurer une mise en œuvre efficace et efficiente des projets. Des projets en eau, hygiène et assainissement, et soutien aux moyens d’existence ont été mis en œuvre en vue d’améliorer les conditions de vie des populations hôtes et déplacées, tandis que la gestion de l’information a été renforcée via des évaluations des besoins coordonnées, et un soutien apporté aux groupes sectoriels et acteurs humanitaires, afin d’informer une réponse efficace et effective.

Travailler à l’amélioration des installations en eau et assainissement et à l’évaluation des besoins dans les zones reculées

ACTED s’est attachée à améliorer les conditions de vie des communautés hôtes et déplacées. Avec la réhabilitation de 59 installations en eau et assainissement, les conditions sanitaires ont été améliorées de façon générale dans le sud et le centre de la Somalie. Des programmes de travail contre paiement ont été définis pour inclure des formations portant non seulement sur la gestion des installations, mais également sur la nutrition, encourageant les bénéficiaires à utiliser l’argent gagné de façon responsable, et en observant un régime alimentaire équilibré. REACH, l’une des initiatives d’ACTED, a joué un rôle critique dans la collecte des données depuis les zones reculées et difficiles d’accès, informant les clusters des lacunes de la réponse humanitaire. REACH a également organisé des formations à l’analyse informée des besoins pour les clusters et le personnel de différentes agences.

Réhabilitation d’installations liées aux moyens d’existence, face au changement climatique

La Somalie a été gravement affectée par les effets du changement climatique, tels que la sécheresse, et la famine qu’elle entraîne. Ces conséquences ont mené à la détérioration d’installations liées aux moyens d’existence, rendant les communautés vulnérables. On assiste en conséquence à un phénomène de migration, les populations partant à la recherche de pâturages et d’autres moyens d’existence. Etant donné que la plupart des populations rurales sont pastorales et agro-pastorales, il demeure indispensable de réhabiliter les installations nécessaires aux moyens d’existence. ACTED, en collaboration avec les communautés, a réhabilité des réservoirs d’eau, cruciaux pour la population comme pour les troupeaux. La restauration de 49 sources d’eau a été saluée par les communautés et autorités locales. Les activités de travail contre paiement ont également reflété la considération accordée au travail des bénéficiaires, et ont intégré suffisamment de flexibilité pour leur permettre d’effectuer les activités liées à leurs moyens d’existence par ailleurs.

La valeur ajoutée d’ACTED dans le centre-sud de la Somalie

ACTED travaille dans les zones les plus difficiles d’accès du pays, où les besoins sont les plus importants et les acteurs humanitaires les moins nombreux. Afin de mettre en œuvre ses programmes dans un environnement si complexe, tout en assurant la gestion des risques sécuritaires, ACTED a recours aux services d’organisations locales – dont elle accompagne le développement en renforçant les capacités – et travaille en étroite collaboration avec les communautés et autorités locales. Grâce à cela, ACTED bénéficie d’un soutien officiel et communautaire crucial, et se distingue comme une organisation dont la première préoccupation est d’alléger les souffrances des plus vulnérables. Face au rapatriement des personnes réfugiées au Yémen, aux évictions forcées dans le pays, et aux faibles pluies, ACTED a répondu aux besoins de plus de
53 000 individus en 2015.

De programmes à court terme vers des programmes à long terme

Après plusieurs années de programmation à court terme, ACTED souhaite désormais initier des programmes de résilience à long terme en Somalie. Les défis sécuritaires sont toujours présents, couplés au rapatriement des personnes réfugiées au Yémen et au Kenya. Ces facteurs nécessitent des projets plus innovants, afin de répondre aux besoins critiques existants. Ayant évalué les besoins dans les zones d’intervention, et identifié des alliances fiables, ACTED est convaincue que la transition vers une programmation basée sur la résilience fournira non seulement un environnement propice au retour des réfugiés, mais également un environnement économique favorable, dont l’ensemble de la population pourra bénéficier.

Des programmes en eau, assainissement et sécurité alimentaire grâce à un fond de contingence

En se concentrant particulièrement sur l’eau, l’assainissement et la sécurité alimentaire, ACTED a soutenu avec succès 53 460 personnes, tant dans des zones rurales que des centres urbains. Suite aux sessions de sensibilisation à la nutrition et aux moyens d’existence, une corrélation directe a été établie entre le montant de liquidités distribuées dans le cadre des activités de travail contre paiement, et l’augmentation significative des dépenses alimentaires. La sécurité alimentaire a ainsi été renforcée dans les zones les plus reculées, tandis que les rapports de fin de projet faisaient état d’une réduction de 21% du recours à des stratégies de survie dommageables. Les projets d’ACTED ont influencé les choix des bénéficiaires, notamment concernant les dépenses alimentaires. Certains projets ont même relevé une augmentation des dépenses alimentaires familiales allant jusqu’à 231%. La réhabilitation d’installations en eau et assainissement s’est également révélée cruciale pour protéger la dignité des personnes.

Renforcer la résilience en Somalie

Les programmes d’ACTED en 2015 ont visé à fournir des interventions durables, en insistant sur la construction de la résilience tout en fournissant un soutien d’urgence. Grace à des transferts de liquidités conditionnels, ACTED a soutienu les moyens d’existence des populations vulnérables, tout en améliorant simultanément les infrastructures communautaires. De plus, ACTED utilisera des transferts de liquidités inconditionnels dans le cadre d’un programme global de filets sociaux de façon à améliorer la résilience des communautés ciblées. ACTED a également continué à agir en partenariat avec REACH afin d’offrir une gestion de l’information et un soutien à la coordination humanitaire aux acteurs concernés, tout en renforçant les capacités des clusters.

Partenaires en 2015

European Commission Humanitarian Aid & Civil Protection (ECHO), Office for the Coordination of Humanitarian Affairs (OCHA), Office of U.S. Foreign Disaster Assistance (OFDA), U.S. Agency for International Development (USAID), United Nations Children's Fund (UNICEF)

Nos communiqués