Skip to Content

Nepal

De l’aide d’urgence au redressement rapide des communautés affectées par le tremblement de terre

Le 25 avril 2015 un tremblement de terre de magnitude 7,8 sur l’échelle de Richter a frappé le Népal, entraînant des destructions sans précédents. A la suite de la catastrophe, plus de la moitié des districts du Népal ont été dévastés et près de 8,1 millions de personnes étaient en attente d’une aide humanitaire d’urgence. L’équipe d’évaluation et de réponse aux urgences d’ACTED est intervenue au Népal deux jours après les secousses meurtrières avec pour objectif d’apporter une aide d’urgence vitale aux communautés isolées. ACTED a répondu aux besoins essentiels des communautés affectées en distribuant des kits d’abris pour l’hiver, des biens alimentaires et non-alimentaires, et en apportant une assistance en matière d’eau, d’hygiène et d’assainissement, ainsi qu’en stimulant l’économie locale.

Des hébergements temporaires pour les personnes ayant perdu leur logement

Alors que plus de 900 000 maisons ont été partiellement ou entièrement détruites au Népal, ACTED s’est attelé à fournir des abris temporaires aux populations vulnérables durant la période de crise. Après avoir mené des évaluations rapides des besoins, ACTED a décidé d’intervenir dans 7 régions très touchées : la vallée de Katmandou, Dhading, Sindhupalchok, Dolakha, Solukhumbu, Okhaldhunga et Ramechhap. En 2015 ACTED a distribué des kits d’urgence et des kits d’abris pour l’hiver contenant des plaques de tôle ondulée, des bâches, des outils de réparation et des produits non alimentaires, permettant aux bénéficiaires d’avoir un abri temporaire ou du matériel afin de réparer les dégâts subis sur leur maison et d’améliorer ainsi leurs conditions de vie. Globalement, ACTED a apporté un soutien pour le logement de 156 300 personnes affectées par le tremblement de terre.

Répondre aux besoins urgents en eau, assainissement et hygiène des communautés affectées par le séisme

Les estimations post-tremblement de terre ont fait état de 4,2 millions de Népalais ayant besoin d’une aide d’urgence en matière d’accès à l’eau potable, d’assainissement et d’hygiène. Le nombre croissant de personnes déplacées à l’intérieur du pays a rajouté une pression importante sur les services déjà insuffisants d’accès à l’eau et à l’assainissement au niveau des communautés. Par conséquent, garantir aux individus une vie digne et réduire les risques de maladies liées à de mauvaises conditions d’assainissement et à l’eau non-potable ont été l’une des principales priorités pour ACTED au Népal. ACTED a ainsi pu atteindre 56 659 bénéficiaires dans 5 districts, avec la distribution de 3093 kits d’hygiène, la réhabilitation de 18 points d’eau, l’installation de 350 toilettes provisoires et la sensibilisation de 3173 ménages aux bonnes pratiques d’hygiène.

Coordination et gestion de camps pour soutenir les personnes déplacées

Dans tout le pays, 40 952 personnes déplacées manquaient d’abri et d’accès à l’eau, à des installations sanitaires ou encore à des activités génératrices de revenus. Pour répondre à ces besoins, ACTED a mis en place des activités de coordination et de gestion de camp dans les districts de Sindhupalchok et Dhading. Les conditions de vie dans les camps devenant préoccupantes, ACTED a mis en place des comités de camps destinés à faire remonter les besoins des populations déplacées et faire le lien avec tous les acteurs (autorités locales et acteurs de développement) afin de fournir des services humanitaires de base (comme par exemple la distribution de matériels pour la construction d’abris ou la réhabilitation des latrines) et à recommander des solutions de long terme, telles que les modalités de retour des populations déplacées dans leurs régions d’origine. Ces activités sont venues en aide à plus de 10 000 individus en situation de vulnérabilité et déplacés à l’intérieur du pays.

En marche vers la reconstruction du Népal

En 2016, la mission au Népal va opérer une transition de la phase d’urgence vers une phase de relèvement et de reconstruction. Dans cette optique, ACTED entend répondre au besoin crucial de former des travailleurs qualifiés du secteur de la construction à des techniques visant à « mieux reconstruire » (‘build back safer’). L’équipe ACTED s’attèlera en outre à créer des moyens de subsistance pour les communautés affectées par le tremblement de terre, afin qu’elles puissent relancer leurs activités économiques et ainsi sortir du cycle de pauvreté. Enfin, ACTED va continuer à participer aux mécanismes de coordination, au niveau et national et des districts, afin d’assurer la coordination parmi les différents acteurs dans cette phase cruciale de reconstruction.

Des opportunités économiques pour impulser la reconstruction d’abris

Dans le village isolé de Suri, dans le district de Dolakha, les habitants travaillent sans relâche afin de fixer des plaques de tôles ondulées et réparer les fissures sur les façades des immeubles. Bien que ces ouvriers soient payés pour leur travail, leurs efforts et leur implication témoignent d’un engagement qui dépasse largement la motivation monétaire. Dans une communauté confrontée à la destruction généralisée, la solidarité et le soutien de chacun ont considérablement renforcé la cohésion sociale, mettant en exergue la capacité de résilience du peuple népalais. Le programme de travail contre paiement mis en œuvre par ACTED dans des villages tels que Suri a permis de fournir des revenus temporaires, tout en favorisant des interactions sociales essentielles au retour de la normalité.  

8 mois après les tremblements de terre au Népal, les équipes d’ACTED restent mobilisées afin de soutenir les communautés touchées

En termes d’hygiène et d’assainissement, le pays a fait un pas en arrière suite aux tremblements de terre et leurs conséquences. Une couverture en assainissement de tout le territoire avait été envisagée par le plan national d’hygiène et d’assainissement de 2011, mais sa mise en œuvre est désormais très peu pobable au regard du niveau de destruction de certaines zones, où les foyers ont tout perdu. Afin de consolider le plan national et d’apporter un soutien plus que nécessaire aux victimes des tremblements de terre, ACTED intervient pour améliorer l’accès aux biens liés à l’hygiène et à assainissement des personnes les plus vulnérables.

En savoir plus sur la réponse d'ACTED 8 mois après la catastrophe

Partenaires en 2015

Department for International Development (DFID) – United Kingdom, ENGIE, European Commission Humanitarian Aid & Civil Protection (ECHO), International Medical Corps (IMC), International Organization for Migration (IOM), Office of U.S. Foreign Disaster Assistance (OFDA), ShelterBox, Suez Environnement Initiatives, USAID Food For Peace (FFP)

Nos communiqués