Skip to Content

Inde

Améliorer l’accès à l’information et les prestations des services publics

Avec seulement 3,8% de la population totale du pays, le nord-est de l’Inde, zone d’intervention stratégique d’ACTED, est notoirement exclue du processus décisionnel et des prestations traditionnelles des services publics. La situation géopolitique – la région est enclavée entre le Bhoutan, le Bangladesh, le Myanmar et la Chine, et éloignée du gouvernement central indien –, et le contexte culturel – la langue et la religion diffèrent du reste du pays – renforcent ce phénomène. ACTED répond à ce défi en co-construisant une gouvernance efficace et en améliorant l’accès aux services publics et à l’information sur les aides sociales. ACTED contribue aussi à la préparation aux catastrophes naturelles, en tant que point focal d’un groupe inter-agences pour la réponse d’urgence.

Une gouvernance renforcée dans le nord-est de l’Inde

Après avoir identifié les principaux défis et lacunes qui entravent l’accès aux services publics dans 7 districts du nord-est de l’Inde, en mettant l’accent sur les besoins spécifiques liés au genre et aux minorités, ACTED et ses partenaires NEICORD (Comité du Nord-Est Indien pour l’Aide d’Urgence et le Développement) et le PAC (Centre des Affaires Publiques) ont dispensé des formations sur-mesure traitant de l’accès à l’information sur les dispositifs ou prestations du gouvernement. Ces formations ont bénéficié à 1218 représentants à différentes échelles, notamment en matière de santé, d’éducation, de moyens de subsistance, de sécurité alimentaire, de développement des femmes et des enfants, de développement rural et de dispositifs agricoles. Les manuels de formation seront transmis aux administrations compétentes afin d’être répliqués. De plus, 8 forums ont été organisés (7 au niveau des districts et un au niveau régional), intégrant des organisations de la société civile, les autorités locales et d’autres acteurs compétents, avec pour objectif d’assurer une participation inclusive et une représentation active constantes. Ce mécanisme innovant de responsabilisation a permis la conception de 7 plans de développement de district qui contribueront à l’amélioration de l’accès à l’information et aux services dans le nord-est de l’Inde.

Atteindre les communautés les plus isolées grâce à des solutions technologiques innovantes

Au niveau des villages, le manque de sensibilisation sur les régimes de protection sociale est criant parmi les communautés isolées, et constitue le principal obstacle à leur participation à l’amélioration de la gouvernance, à une inclusion plus forte et l’accès à des moyens de subsistance. ACTED a engagé un entrepreneur local pour mettre en place une base de données rassemblant les numéros de portable des populations isolées et permettant d’envoyer régulièrement des alertes mobiles traitant de ces régimes d’aide sociale. En 2015, 108 996 SMS ont ainsi été envoyés aux bénéficiaires. Ce dispositif, innovant et économique, d‘accès de ces communautés à l’information est mené en coordination étroite avec le programme national de Gouvernance Mobile. ACTED et ses partenaires locaux ont renforcé leur impact grâce à une campagne d’information dans 186 villages, menée par des organisations de la société civile locales pour une plus large adhésion des communautés. 21 journalistes, qui ont jusqu’ici écrit un total de 62 articles sur la prestation de ces services, ont reçu des bourses. Un manuel sur les prestataires de service, le premier en son genre dans ce domaine, a été diffusé dans 33 centres de services communs.

Une approche multisectorielle et multi-acteurs pour une réponse adaptée aux besoins d’une population diversifiée

ACTED continuera de promouvoir une gouvernance effective tout en s’appuyant sur son expertise de réduction des risques des catastrophes et de développement économique dans cette région fragile, en insistant sur son caractère de « crise oubliée ». De fait, en dépit de la récurrence des luttes pour l’autonomie et des violations des droits de l’homme qui en découlent, les bailleurs institutionnels se font de plus en plus rares, alors que la région fait face à l’une des plus grandes crises prolongées de déplacés interne au monde (345 000 dans l’État d’Assam selon le Centre de surveillance des déplacements internes). ACTED souhaite également apporter son expertise en réduction des risques et des catastrophes aux autorités de l’Uttarakhand, un Etat créé récemment dans le nord de l’Inde, où l’absence d’infrastructures limite la résilience aux catastrophes naturelles.

Donner une voix aux communautés grâce à des outils de responsabilisation sociale

ACTED s’est associée au Centre des Affaires Publiques, un think tank reconnu qui, au cours des dernières décennies, a conçu des outils de pointe pour permettre aux citoyens et aux organisations de la société civile de s’engager pro-activement dans les processus de gouvernance. Parmi ces outils, la Fiche d’Appréciation Citoyenne (FAC) des services publics permet de faire le suivi quantitatif de l’impact des projets d’ACTED en cours, en recueillant les retours des usagers des services publics et en les présentant aux acteurs compétents, ce qui permet de mettre en œuvre des réformes et d’influencer les politiques en conséquence. Par ailleurs, ce processus a été complété par un autre outil, la Fiche d’Evaluation Communautaire, grâce à laquelle les usagers et prestataires peuvent contribuer à l’amélioration de la qualité des services en les évaluant et en  permettant de définir une feuille de route claire pour leur amélioration.

Le défi et les opportunités dans le nord-est de l’Inde

Le nord-est de l’Inde est une région stratégique pour ACTED : elle est très différente du reste du pays, peu médiatisée mais avec d’importants besoins. Cela rend les populations d’autant plus vulnérables aux catastrophes naturelles ou causées par l’homme. En 2015, ACTED a donc continué à faire la promotion d’une gouvernance efficace et de l’inclusion des communautés les plus vulnérables à travers ses programmes. ACTED a consolidé ses expériences en réduction des risques de catastrophes et étendu ses activités dans les domaines clefs tels que les moyens de subsistance, la cohésion sociale ou l’accès à l’eau potable. Le défi est de créer des synergies entre les différents partenaires pour répondre aux problèmes de développement dans un environnement déserté par les bailleurs traditionnels.

Partenaires en 2015:

European Commission Directorate-General for International Cooperation and Development (DG DEVCO)

Nos communiqués